CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DISARMONIA MUNDI
Cold inferno [ 2015 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 45.44 - Style : Death mélodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.coronerrecords.net/
Contact groupe : https://myspace.com/disarmoniamundi
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 mai 2015 - Chroniqueur : lisa
 

Depuis 2000, les Turinois de Disarmonia Mundi nous avaient habitués à un rythme de sorties régulier, à hauteur d'un album tous les deux ans environ. Et les revoilà, six ans après The Isolation Game, avec leur cinquième album Cold Inferno, sans jamais fléchir devant les changements de line-up. Le duo reste composé de la tête pensante du groupe, Ettore Rigotti, et du chanteur Claudio Ravinale (également membre des groupes 5 Star Grave, The Silverblack et The Stranded), et renouvelle sa collaboration avec le fameux Björn Strid (Soilwork, The Night Flight Orchestra).

La pochette de Cold Inferno donne un avant-gout de ce qui nous attend : DM réitère la recette opérée sur The Isolation Game, à savoir un death mélodique moderne, agressif, tendant tantôt sur le metalcore, tantôt sur le thrash, combinés à des vocaux extrêmes alternés avec les lignes de chant clair dans les refrains. Le rythme est cependant plus soutenu qu'à l'accoutumée, la double-guitare vient nous assaillir de sa puissance (un peu trop d'ailleurs ...), et les morceaux sont beaucoup plus rentre-dedans, ce qui devrait faire son petit effet en live. Le revers de la médaille, c'est que l'album se révèle être difficile à écouter d'une traite, et aucun morceau ne sort véritablement du lot, si ce n'est peut-être le morceau fleuve « Oddities from the Ravishing Chasm », plus mélodique dans ses riffs et dans ses mélodies aux claviers. On ressent toujours – et ce n'est pas étonnant – l'influence de Soilwork, mais également celle d'In Flames et de Scar Symmetry, la touche électro en plus, comme en introduction de « Toys of Desillusion », ainsi que le côté futuriste, notamment pendant l'introduction orchestrale et menaçante de « Creation Dirge ». Bien que les chants clairs et les growls soient maîtrisés, les metalleux friands d'un death mélodique traditionnel risquent de voir leurs poils se hérisser à l'écoute des voix « core » et criardes, à la limite du supportable dans « Stormghost ». Néanmoins, Rigotti fait preuve à la fois de technicité et de mélodicité dans ses soli, notamment celui de « Creation Dirge », calme au premier abord, mais qui repart de plus belle par la suite.

Cold Inferno n'est pas l'album le plus accessible qui soit, à ne pas mettre entre les mimines de n'importe quel metalleux, mais qui devrait prendre tout son sens en live de par l'énergie qu'il dégage.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DISARMONIA MUNDI - Mind Tricks DISARMONIA MUNDI - The Restless Memoirs DISARMONIA MUNDI - The Isolation Game

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut