CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DARIUS
Grain [ 2015 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 50.30 - Style : Post-rock/metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.hummus-records.com
Contact groupe : http://www.dariusband.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 27 avril 2015 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Venus de Suisse Romande, Darius nous propose son premier album, « Grain », que certains bobos qualifient déjà de monument post-rock, mais pour lequel j’émettrai beaucoup de réserves, quant à la quantité de musique ici présentée et surtout l’intérêt des compositions.

En effet, la technique n’étouffe pas les cinq membres de Darius, qui s’évertuent à nous balancer les mêmes accords et les mêmes rythmiques durant neuf morceaux, tous plus linéaires les uns que les autres et tout cela sans chant, ni autres instruments que les basiques basse/batterie/guitare.
Trois guitares, oui trois paraissent démesurées pour si peu d’inspiration, ici on utilise une tonalité (le ré mineur) décliné en version acoustique, saturée, ultra-saturée, genre « j’ai trouvé un riff cool et je le joue pendant deux minutes sans m’arrêter », sans réelle conviction, sans émotion aucune. Cinquante minutes d’une telle monotonie force le respect car il en faut du courage pour tenir et aller jusqu’au bout…

Durant tout le long, j’entendais dans ma tête des lignes de chant qui auraient pu habiller, orner, décorer le concept, il y a pourtant beaucoup de place pour des lignes vocales, vu qu’il n’y a rien de compliqué, ni solo, ni rythmes asymétriques, ni sons extraordinaires, les chansons sont une autoroute à chant, libre d’accès… mais rien ne se passe, à part le batteur qui possède un groove indéniable et colorise un peu le propos (merci d’être là Mr Sam Andrade), soutenu par une production qui force également le respect œuvre du fameux studio du Bikini Test à la Chaux-de-fonds en Suisse, qui avait également accouché du magnifique album Pelagial de The Ocean).

Malgré ces efforts de style, rien n’arrive à décoller, même les essais de chœurs féminins sur le dernier morceau « Used » ne possèdent pas la capacité d’intéresser plus que cela (car comme tous les morceaux répétés à outrance pendant de longues minutes), les choses restent les mêmes pendant ces cinquante minutes et l'on sombre peu à peu dans une léthargie opaque qui nous conduit à un stade de nonchalance mentale assez étrange, comme si le temps avait fait une pause et s’était imposé une boucle de musique éternelle et immuable… Ah c’est certain, ils ont leur propre univers et leur propre son, mais qui ne peut pas plaire à tout le monde..

A l’instar de leur pochette ultra-minimaliste, Darius joue une musique en noir et blanc, épurée à outrance, où nous attendons à chaque début de chanson une voix, murmurée ou hurlée, ou deux ou trois notes de clavier, ou de violon, ou d’un autre instrument un peu coloré, qui ne vient jamais… Une batterie, une basse et trois guitares, et c’est tout. Peut-être est-ce un concept, peut-être y a-t-il une recherche artistique dans ce manque global de nuance et de surprise, je n’ai peut-être rien compris à ce groupe… Ce que je sais c’est que je me suis ennuyé…mais ennuyé…..





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut