CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ENDNAME
Demetra [ 2014 ]
CD Album (Durée : 43.42)
Style : Sleep Core
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.slowburn.ru/
Contact groupe : http://www.endname.ru/ http://www.myspace.com/endnameband
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 décembre 2014 - Chroniqueur : NegativeHate
 

Direction la Russie et la capitale pour ENDNAME, trio qui évolue dans un style qu'ils nomment SleepCore. Mais c'est quoi cette bestiole ? Le groupe explique que leur musique se situe dans un mélange de Post Metal et de Math Doom, le tout étant instrumental. Une guitare, une basse et une batterie respectivement jouées par Sergey Kaplin, Sergey Podgorny et Dmitriy Musatov et quatre compos plus tard, « Demetra » est né !

Quatre compos, oui, mais quatre compos pour une durée totale de quarante trois minutes.. Je m'attendais pas réellement à ça quand j'ai lu « SleepCore », moi et le doom vous savez... Disons que je n'ai jamais réussi à percevoir le sentiment de peine et/ou de solitude que l'on peut percevoir en écoutant des groupes de ce style. Mais après quelques minutes d'écoute je me laisse finalement prendre au jeu. Les quatre morceaux présents sur ce CD (« Duplication Of The World », « Union », « Forest » et « Dotw Rx ») ne sont là que pour rajouter une délimitation pour pouvoir se repérer car si on écoutait l'album d'une traite, sans limite entre les musiques, rien ne choquerait. En effet, les compositions en elles mêmes ont plusieurs ambiances qui pourraient presque nous sembler être des morceaux différents. On peut donc passer d'un passage avec percussions traditionnelles à une nappe épaisse de synthé pour finir avec une distorsion extrêmement grasse comme nous pouvons l'entendre sur « Union ». Mais ces changements d'atmosphères sont très bien mis en place si bien que nous pourrions presque faire passer le CD comme musique d'ambiance relaxante. Bon mis à part la dernière qui part totalement dans les méandres du néant... Et on a plus affaire à une sorte d'expérimentation qu'une compo à proprement parler. Le choc est grand au début, on se demande si son lecteur CD n'est pas mort, et puis on en vient à se plonger dans cette étrangeté !

Je n'ai pas eu grand chose à dire sur l'album tant la musique est dense et vaste. Pour moi, ces titres sont à savourer en musique de fond ou en complémentarité d'une activité relaxante car on est attiré par ces sons étranges que l'on a pas l'habitude d'entendre (une prière bouddhiste etc...). Il faudrait juste fermer les yeux et se laisser aller au gré des oscillations des ondes qui provoquent finalement le bruit et la musique... Un beau voyage en perspective, à vous d'aller écouter chers lecteurs !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ENDNAME - Anthropomachy ENDNAME - Triatom

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top