CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EDGUY
Rocket Ride [ 2005 ]
(Durée : 60.12)
Style : Heavy Metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.nuclearblast.de
Contact groupe : http://www.edguy.nu
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 décembre 2005 - Chroniqueur : SAVINI
 

On ne peut pas vraiment dire que la dernière galette d’Edguy se sera fait attendre mais ce qui est certain c’est qu’elle aura déjà, avant même sa sortie, fait couler beaucoup d’encre (que ce soit à cause de l’EP Superheroes, de la pochette pour le moins controversé –à vous de vous faire votre opinion-, ou encore des mésaventures et rumeurs tournant autour du chanteur Tobias – ( voir interview phoner).

Toujours est-il qu’en ce qui nous concerne, on va surtout se concentrer sur le plus important à savoir la musique et à ce niveau disons le tout de suite, ce Rocket Ride est pour moi une belle réussite. Cette fois encore, Edguy nous offre un album varié comprenant tout ce qui a fait jusqu’à présent leur réussite, des titres speed, des ballades –enfin une Save Me-, des morceaux funs (Catch of the Century, Fucking with Fire) voire même carrément gags (Trinidad dont le refrain presque débile risque d’irriter plus d’un metalleux, perso, j’aime bien mais c’est probablement parceque je dois être un peu débile aussi !).
D’une autre côté il ne faudrait pas non plus réduire Edguy à un pur entertainment group, ce qu’ils sont bien sûr mais il faut également saluer le côté plus sérieux et sombre d’Edguy qui s’exprime notamment sur Sacrifice et surtout sur le très intense et puissant The Asylum (pour moi le meilleur morceau de l’album) qui, même s’il commence comme une ballade possède un refrain qui défonce vraiment tout sur son passage avec un phrasé de Tobias absolument sublime, ce dernier ayant fait encore une fois sur cet album un boulot remarquable. D’une manière générale, la grande qualité d’Edguy pour moi est de savoir écrire des purs refrains qui, même s’il reposent parfois un peu sur des grosses ficelles (voir les hohoho dignes de Dickinson sur le très maidenien Rocket Ride), sont toujours hyper entraînants et irrésistibles. Les gars d’Edguy n’inventent pas la poudre avec cet album mais ils poursuivent dignement la route qu’ils ont jusqu’à présent tracé et qui les conduira sans nul doute un jour dans les plus hautes sphères.

Cet album est à l’image de Catch of the Century, morceau sur lequel Tobi part sur la fin dans un complet délire mégalo –ce qui montre tout de même qu’il possède un certain sens de l’autodérision- alors que les musiciens se sont arrêtés et essayent de le faire taire. Cet album va continuer à diviser les metalleux mais en ce qui me concerne je fais partie des Edguy dudes et si cet album n’est pas parfait il vous fait tout de même passer un bon moment ce qui est quand même l’essentiel.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EDGUY - King of fools EDGUY - hall of flame EDGUY - Tinnitus Sanctus EDGUY - Fucking with fire EDGUY - Fucking With Fire EDGUY - Monuments

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top