last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ANTAGONISM/SEPOLCRAL - Reborn-IV / Dishonor-Able [ 2015 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD-EP (29.51) | Death Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.sgrecords.it/
Contact groupe https://www.facebook.com/sepolcral-132726533550514/timeline https://www.facebook.com/antagonismband/
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 15 novembre 2015
Chroniqueur : NegativeHate

Deux groupes de Death Italiens pour un split ! C'est ce que nous proposent les gars de SEPOLCRAL et ANTAGONISM, deux formations aux parcours singuliers...
SEPOLCRAL s'est tout d'abord formé en 1993. Un EP et un album (non-publié encore maintenant) plus tard, le groupe change de nom et devient PSYCOLLAPSE le temps d'une démo et splitte finalement en 2002. Neuf ans plus tard, Denis ,le chanteur originel, meurt. C'est ainsi que quatre membres des différents line up décident de lui rendre hommage en remettant sur pied le groupe. C'est alors que SEPOLCRAL renaît de ses cendres avec cette fois-ci deux nouveaux chanteurs.
Pour ce qui est de ANTAGONISM, le trio naquît en 2003. Le groupe signe avec SG-Records lors de la sortie de l'album « Digging Past Sounds » et nous donne ce split qui embarque un invité spécial, Stefania Salladini. Suite à cet enregistrement, cette dernière a décidé de rejoindre le groupe à temps complet, ANTAGONISM devenant alors un quartet.
Après cette longue introduction, venons en à la musique...

Les vétérans de SEPOLCRAL commencent le combat avec « Angerlust ». Des rires machiavéliques retentissent quelques secondes avant de laisser le chanteur screamer et ainsi commencer réellement le titre. Tout d'abord, la production est correcte mais sans plus, les graves sont extrêmement présents mais aussi trop brouillons. Pour ce qui est du titre en lui même, pas grand chose à dire. C'est assez plat...
« Plague » commence. Alors là, le changement de tempo est à l'honneur puisque chaque riff est doté d'une vitesse différente. Pourtant, les enchaînements se font bien et l'on ne se sent pas déstabilisé. Au contraire, on prend plaisir à essayer de deviner le tempo que le groupe a donné à tel riff, à tel pattern. Une voix plus ou moins claire apparaissant sur quelques riffs fait office de contraste comparé à la violence générale du morceau, ressemblant plutôt à une prière, des lamentations.

3ème titre pour SEPOLCRAL avec « Charon », un morceau glaçant. Des bruits non identifiés inondent nos oreilles, des voix, des grincements et ce pendant une minute. En effet, ce morceau est plus un pont qu'une composition à proprement parler, donc pas de guitare, pas de scream, rien. Juste des bruits...
« Media Induced Coma » est de loin la composition la plus aboutie depuis le début du split. Les changements de rythmes et autres expérimentations ont laissé place à une rythmique puissante et solide. Les « bass drops » ont eux aussi fait leur apparition, même s'ils sont assez mal placés malheureusement. Disons que les entendre sur les breaks aurait été plus logique que sur les couplets/refrains. Hormis ceci, rien à redire sur ce titre qui plaira aux amateurs de riffs puissants.

Dernière compo pour SEPOLCRAL. « Stench » fait rentrer en jeu, pour la première fois de la partie, de la mélodie. Un petit solo au début nous rappelle que le groupe embarque un guitariste soliste, mais la production moyenne et un peu trop dans les graves nous enlève le plaisir des envolées guitaristiques, brouillant le tout... Enfin, la longue outro en fin de titre est de trop car trop longue et trop brouillonne.

On continue avec ANTAGONISM. Les « challengers » répliquent avec un morceau sans titre servant d'introduction. Les guitares jouant quelques accords aux sonorités asiatiques résonnent avec le chant des oiseaux puis vient une sirène d'alarme.. Et puis plus rien. On commence le morceau suivant sans explication. Un morceau négligé de par sa faible longueur et son inutilité ici. Dommage car il y avait vraiment quelque chose à faire...
« Fukushima » va-t-il redresser la barre ? Il y a un lien avec les sonorités du précédent morceau et avec le titre de celui-ci. Mais y en a-t-il dans la musique ? Pour l'instant pas réellement. La production est du même niveau, même si elle semble mieux passer ici, peut être car cela donne un son plus agressif à leur production. La faible longueur du titre ne permet pas de répondre de suite... Par contre les deux voix superposées sur le refrain sont dissonantes et réellement gênantes...
« Instincts Of Social Virtuality » prennent le relai avec un rythme groovy cette fois. Morceau plus intéressant de par sa rythmique, quelques éléments sont tout de même en trop comme les parties électroniques incorporés au mauvais endroit à mon goût. Encore une fois, la longueur du titre ne permet pas de réellement plonger dans la musique du groupe.
Quatrième titre, « Wild Financial Predation ». Groovy et entraînant, c'est pour l'instant le meilleur titre de l'album malgré qu'il parte un peu dans tout les sens par moments, nous laissant complètement perdu. Ce qui le caractérise, c'est bien sûr sa lourdeur, les guitares étant grasses. Le tout premier riff rentre d'ailleurs facilement en tête.. pour y rester !
Dernier titre, « Disonorevole ». ANTAGONISM se permet un petit écart ici qui m'a bien surpris ! Ce titre est en fait une sorte de rap à grosse rythmique avec refrain en chant clair. Et tout ça en italien, s'il vous plaît ! Niveau virtuosité, on repassera, mais l'efficacité est réellement au rendez-vous. Le groupe nous donne même un tout petit solo passe-partout à la toute fin.

Il aura fallu attendre la fin pour pouvoir s'extasier devant une musique. Si les deux groupes ont un nombre de musiques égales, ANTAGONISM se trouve plus en retrait à cause de ses titres d'une longueurs assez faible (pas plus de trois minutes). On n'arrive pas réellement à rentrer dans l'univers du groupe, mais la précision de leurs compositions suffit à les « placer en tête », devant SEPOLCRAL qui sont eux nettement moins percutants malgré leur expérience...

SEPOLCRAL : 2,5
ANTAGONISM : 3,5



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
TERROR [Décines - 69] > 24-06-2019
TERROR [69] 24-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours