CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MALEFICENTIA
Finis gloriae mundi [ 2014 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 49.43 - Style : Melodic black metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.khaosdivision.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/Maleficentia http://www.reverbnation.com/maleficentia
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 mars 2015 - Chroniqueur : Franckenstrat
 

Six ans que nous attendions cet album qui au final rempli toutes ses promesses. Franchement, ça valait le coup de patienter.
« Finis Gloriae Mundi » est une véritable messe noire tapissée d’une explosion sonore magnifiquement mélodique.
Moi qui ne suis pas un aficionado du clavier, je peux vous dire que sur ce coup-là, j’ai changé d’avis.
Maleficentia nous offre ici un quatrième album exécuté dans les règles de l’art à la vitesse d’un Satanic Warmaster.
Daevhorn assure un chant vindicatif et tranchant façon Hoath Torog de Sargeist ou encore Spellgoth de Horna. Le chant hurlant est toujours ponctué par une voix bien Death et caverneuse qui fait rejaillir le côté ténébreux de chaque titre.
Molkhor à la batterie frappe à une vitesse incroyable. Arkorn à la basse, associé avec Molkhor derrière les futs, donnent à Maleficentia un rythme cardiaque complètement dément.
Les guitares crachent à une cadence infernale et tranchent dans des riffs mélodiques de haute volée.
Le tout est d’une cohésion absolument parfaite. L’oreille n’a pas le temps de s’attarder et malgré soi, on se laisse chuter dans le grand vide de l’abîme infini et mystique qu’est « Finis Gloriae Mundi ».
Le clavier tient une place de premier ordre tout au long de l’album. De la grosse nappe sonore jusqu’aux notes les plus fluides où la tension retombe après avoir atteint son firmament, il est omniprésent et apporte une véritable empreinte sonore à cet opus résolument noir et mélancolique à la fois.
Le quatrième album de Maleficentia s’inscrit à la promesse de l’ombre, toujours situé quelque part entre calme et tempête.
C’est une œuvre magnifiquement réussie, interprétée un peu à la façon d’une symphonie. On ne se lasse pas de l’écouter, c’est une véritable réjouissance auditive. Du murmure au hurlement, de la lumière à l’obscurité, de la fureur au silence, tout est là.
Je vous souhaite beaucoup de plaisir à découvrir ce joyau noir, moi je fonce de cette oreille le réécouter…




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MALEFICENTIA - Revelation from the ancestral whisper


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut