CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DREAM FOOL DISEASE
Avec : BROKEN MIRRORS, DREAM FOOL DISEASE
Date du concert : 10-03-2012
Lieu : Le Triomphe - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : 50
Contact organisateur : https://www.facebook.com/triomphe42
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 14 mars 2012 - Chroniqueur : Charcoal.Blood - Photographe : Charcoal Blood


Connu des Stéphanois pour avoir été autrefois un cinéma à la réputation sulfureuse, la salle du Triomphe accueille désormais depuis quelques mois des groupes désirants se produire sur scène. Le lieu est bien aménagé pour ce genre d’évènement, proposant une assez grande plateforme pour la performance des artistes et une capacité de réception du public assez satisfaisante. Malgré un après-midi agréable et ensoleillé, la foule ne se sera pas bousculée pour venir voir BROKEN MIRRORS et DREAM FOOL DISEASE se partager l’affiche ce soir. Les spectateurs arrivent timidement en petit comité, ce qui laisse penser que l’affluence ne sera pas énorme. L’heure fatidique approche à grand pas, et fort heureusement, l’enthousiasme de nos troupes reste des plus intacts !


Il est environ 20h45, ce sont les Haut-Savoyards de BROKEN MIRRORS qui entament la soirée. Le combo d’Annecy défend son deuxième opus « The Universal Disease » à propos duquel on peut lire d’intarissables éloges. D’ailleurs, la grande majorité des chansons du set sont tirées de cet album.



Le groupe balance tout de suite ses riffs efficaces avec ferveur et il ne faut pas longtemps pour voir quelques têtes bouger dans l’assistance. Les deux guitaristes, François et Florian, se partagent le chant, ce qui permet d’avoir deux timbres de voix différents, même si les deux compères évoluent sur ce point dans un registre assez guttural. On assiste aussi à une grande démonstration de technique, Florian utilisant tapping, sweeping et tout autre attirail du parfait guitar hero. Le quintette nous envoie un « Thrash-Death Mélodique » de haut niveau emmené par une section rythmique au millimètre et dont les atmosphères parfois teintées d’influences « Black » sont soulevées avec brio par les claviers de Vann. On sent que BROKEN MIRRORS est totalement à l’aise sur la scène du Triomphe, même si les musiciens avouent ne pas avoir répété depuis quelques temps. Ce n’est peut-être pas pour rien que le pays du soleil levant commence à s’intéresser à leur potentiel! Il est à peine 21h30, la première partie se termine dans une bonne ambiance après trois quarts d’heure intenses.



Le rendez-vous de ce soir marque le début d’une petite série de concerts que le groupe DREAM FOOL DISEASE va donner sur la région Stéphanoise. C’est aussi l’occasion, pour la formation, de présenter un nouveau membre au poste de chanteur en la personne de Xavier, déjà connu pour avoir officié avec WINDS OF TORMENT (Death Mélodique). Ayant vraiment apprécié les enregistrements de DFD et le premier album des W.O.T, j’avoue ressentir une certaine impatience à découvrir ce nouveau line-up. D’autant plus que le nouveau frontman est réputé pour avoir une très grande présence scénique (ce qui lui vaudra plus tard dans la soirée un claquage au mollet, sic.). Il est un peu plus de 22 heures, et après quelques réglages nécessaires, le quintette prend possession de la scène.



Chart envoie les premières notes d’un son lourd, surplombant l’audience dont le nombre a maintenant atteint les quarante entrées. Le guitariste est rapidement rejoint par le reste de l’ensemble avec une batterie percutante, une basse très perceptible et un chanteur qui pousse des growls à tomber par terre. Bon point, DREAM FOOL DISEASE bénéficie de la bonne acoustique du Triomphe et on profite entièrement de chaque accord. Les membres se donnent à fond, ne tiennent pas en place et manquent de se percuter à plusieurs reprises. Il faut dire que cela faisait quelques mois que le groupe ne s’était pas produit en live et on ressent donc une grande envie de sa part de partager sa musique avec le public. Le seul point faible du concert vient justement de ce dernier qui se montre plutôt avares d’encouragements malgré une bonne performance. Heureusement pour nous, le quintette continue à jouer son « Death/Black/Thrash » avec une envie non négligeable, les titres défilants à une allure soutenue. Le set s’achèvera sur un très bon medley habilement orchestré, mêlant « Troops of Doom » de SEPULTURA avec le titre « Watchout » pour finir sur le riff du superbe « To Live is To Die » de METALLICA.



Il est bientôt 23h30, la soirée est terminée. Les deux groupes ont réalisé une très bonne prestation qui a permis à certains de les découvrir, et laissent une bonne impression qui donne envie de les revoir. Chaque combo va maintenant continuer sa tournée respective. DREAM FOOL DISEASE doit prochainement donner deux autres concerts dans les bars de Saint-Etienne avant de finir sur la grande scène du Fil, lors du Heathen March Tour où nous ne manquerons pas de nous rendre.


 


Set list BROKEN MIRRORS



  • Strong Enough

  • A Thousand Voices

  • Pig Marmelade

  • Heaven Can Wait

  • Aquarius

  • Anthropophobia

  • Nightmare 2


 

Set list DREAM FOOL DISEASE


Obliteration



Slaves



Mirrors



Warpath



Gods Of War



No Surrender



Scars



Undertaker



Troops Of Doom



Watchout



(To Live is To Die)



 


no images were found