CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


War til the End fest
Avec : ENDSTILLE, DARK MANAGARM, MOONREICH, GOAT PERVERSOR, NEMESIS IRAE
Date du concert : 11-02-2012
Lieu : Igelrock - Valenciennes [ 59 ]
Affluence :
Contact organisateur : http://www.facebook.com/pages/Wolves-of-the-Underground/160189040703244
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 15 février 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Retour à la péniche Igelrock après l'excellent prestation de NOCTURNAL DEPRESSION il y a 2 semaines. Cette fois-ci notre cher Wolves of The Underground local nous propose une affiche 100% placée sous le signe du bouc car ce ne sont pas moins que NEMESIS IRAE (Belgique), GOAT PERVERSOR (Bruxelles, Belgique) (qui remplace les absents de la soirée EXCRUCIATE 666), MOONREICH (Paris), DARK MANAGARM (Lille) qui auront l'honneur d'ouvrir pour les teutons d' ENDSTILLE (Allemagne).


Autant le dire avec une affiche comme celle-ci, on peut avoir de quoi se réchauffer, car dans la péniche, il pourrait se mettre à geler !


Heureusement, cette fois le public est venu en masse, et malgré une arrivée en retard, nous arrivons pile-poil pour le set de NEMESIS IRAE.


Votre serviteur a déjà eu l'occasion de voir les belges plus d'une fois, et c'est non sans étonnement que je les retrouve à l'affiche. Par contre, grosse surprise, faute de retard, les musiciens ne sont pas maquillés, mais qu'à cela ne tienne, ça ne changera pas grand chose.


D'ailleurs ce soir ils nous présentent leur nouveau chanteur, dont c'est la première prestation scénique. Hélas, le son n'est vraiment pas avec eux ce soir, et malgré leur « black metal » des familles, la prestation reste molle, les guitares sont brouillonnes quand elles ne sont pas inaudibles, le chanteur reste dans son coin malgré de bonnes vocalises, et on aura la malchance d'entendre une reprise de « Transylvanian Hunger » qui tombera rapidement aux oubliettes, car le comble, l'un des guitaristes a des problèmes avec sa guitare, ce qui provoque nombre de larsens... J'ai eu la chance de voir NEMESIS IRAE dans des meilleurs jours donc on oubliera cette prestation, espérant que les problèmes se règlent pour les groupes à venir.



C'est maintenant au tour du jeune groupe qu'est GOAT PERVERSOR (formé en 2010). Les Bruxellois nous présentent un “thrash/black” avec de bonnes idées, un chanteur charismatique ayant une certaine présence comparé aux deux guitaristes qui eux, sont beaucoup plus en retrait; et d'un bassiste des plus sympathiques. Le groupe nous présente un set de 8 titres pour un peu plus d'une demi-heure, et une chose à dire, on ne s'ennuie pas, malgré le froid qui me glace les orteils ! Le son s'arrange quelque peu, même si c'est pas encore ça, mais malgré tout, pour terminer leur set en beauté, on a le droit à une cover de UNLEASHED “Death Metal Victory”. Ah si ! Bon, le look n'est pas la première chose que je regarde, mais la différence entre bassiste et chanteur en perfecto à côté des guitaristes version “classique” enlève un côté “true” à leur musique... mais GOAT PERVERSOR ne demande qu'à jouer et à confirmer, affaire à suivre.


SETLIST: Jack the ripper/ Eastern black winds of Mayhem/ Inferis/ Perverse Ceremony/ Friend of Shadow/ Near your Legions/ Pact of Blood/ Death Metal Victory



Voilà maintenant les parisiens de MOONREICH qui montent sur scène, pour un troisième passage en deux ans dans nos contrées. On a enfin l'impression d'entrer dans le vif du sujet, car on retrouve des musiciens corpspaintés à souhait, ambiance collant parfaitement à leur “Unhealthy black metal” teinté d'une touche “thrash”. Le son s'arrange enfin et nous permet de découvrir un très bon groupe, qui développe au fur et à mesure de leurs titres mélodies endiablées et heabanging à souhait. Très bonne surprise.


SETLIST: Terribilis est Locus Iste/ Du sang sur les mains/ En mon âme et consciente/ Iscariote I/ En marche sur nos terres/ Loi martiale/ Iscariote II/ Earth slept in Hell/ L'aube de Cristal



Enchaînent les lillois de DARK MANAGARM que j'ai déjà eu l'occasion de chroniquer lors du « Temple of Goat Fest » il y a deux semaines. Donc, forcément, pas de surprise, leur set est très bien rôdé, mêmes compos qu'à la Chimère sauf que cette fois-ci le son de meilleur augure nous permet une plus grande accroche à leur « black/thrash » qui nous font passer un bon moment. Une entrée en matière pour ce qui va suivre et par la même clore cette soirée, ENDSTILLE.




L'heure est enfin venue d'accueillir ENDSTILLE, pour la dernière date de leur mini tournée Française au lendemain d'une très bonne prestation à Saint-Etienne, d'ailleurs chroniquée sur le site par le collègue Black.Roger. Ayant eu de très bon échos de leur différents passages, je ne m'attend qu'à du bon, et je vous assure, c'est le cas ! L'air de rien, le combo de Kiel, Schleswig-Holstein/Aachen est un de ces groupes de « black metal » prolifique, 7 albums en 12 ans, et pour ma part découvert sur le tard, avec leur dernier album en date « Infektion 1813 ».


Les allemands ont un très bon son et une présence à en faire « blanchir » plus d'un surtout grâce à l'appui de leur nouveau chanteur, le bien-nommé Zingultus (ex-NAGLFAR) qui à lui seul m'aura hypnotisé par un charisme et un regard à couper le souffle.


Et le groupe détruit la péniche dès les premières notes de « Dominanz », envoyant fureur et char d'assaut en pleine face d'un public qui headbangue, pogotte ou verra même slammer l'organisateur qui ce soir s'est lâché (qu'on retrouvera d'ailleurs presque monter sur scène pour arranguer le public ou faire un combat de regard glacial avec Zingultus, Bravo Ulf!)


Enchaînement donc de titres issus de leur discographie, avec pas moins de 4 titres tirés de « Infektion 1813 ». Les teutons sont heureux d'être ici, l'un des guitaristes descendant même de la scène pour en mettre plein les yeux au public conquis, on se croirait sous une France occupée, avec bien sûr l'idéologie remplacée par des riffs de guitares placées sous le signe de Satan ! (référence au très beau tee-shirt, représentant notre Marianne nationale avec un masque à gaz, tee-shirt imprimé pour cette tournée).


Un excellent set d'une heure, qui verra clore cette tournée en beauté et aura réchauffé les murs d'une péniche glaciale.


SETLIST : Dominanz/ Endstille Reich/ When Kathaaria falls/ Conquest is Atheism/ Unburied in the Sun/ Bastard/ Ripping Angelflesh/ Anomie/ World Aflame/ Depressive-Abstract


.



Un excellent concert qui aura vu de très bon groupes, malgré un début assez difficile. Merci à Schifeul pour le covoiturage et la vidéo, à Ulf pour ce superbe plateau et à David pour sa carte SD, sans quoi je n'aurai pas pu prendre de photos !




no images were found