CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DISSIDENTS
Sleight of hand [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 42.17 - Style : Metal progressif déjanté
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.dissidentsband.com http://dissidents.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 février 2015 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

A la lecture de leur biographie, j'ai été interpellé par le fait que Dissidents, groupe originaire de Hollande, ne trouvait que très rarement des groupes pour partager des scènes.... A l'écoute de ce premier album, je comprends mieux pourquoi....


La musique de Dissidents est une épreuve en soi... Si vous réussissez à passer le test des 11 morceaux, vous serez changés à jamais, pas spécialement en mieux, mais vous aurez franchi un cap dans la connaissance de vos limites de l'esprit et de l'acceptation d'un nouveau système sonore...

Non pas que le groupe soit mauvais, loin de là, on se prend juste un bloc de granit dans la tronche pendant toute l'écoute du disque... Il n'y a pas de place pour l'émotion, la nuance, la tempérance, la modération.... Tout est à fond tout le temps, je ne sais pas ce que prend le batteur Matthieu Boer pour balancer ses saccades ultra-syncopées (impossible pour lui de garder un même rythme plus de 5 secondes..) hallucinantes et toujours différentes en moins de 45 minutes, est-il humain ? Ne serait-ce pas un hybride dédié à Dissidents ? Un androïde infatigable conçu spécialement pour ce genre de musique ??

Aucun répit pour votre cerveau, aucune place pour l'émotion, tout est d'une froideur implacable, saccadé, découpé, arraché, sans aucune recherche de mélodie, les refrains (euh, si on peut appeler cette furie ainsi...) sont impossibles à retenir, le chant de Joris Bod oscille entre les astuces de voix systématiquement doublées à la tierce de Muse et le timbre d'un Robert Smith (The Cure) sous cocaïne et amphétamines mixées dans 2 litres de Red Bull.

Dissidents emprunte à tous les styles de metal, on a droit aux blast-beats typiquement death metal (« Asylum » et « Outer Circle »), aux riffs tantôt thrash à rallonge, tantôt découpés à la tronçonneuse à la sauce djent, on perçoit quelques tentatives infructueuses de poser une mélodie progressive sans qu'elle puisse se développer ni aboutir car le côté ravageur des guitares/basses écrase toutes fréquences aiguës ou médium, accompagnées telle une sœur siamoise par cette batterie qui n'en finit pas d'inventer de nouveaux motifs, à l'infini...

On se perd, on ne peut s'évader, prisonnier des millions d'idées musicales qui n'ont pas le temps de prendre forme ni d'évoluer... On désire que ça s'arrête enfin, mais la machine est en route et rien ne cesse, on a l'impression que cela dure des heures, avec une seule chance de répit, c'est que les morceaux sont assez courts.... Merci, les gars, merci !!

Une épreuve, je disais, à l'image d'un Tesseract ou d'un Textures un peu moins death, où l'on ressent comme un vide intérieure par la suite, un relâchement total après ce déchaînement de l'esprit, je ne sais quel est le but de leur musique, mais certainement pas de nous faire rêver ni même nous laisser un message... Ils nous tapent dessus, à longueur de riffs, sans jamais s'arrêter un seul instant... Tortionnaires !! Et ils se demandent pourquoi ils ne trouvent personne pour jouer avec eux ? Mais c'est normal les gars, une demi-heure de set et vous allez lobotomiser les trois-quarts du public, si bien qu'il n'y aura plus aucune forme d'énergie ni motivation pour apprécier les groupes suivants... Vous prenez tout l'espace sonore... Mon pauvre cerveau, mais que m'ont-ils fait ?... Je suis épuisé.........





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut