CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MESSENGER
Captain's loot [ 2015 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 41.42 - Style : Heavy metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.massacre-records.com
Contact groupe : http://www.messengerband.de
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 avril 2015 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Sans connaître du tout ce groupe, j'ai exulté à la première seconde de guitare : du metal allemand !!! Ce n'est bien sûr pas une critique, mais un constat, le constat que les groupes de Heavy Metal allemands sont reconnaissables entre tous et ont toujours la même façon de mixer leurs albums, et ce depuis le début des années 80. Et cela se prête très bien à cet album car il ne comporte que 3 morceaux originaux, le reste étant composé de reprises de ces années-là, dont 2 de groupes de metal allemand.

Étonnante démarche qu'au bout du 4ème album  un groupe un peu underground propose un panel fourni presque uniquement de reprises de groupes légendaires... A moins qu'il y ait une fin de contrat avec leur label là-dessous... Culotté aussi car il faut être à la hauteur du challenge.

Parlons d'abord des 3 compositions, ça démarre fort avec ce long « Sign of the evil master » , presque progressif dans l'intention car doté de plusieurs motifs rythmiques et arrangements subtils. Le style dominant est bien sûr le gros heavy à la Iron Savior, Gamma Ray ou encore Turisas et cie... Ca frappe, ça saccade, ça grogne, ça hurle fort et haut... mais le tout est mélodique, des thèmes assez sympathiques arrivent à ressortir de toute cette masse... «  Tod dem DJ » est un peu plus simple et fleure bon le riff à la sauce Accept 1ère génération, tout comme « Asylum XTC » qui ne se démonte pas et conforte le gros son, l'empilement des pistes de guitares, soli et rythmiques confondues, et la production directement « dans ta face ». Le problème est que le chanteur Francis Blake a un timbre de voix très éraillé et poussif sur les notes aiguës et commence à crisper un peu l'audition. J'ai peur pour les reprises....

Plus de peur que de mal, en fin de compte. Le « Kill the king » de Rainbow est assez conforme à l'original, bien sûr redoré d'une production actuelle salvatrice, « Port Royal » de Running Wild est presque taillé pour eux, tant le chanteur s'évertue à singer Rock'n'Rolf, un mélange de voix haute et virile au plus haut point, excellente reprise...

La suite est moins rose, « Black Bone » de Zed Yago est soit une mauvaise chanson au départ, soit elle est mal reprise, soit enfin Zed Yago n'était pas un groupe à reprendre.... Je vous laisse seuls juges et je crains le pire pour la suite car Messenger a osé reprendre Helloween période Michael Kiske... « Dr Stein » ! Ce qui aurait pu être un affront ou une catastrophe se révèle en fait pas mal du tout, même la voix poussive et criarde arrive tout de même à atteindre un peu de la classe mélodique et légendaire de Kiske... On notera au passage que les musiciens n'ont pas la même classe ici et sonnent un peu grossiers et bourrins dans les rythmiques où la délicatesse n'est pas au rendez-vous...

On termine sur le « Don't Talk to strangers » du maître Dio, très bien interprété avec toujours ce style un peu lourdingue et très chargé, bel hommage tout de même..

Messenger est un groupe qui ne fait pas dans la finesse mais qui possède des qualités musicales indéniables, hélas pas assez personnelles pour sortir du lot des dizaines d'albums qui sortent par mois dans l'univers du metal.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut