CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


FORGOTTEN TOMB
Avec : FORGOTTEN TOMB, NOCTURNAL DEPRESSION, ABATON
Date du concert : 16-11-2011
Lieu : Le Warmaudio - Décines [ 69 ]
Affluence : 100
Contact organisateur : http://www.myspace.com/wintermoonproductions
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 19 novembre 2011 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Dire que cette date de concert avec FORGOTTEN TOMB était très attendue, serait un doux euphémisme. Alors nous ne sommes pas surpris ce mercredi soir 16 Novembre au Warmaudio de Décines de constater qu’une bonne affluence remplit les lieux. Wintermoon productions a (bien) organisé la soirée, et la tête d’affiche de la soirée sera accompagnée de deux formations de black-métal « dépressif » à découvrir ou redécouvrir, NOCTURNAL DEPRESSION et les Italiens d’ABATON.


La soirée sombre et glauque peut donc commencer quelque part entre 20 heures et 20 heures 30 avec donc ABATON et don black/down tempo se délivrant dans un brouillard épais. Nous distinguons à peine les membres du groupe dont ma particularité est la présence de deux chanteurs encapuchonnés, l’un devant la scène, l’autre faisant face au batteur, l’ensemble faisant penser à une croix. Le quintette surprend de par ses compositions bien doom, bien sombres, bien occultes. Le combo nous présente notamment des titres de son premier album « Hecate » paru en septembre dernier. Bien que de formation récente (2010), le groupe transalpin étonne par une certaine maturité et une certaine présence scénique de qualité. On adhère pleinement à leur démarche et leur set sera vraiment une bonne découverte.




NOCTURNAL DEPRESSION ne va pas faire retomber l’intérêt de la soirée, c’est certain. Les grenoblois se lancent dans la bataille avec corpse-paints pour renforcer leur prestation scénique. Et quelle présence ! ici les compositions de leur dernier opus « The Cult of Negation » prennent toute leur ampleur. Depuis 2004, le groupe sème sur son passage la folie « doomesque » d’un black-métal prenant, tantôt lourd et plombé, tantôt rapide et agressif. Seconde fois que j’assiste à un concert de cette entité »noire et il me semble que les grenoblois ont prit de l’ampleur par rapport au set donné au CCO de Lyon en Septembre 2009 en première partie de NARGAROTH. Le black dépressif de NOCTURNAL DEPRESSION fait bien la part des choses en live, c’est-à-dire que les titres en mid-tempo sont resituée avec un bon son eu coup, où il n’y aurait pu avoir que noirceur ambiante, on se retrouve avec un certain « groove » de bon aloi. Que dire de plus ? Que cette prestation fut bien accueillie à voir l’ambiance dans le public, que le groupe a marqué encore des points en live, et que le show fut puissant, varié, et au final excellent.





Il est temps maintenant d’apprécier la venue des italiens de FORGOTTEN TOMB, qui ne sont pas longs à s’installer devant nous. Si, au départ de l’aventure, il y a une douzaine d’années, Herr Morbid nous faisait plonger dans une marée noire suicidaire sur des tempos lents et lourds, aujourd’hui, surtout avec leur nouvel et excellent album « Under Saturn Retrograde », le quatuor semble avoir mis de l’eau dans son sang noir. En effet, depuis quelques années, la musique délivrée par le groupe s’est enrichie de nouvelles déviances telles que le rock et le punk. Et, sur scène, le résultat est assez frappant de nouveauté. Exit les ombres mortelles au fond du couloir de la mort, et bienvenue aux titres qui « envoient » avec un herr Morbid coiffé d’une casquette au « look » un peu hardcore ! Mais nous n’accuserons pas FPRGOTTEN TOMB de trahison dans la sphère black-métal, car les transalpins ont su conserver de purs diamants de métal sombre insérés dans une parure live plus vivante que jamais. Et le résultat est sans appel, ce soir l’ambiance en est à son comble, le nombreux public fait corps avec ce combo maintenant au bord de l’appellation culte où légendaire, c’est sans appel.





Les soirées black-métal à Lyon, ne sont pas vraiment à l’ordre du jour depuis quelque-temps, il faut l’avouer. Alors, un concert de cette tenue avec des groupes très intéressants, a forcément rameuté du monde pour une soirée réussie à tous les égards. Merci encore à Wintermoon productions, on attend la suit d’oreille ferme maintenant



no images were found