CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WITHIN TEMPTATION
Avec : WITHIN TEMPTATION, TRIGGERFINGER
Date du concert : 08-10-2011
Lieu : Transbordeur - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : 1 800
Contact organisateur : http://www.nousproductions.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 10 octobre 2011 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart http://fr.myspace.com/chart333


La rentrée musicale 2011 s’annonce, dans la région lyonnaise, assez chargée. C’est WITHIN TEMPTATION qui ouvre cette série de concerts metal dans la région sous l’impulsion de NOUS PRODUCTIONS en charge de l’organisation. Les hollandais sont certes encore assez suivis par le milieu metal même si l’on peut se poser la question de savoir s’il s’agit réellement encore d’un groupe de metal. En tout cas, WITHIN TEMPTATION n’est pas en reste niveau succès. Le concert de ce soir affiche complet depuis au moins trois mois, c’est dire si le groupe est attendu ce soir.


Ce sont les belges de TRIGGERFINGER qui ont ce soir l’honneur d’ouvrir la soirée. Si parfois on trouve des groupes en première partie qui ne sont que la pâle copie des têtes d’affiche, on est surpris ce soir de trouver un groupe radicalement différent cette fois. Le trio d’Anvers officie dans un style blues rock efficace et dynamique. Pas besoin d’être une grosse formation et d’avoir des tonnes d’équipement pour produire un show efficace. Il suffit parfois d’être de bonne humeur, de communiquer son enthousiasme avec son public mais surtout de se donner à 100% dans ce que l’on fait. Sans fioritures et intentions calculées, TRIGGERFINGER se montre très convaincant. On sent l’expérience et la dévotion de ces musiciens. On a même droit à un solo de batterie avant le dernier morceau de ce soir « First Taste ». Le set est réussi, la prestation a été bonne et le public semble avoir accroché à cette première partie, ça tombe bien, moi aussi au final.





Set-List :


I’m Coming For You


On My Knees


Short Term Memory love


Cherry


My Baby’s Got A Gun


All this Dancin’ Around


First Taste


On sent un public fébrile et impatient pendant le changement de plateau. D’ailleurs, à ce propos, le public est un public assez hétéroclite. Ce ne sont pas les metal heads habituels qui se sont déplacés ce soir. D’ailleurs, je me répète mais doit-on encore considérer WITHIN TEMPTATION comme un groupe de metal ? Certes, à ses débuts le combo hollandais était un subtil mélange d’influences diverses et variées que l’on a injustement qualifié de gothique. Mais bon, la définition du terme gothique est un autre sujet que l’on abordera une prochaine fois si vous le voulez bien. Cela dit, WITHIN TEMPTATION a évolué au fil des années et son style n’est définitivement plus le même. On parlerait plutôt d’une sorte de pop rock à la sauce metal, mais saupoudrée la sauce metal… Point trop n’en faut… Cette évolution a permis au groupe une reconnaissance qui fait que ses concerts sont devenus tout autre chose, place désormais au spectacle et à la mise en scène ! Le concert commence par la projection d’une petite vidéo, « Mother Maiden » où l’on peut voir une vieille dame qui a décidé de se battre contre les forces occultes. Le film est plutôt bien fait, pas de quoi être primé non plus mais les images sont assez bien travaillées. Puis, c’est le déferlement tant attendu avec « Shot In The Dark ». Sharon Den Adel fait son entrée sur le fond la scène, placée bien en hauteur. Il faut d’ailleurs dire un mot de l’aménagement de cet espace scénique. La batterie et le clavier sont placés en hauteur sur les côtés de la scène, pour y accéder, deux escaliers. Une plateforme se trouve en fond de scène et derrière cette plateforme, l’écran géant qui diffuse des vidéos sur les morceaux. Les musiciens profitent au maximum de cet espace scénique. On les voit circuler aussi bien sur la plateforme que sur le devant de la scène. Visuellement, il n’y a rien à redire sur cette prestation, le show est absolument impeccable. Niveau musical, WITHIN TEMPTATION bénéficie d’un son agréable. Par contre, si l’équilibre est bon, on se demande parfois où sont passées les guitares. C’est le problème de ce style, le gros problème même pour tous ceux qui aiment les gros sons de guitare. La musique de ce combo est évidemment destinée à un public large, comprenant des amateurs de metal et des adeptes d’autres musiques. Cela se sent dans le mixage des guitares particulièrement. La saturation de la basse prend le dessus et les guitares sont tellement en retrait sur les rythmiques qu’on se demande vraiment à certains moments à quoi ça peut bien servir d’avoir deux bons guitaristes si l’on n’entend aucun des deux… On comprendra l’intention peut-être mais on ne l’excusera pas forcément. Le show se passe avec un visuel toujours très fort qui donne une dimension intéressante à des titres tels que « Ice Queen » et ses images de montagnes enneigées en arrière plan. « Sinéad » est quant à lui introduit par un nouveau court-métrage. Même Keith CAPUTO (LIFE OF AGONY) est virtuellement présent sur « What Have You Done » grâce à l’écran géant. Le groupe termine son set sur deux rappels. Le premier se fait avec « See Who I Am » suivi de « Mother Earth ». Puis, après avoir salué la foule, le groupe entame le fameux « Stairway To The Skies » avant de s’en aller définitivement.





Set List :


 


Mother Maiden (Court-Métrage)


Shot In The Dark


In The Middle Of The Night


Faster


Fire And Ice


Ice Queen


Iron


Our Solemn Hour


Stand My Ground


Sinéad (Court-Métrage)


Sinéad


What Have You Done


The Howling


Angels


Memories


 


Rappel :


See Who I Am


Mother Earth


 


Rappel 2 :


Stairway to the Skies


La soirée s’est donc très bien passée pour tout le monde. Découvrir WITHIN TEMPTATION en live n’est pas une expérience que l’on regrette. Disons simplement qu’il faut oublier un peu ce qu’est la scène metal lorsque l’on se déplace dans ce type de concert. C’est le genre de soirée où l’on en a pour son argent en tout cas. Le show est impressionnant et les musiciens sont de vrais professionnels. Il n’y a pas de quoi être déçu par ce genre de prestation si l’on est un aficionado.



no images were found