CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MASTER CROW
Die for Humanity [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 44.45 - Style : Technical - Modern Death Metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://
Contact groupe : https://www.facebook.com/mastercrowofficiel http://mastercrow.bandcamp.com/releases
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 février 2015 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

Il n'est pas rare dans le milieu de retrouver deux frangins dans le même groupe (AC/DC, Arch Enemy, Obituary, etc... la liste est longue), par contre, un père et son fils est une chose assez rare pour être soulignée non ? Et bien sûr, c'est en France que l'on trouve cette configuration, ici chez MASTER CROW. Pour la petite histoire, le paternel, Kriss, trompettiste de profession se met à la guitare électrique au début des années 2000; son fils Théo (alias DTX) découvre les joies de la batterie dès l'âge de 3 ans, et, très bien entouré (notamment par Nico Bastos, Deep In Hate/ L'esprit du Clan), fait moins de 10 ans plus tard, des démos pour de grosses marques de batteries et même des remplacements de son prof sur quelques dates, c'est dire le niveau.
Bien entendu, père et fils se découvrent une passion pour le hard/métal durant ces années avant de former leur première mouture en 2006, qui voit naître deux démos en 2010/11 et un album : "Down from the Sky" en 2012. Kriss laisse alors le chant pour se concentrer sur la guitare et la famille se fonde un nouveau line-up solide avec Matt (guitare) et Thomas (basse) pour terminer les compos de ce qui allait déjà être la suite et qui m'a gentiment été fournie par Kriss en personne : "Die for Humanity".

Vous me direz "Qui fait les voix alors??", la réponse est simple : quelques coups de fil et hop, c'est Mr Nutz (pas l'écureuil, le chanteur des GOROD) qui répond positivement à l'appel et vient même signer les textes de celui-ci, de quoi apporter une plus-value pour nos Meldois (dans la Seine et Marne).
Exit le côté "Black métallisant" du premier album, MASTER CROW mettant en avant huit compos plus axées vers du Death métal avec ses touches "technical" et le punch "modern" des sorties contemporaines. Le tout enregistré à la maison.

Le morceau titre qui ouvre l'album met doucement dans le bain et ses sept minutes au compteur font en quelque sorte la présentation de ce que l'on retrouvera tout au long de cet album. Les influences sont utilisées à bon escient et le meilleur seulement est régurgité. Par exemple, les parties "Djent" restent nombreuses mais parsemées sur l'ensemble des morceaux et bien placées, puis les breaks furieux où l'on sent planer Gorod (normal me direz-vous), seul groupe que j'aurais à mettre en comparaison, ou encore la présence de Julien se ressentant fortement mais apportant tout comme avec son groupe principal des placements de voix et un groove à faire vibrer les tympans !
Sans tomber non plus dans la démonstration technique, un morceau comme "Down from the Sky" fleure bon le groupe taillé pour faire du live.
Brutal, mélodique, punchy à souhait, refrain, qui reste en tête, tout y est. Je lisais il y a peu qu'un bon album se reconnaît à l'accroche de ses trois premiers titres, et ici c'est exactement ce que l'on retrouve. "Road of Vice" le troisième d'ailleurs se veut aussi extrême qu'aérien. On les tient ces trois fameux morceaux ! Et la suite?

Du même acabit ! Efficacité, mais aussi travail sont les maîtres mots, Kriss faisant office de maître à penser, son statut et son expérience caractérisant ces compos bien ficelées.
Et si l'oreille commence à se perdre, voilà que vous avez le solo à deux guitares qui débarque et vous reconcentre, car il faut l'avouer, "Die For Humanity", même si au premier abord passe facilement, recèle de constructions syncopées qui pourraient en faire décrocher plus d'un s'il n'est pas initié.
"Scream in the Night", dans sa manière, sonne plus Death métal que les autres et arrivé au refrain, Julien lâche son growl caractéristique pour un chant plus "mélodieux" (sans partir, et heureusement, dans le métalcore, autre influence ressentie tout au long de l'album) car, si ce n'est pas lui qui est présent sur scène le plus souvent, il s'est donné à l'exercice de tout son coeur. Tout autant que son jeune remplaçant scénique, Théo, qui nous montre d'ailleurs ses qualités sur une seconde version de "Down From the Sky" en fin d'album.

Comme je le disais juste au-dessus, sur "Die For Humanity", rien est à jeter, au contraire ! Un album sur lequel on ressent un professionnalisme qui n'a rien à envier aux meilleurs du genre et qui, je leur souhaite, devrait ouvrir logiquement un nombre de portes relativement conséquent à MASTER CROW. D'une part, car on ressent cette complicité que tout père métalleux souhaiterait avoir avec son fils, mais aussi grâce à l'énorme travail fourni par ses autres musicos, qui sur album tout autant que sur scène, se débrouillent à merveille !
Je vous invite à vous pencher sur un album qui ne devrait pas rester dans les méandres du digital, car à ce jour, le quintette est toujours en recherche de label pour le sortir en version physique. Mais aussi, d'aller vous faire une idée du combo en "live", vous ne serez pas déçus (et leur éviter une fin de set devant trois pauvres gugusses, mais trois gugusses sortis comblés par autant de talent !) Affaire à suivre courant mars 2015.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut