CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SIGH
Gallows Gallery [ 2005 ]
(Durée : 45.00)
Style : Heavy halluciné
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.candlelightrecords.co.uk
Contact groupe : http://listen.to/sigh
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 décembre 2005 - Chroniqueur : SEED OF PERVERSION
 

Quatre ans après la sortie du grandiose et fabuleux 'Imaginary Sonicscape', les fous/génies du metal japonais refont parler d’eux avec ce 'Gallows Gallery' signé sur Candlelight. Le temps n’a pas aidé ces excentriques à calmer leur folie créatrice et ce nouvel album est toujours aussi décalé que ce a quoi nous avait habitué le trio nippon.

Jusqu'au prédécesseur de ce Gallows gallery, Sigh évoluait dans un heavy black complètement barré et très riche musicalement, composant des morceaux sans s’imposer de barrière. On pouvait retrouver des parties funk ou disco mêlées à des pures riffs de heavy 80’s, les orchestrations de claviers et autres instruments arrivaient sans prévenir pour rendre l’auditeur complètement fou. Avec Gallows gallery, Sigh n’a pas vraiment changé de direction musicale, on retrouve toujours cette base heavy/black 80’s, toujours avec des claviers et autres sons orchestrés de main de maître par le talentueux Mirai. La guitare est également tenue par un virtuose dont l’inspiration ne s’essouffle pas avec les années mais les morceaux semblent plus homogènes et on ne retrouve plus les incursions dans d’autres styles comme c’était le cas sur Imaginary Sonicscape.

Cependant pour cet album, le chant black qui donnait tant de charme aux anciens albums a été abandonné pour être remplacé par un chant clair légèrement heavy complètement déroutant auquel je n’arrive toujours pas à m’habituer même après plusieurs écoutes. Même si ce chant sonne bizarrement il ne fait pas tache dans la musique du groupe qui reste toujours aussi décalée. Cette fois ci le groupe a utilisé pas mal de saxophone, et celui-ci se mêle à merveille au reste de la musique. Tout comme l’orgue ou les claviers 60’s.

Malheureusement l’album souffre d’une production assez lamentable beaucoup trop étouffée. Les compositions de Sigh qui sont extrêmement riches et complexes en deviennent presque bordéliques malgré l’énorme talent des musiciens. En fait ce Gallows gallery est l’album le moins accessible de Sigh car les trois japonais ont poussé leur délire à son paroxysme (peut être un peu trop loin pour certains) avec notamment ce chant barré et le tout est handicapé par cette production ratée. Cet album pourra tout de même plaire aux fans du groupe qui après de nombreuses écoutes y trouveront leur compte mais rebutera les moins ouverts d’esprit et les néophytes.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SIGH - Hangman’s Hymn (musikalische Exequien) SIGH - Scorn Defeat SIGH - In Somniphobia

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR