CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CATS IN SPACE
Too many gods [ 2015 ]
CD Album (Durée : 54.23)
Style : Pop/rock 70's
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.rockngrowl.com
Contact groupe : http://www.catsinspace.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 novembre 2015 - Chroniqueur : Ivan.Jack
 

Cats in Space est composé de compositeurs et faiseurs de tubes, qui ont sévi dans les années 70 et 80 pour Asia, Mike Olfield, The Sweet, ELO, leurs noms étant néanmoins très peu connus (Andy Stewart, Greg Hart, Mick Wilson…) Ils nous sortent un album excellent de pureté et de joie, à l’instar des plus beaux joyaux de musique positive et colorée qui sortaient dans les années 70. Flower Power, man !

C’est avec entrain donc que nous retrouvons des sonorités fraîches et musicales, comme ce piano rhodes qui donne à certains morceaux un côté Elton John ou Supertramp, un peu de Boston par-ci avec ces enjambées de chœurs kitsch à souhait et envahissant mais tellement intégrés au style des chansons que rien ne choque, un soupçon de symphonie et de folk à la Kansas par-là, tout se laisse écouter et nous transporte dans un autre âge, où la douceur d’un piano/voix (« Velvet Horizon » et le début de « The great story never told ») s’associe avec des rythmiques progressives ou des passages pop/rock assumés, la ressemblance avec un certain John Miles est d’ailleurs frappante, il aurait pu largement participer à cet album.

On pense à la furie flok/rock des Who (« Last man standing », « Five minute Celebrity ») et aussi à Barclay James Harvest parfois et au meilleur de Journey dans les refrains, le chanteur Paul Manzi contribue à ce que ces douze chansons passent très bien et une harmonie musicale et humaine se détache de ce voyage, démontrant l’osmose entre tous ces musiciens chevronnés et d’un autre temps.

Traitez-moi de hippie attardé si vous voulez, m’en fiche, mais à l’heure du numérique, des machines sans âmes et de l’horreur perpétuelle de notre monde actuel, notre humanité n’en est qu’exacerbée à l’écoute de chefs d’œuvre de mélodies, d’images en mouvement et d’inspiration indéniable et salvatrice.

Si vous avez le blues, si vous trouvez que la musique actuelle n’a plus d’âme organique, ni de chaleur humaine, plongez-vous dans ce rêve des Cats in Space et vous retrouverez des sensations et des émotions chaudes et revigorantes, comme lorsque vous découvriez avec extase vos premiers vinyles… Un must de la musique pop progressive et à portée de toutes les oreilles. A consommer SANS modération !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR