CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


THE OFFSPRING
Avec : simple plan, the offspring
Date du concert : 07-09-2011
Lieu : Théâtre Antique - Vienne [ 38 ]
Affluence : 5 000
Contact organisateur : http://www.sonymusic.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 12 septembre 2011 - Chroniqueur : Teenage.Whore - Photographe : Teenage Whore


Mercredi 7 Septembre, Offspring débarque sur nos terres. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, les ayant vu une première fois dans ma période Teenager je me prépare psychologiquement à faire un come-back intense ! C’est dans ce lieu d’exception, le théâtre Antique de Vienne, que les Californiens ont décidés de faire leur show. Après 45 minutes de négociation pour qu’enfin on retrouve le nom de Pavillon 666 dans les Pass photos, c’est avec une grande déception que je rate les premiers morceaux de Simple plan. Non, en fait ce groupe n’avait rien à montrer autant scéniquement que musicalement. Je rejoins donc les amis photographes en dehors du théâtre pour une grande partie de rigolade. En effet, nous étions obligés d’attendre en dehors et donc aucune possibilité de prendre des photos. Ce qui apparemment n’a embêté personne ! 21h sonne et nous nous plaçons enfin devant la scène afin de découvrir le spectacle. Offspring arrive et les Américains ont plus que la forme. Ce groupe a toujours été quelque peu critiqué par ses prestances scéniques mais ce qu’on peut voir ce soir est au-delà de nos espérances. Tout d’abord le cadre est idyllique, ce lieu est un effet un endroit incroyable pour les groupes. La musique prend un autre sens et une autre dimension. De plus, il est assez rempli (plus de 5000 personnes). Le public est déchaîné et très réceptif. Offspring a en plus vraiment envie de nous fait plaisir ce soir en nous interprétant des bons vieux titres, plus que les derniers nouveaux un peu fade. Nos adolescents d’un soir pourront donc jumper sur des très bons titres comme Come Out and Play (Keep 'Em Separated), Americana ou Bad Habit. Le groupe montre une très grande énergie, Noodles nous répète à plusieurs reprises que cet endroit est juste magnifique. Les Américains ont certes pris un coup de vieux, mais nous prouvent qu’ils ont quand même marqués l’histoire de la musique avec leurs titres Punk Californiens. Aucune arrogance sur scène, le groupe est simple et efficace. La prestation scénique de ce soir contredit tout ce qui a pu être dit de mauvais les concernant de ce point de vue. Offspring enchaîne les titres sans oublier de communiquer avec son public qui est ce soir au maximum de sa forme. Dexter Holland a une très bonne voix ce soir, tout est donc au rendez-vous ce soir pour passer une très bonne soirée. Le public chante en cœur sur des titres comme Why Don't You Get a Job? devenu aujourd’hui malgré tout incontournable. Peut-être légèrement décue personnellement de ne pas avoir entendu un petit « Dirty Magic ». Le show passe a la vitesse de l’éclair. Le public est déchaîné ce soir, et après 3 rappels, Original Prankster /Want You Bad /Self Esteem, Offspring nous dit généreusement au revoir en n’oubliant pas de balancer des petits cadeaux pour les fans (médiators, baguettes) et nous quitte donc après environ 1h30 de concert. Pour conclure, ce show fut une belle surprise. Le sourire était sur toutes les lèvres. Je pense ne pas avoir été la seule à ressortir par la suite mes bons vieux albums de ce groupe.






no images were found