CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RESURRECTURIS
Nazienda [ 2015 ]
CD Album (Durée : 36.45)
Style : Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://mightymusic.dk/
Contact groupe : https://www.facebook.com/resurrecturismusic/info/?tab=page_info https://www.reverbnation.com/resurrecturismusic
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 novembre 2015 - Chroniqueur : Pounk
 

Resurrectis est un combo italien qui nous vient de Fermo et qui sévit depuis 1990. Le groupe est composé de Carlo Strappa (guitare), Enrico Tiberi (chant), Luca Favoni (guitare), Manuel Coccia (basse) et Angelo De Santi (batterie). Après avoir fait ses preuves en démo de 1995 à 1997, le combo italien sort son premier opus en 1998, à savoir Nocturnal, chez Power Records avant d'enchaîner en 2000 sur une tournée européenne. Un second opus voit le jour en 2004, il s'agit de The Cuckoo Clocks Of Hell, tout d'abord autoproduit puis réédité sur le label espagnol Mondongo Canibale qui donnera par la suite une seconde tournée européenne, en 2005. S'en suivra pour Resurrectis, en 2006, une autre tournée européenne suivie également d'un troisième album, à savoir Non Voglio Morire, chez British Casket Records avant de passer une longue période de dates sans nouvelles productions discographiques qui prend fin en 2015 avec le dernier opus en date du groupe: Nazienda, qui voit le jour chez Mighty Music.

Après pas mal de temps d'attente, les italiens de Resurrecturis sont de retour avec ce nouvel opus qu'est Nazienda, un titre dépourvu de tout hasard puisque le groupe désire à travers celui-ci définir une sorte de concept, voire une critique de la société à travers le mélange de "Nazism" et "Azienda". Azienda signifiant "entreprise" en italien, cet opus va donc nous dépeindre la routine d'une petite existence banale comme tant de personnes peuvent en vivre de par le monde, Resurrecturis poussant même le concept jusqu'à venir symboliser la journée type de l'un de ces individus à travers les titres des morceaux présents sur "Nazienda": et pour cet individu la journée ou plutôt la routine bien ancrée, ce petit théâtre pernicieux de la banalité commence à 6:29. Avec cette double introduction: à la fois celle de l'album et celle d'un quotidien, l'éveil s'effectue tout en douceur et Resurrecturis nous retranscrit ici la sensation de difficulté à s'extirper du lit, cette sensation de réveil où l'on souhaiterait dormir cinq minutes de plus avant d'avoir les tympans fouettés de manière assez désagréable par le réveil. Réveil qui ne se fait pas attendre puisque celui-ci vient annihiler toute sensation de quiétude à travers un deuxième morceau assez court pour enfin réellement embrayer sur l'album à proprement parler. Avec "7:12 On The Way To Work", il est temps pour notre petit bonhomme d'entamer cette nouvelle journée de travail, celle-ci démarre sur des sonorités plutôt nerveuses mais laisse tout de même présager une montée en puissance au sein de cet opus car, et on le ressent bien ici, Resurrecturis n'exploite pas encore à fond son potentiel de brutalité musicale. Les riffs musclés se font en effet désirer et pointent le bout de leur distorsion à partir de "08:01", heure qui marque également l'arrivée sur le lieu de travail. C'est à partir de cet instant que Nazienda va prendre une teinte un peu plus metal tout en continuant à nous évoquer le quotidien de cet employé (de bureau probablement à en juger l'artwork de l'album) à travers des influences assez multiples passant du neo thrash au metalcore moderne. Une fois l'heure de repas venue, c'est une digestion plutôt pesante qui nous est promise grâce à un titre empli de lourdeur, aussi bien musicalement que vocalement, traduisant probablement un repas ennuyeux ou autre digestion difficile alors qu'il faut rester productif avant d'entrer dans la deuxième partie de la journée. Une seconde partie de journée qui pour nous, auditeurs, sera plus axée Rock énergique et nerveux je dirais avec un chant plus doux et mélodique avant de terminer la journée par un "19:12 Two Half Lives Don't Make One" qui fera office ici de tempête avant le calme puisqu'il sera bien évidemment l'heure d'aller se coucher avant d'affronter une autre journée similaire le lendemain, et les jours suivants...

Avec Nazienda, Resurrecturis pousse le trip du concept-album jusqu'au bout et il doit être vertigineux d'imaginer les heures passées à travailler sur cet opus et sur les notions, ainsi que les sensations qui gravitent autour, et rien que pour cela c'est un opus qui mérite d'être écouté, voir ressenti au moins une fois d'autant que les morceaux, bien que généralement "doux" pour une formation metal, entrent parfaitement dans le concept, prouvant également que pour nous conter cette histoire, le combo italien a réellement su trouver les mots justes

Tracklist:

01. 06:29 Sleeping With Your Hair Spread Over My Chest
02. 06:30 The Alarm
03. 07:12 On the Way to Work
04. 08:01 The Number You Have Dialed
05. 10:30 Animals in the Meeting Room
06. 13:00 Lunchbreak Alienation
07. 14:16 Col-League-s
08. 16:00 Never Happy
09. 16:59 The Thought That Something Went Wrong With My Life
10. 19:12 Two Half Lives Don't Make One
11. 23:31 Falling Asleep on the Couch





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
RESURRECTURIS - Non Voglio Morire

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top