CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WAY TO END
Avec : WAY TO END, AVERSE, GOAT PERVERSOR
Date du concert : 23-03-2012
Lieu : La Rumeur - LILLE [ 59 ]
Affluence : 30
Contact organisateur : http://www.facebook.com/pages/Chaos-Cerebral/219786214751248
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 05 avril 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Ce samedi 23 mars, c'est rendez-vous à la Rumeur pour le 2nd concert de l'année de Chaos Cérébral, et concert qui s'annonce intéressant avec la venue du groupe de Black avangardiste de Caen WAY TO END, des lillois d'AVERSE et pour un second suivi des Belges de GOAT PERVERSOR, groupe que j'ai pu découvrir à l'occasion de la venue d'ENDSTILLE à Valenciennes le mois dernier. Fait étonnant, malgré qu'il n'y ait pas d'autres concerts prévus dans la métropole lilloise ce même soir, le public n'est vraiment pas de mise, pour une affiche qui s'annonce tout de même des plus convaincantes !


Après un quart d'heure de retard sur le planning prévu GOAT PERVERSOR démarre tout de même son show, devant un public d'une dizaine de personnes... Les Bruxellois paraissent plus en forme que le mois dernier à l'image de leur guitariste soliste qui fera de sa prestation, une prestation de haute volée. La place étant de mise, il se permet avec son bassiste d'ailleurs de jouer pratiquement dos au public, à notre grand dam, mais s'amuse à traverser la scène pour retrouver son autre guitariste qui comme à son habitude, reste des plus stoïque sur scène. GOAT PERVERSOR nous sert alors la même setlist qu'à Valenciennes. La présence d'un seul spot de couleur jaune ainsi que le son qui est très fort n'aide pas à apprécier et à reconnaître leur titre, par contre force est de constater le travail effectué par leur chanteur, en forme, et par le batteur qui enchaîne à merveille un jeu des plus complets. Le clou du spectacle sont les deux derniers morceaux joués par le combo de "Black/Thrash", car la sangle de notre fameux guitariste soliste le lâche. La consommation d'alcool aidant, il est souriant et n'hésites pas à jeter sa guitare par terre, oubliant leur reprise d' UNLEASHED "Death metal Victory", qu'il revient nous jouer assis, et même malgré son état avancé, nous ponctue d'un bon solo. Etat avancé qui ne plaît apparemment pas à tous les membres du groupe, mais bon au moins GOAT PERVERSOR a donné le sourire à plusieurs d'entre nous, même si je crois que c'était pas leur but. Un concert qui fini limite "punk" des fois ça n'a pas de prix ! Mais qu'ils ne le prennent pas mal, c'est avec grand plaisir que je reviendrai voir une de leurs prestations, qui se verra plus pro et dans de meilleures conditions !



Après cette dose de bonne humeur en fin de set, c'est au tour d'AVERSE de fouler les planches de la Rumeur. Ayant entendu parler de l'approche "progressive/post-rock/romantique black metal" du groupe et après avoir entendu leur premier album "The Endesque Chants" j'me disais que ça valait le coup d'oeil ! La présence d'une clarinétiste/saxophoniste me met déjà la puce à l'oreille, et il faut dire que le travail de composition du groupe (entendre par là "progressif" à la manière d'un OPETH et pas "démonstratif" comme DREAM THEATER") ne fait que me transporter à travers les 7 compositions que joueront le groupe. Puisant tour à tour dans des racines plus "rock", ou "metal" AVERSE sait créer une atmosphère calme et puissante à la fois. Chacun des musiciens possède un excellent niveau, à l'image de leur bassiste qui enchaîne de superbes parties, ou la complémentarité des deux guitaristes chanteurs. De plus, le son parfaitement réglé de tous les musiciens ne fait que rajouter un "plus" à leur musique. Il n'y aura peut être qu'un seul souci, c'est l'aspect quelque peu "niais" par moment, peut-être parce qu'il font "ovni" sur cette affiche "Black" le choix de l'organisateur étant de les placer entre les deux... Mais restant une excellente découverte, et à revoir en mettant de côté les histoires d'étiquettes entre groupes.



Tête d'affiche de la soirée, les Caennais de WAY TO END font leur retour sur Lille après une prestation mémorable en novembre 2010. Il faut avouer que les passages sur scène du quatuor sont extrêmement rares, puisqu' apparemment une date a été effectuée depuis leur dernier passage dans la métropôle Lilloise... Pas d'évolution majeure à attendre donc de ce groupe de Black metal aux influences diverses qu'on pourrait qualifier de "progressive", mais contrairement à AVERSE à un niveau que je qualifierai d' "extrême". WAY TO END nous propose donc un set ressemblant à celui de l'an dernier, tiré principalement de leur seul album en date "Desecrated Internal Journey" (2009) avec pas moins de 4 titres (cf. Setlist) dont l'excellent "Unconscious Evocation of a Neverending Search". Le groupe nous emmène dans un monde brutal et sans pitié mais d'où l'on peut sentir la lumière et l'espoir émerger lors des courts instants plus calmes ou l'on peut d'ailleurs voir nos 4 compères chanter ensemble, lorsque ce n'est pas le batteur qui s'y met ! Le son est d'ailleurs sans pitié, plus écorché hélas que celui d'AVERSE, mais n'empêche pas d'entendre les envolées rythmiques des deux guitaristes et du bassiste, des plus enjoué. Hélas, le retard pris en début de soirée a pour conséquence l'extinction des feux prochaîne, qui a pour conséquence l'amputation de deux morceaux à la setlist, mais WAY TO END nous attaque une dernière fois avec un tout nouveau titre "..." car je n'ai pas compris le nom du morceau, ou peut-être n'y en avait-il toujours pas. Mais quoi qu'il en soit, ça compose dans les chaumières, et on espère que WAY TO END nous reviendra bientôt avec un nouvel album !


SETLIST: A step into the void/ The worm/ For my shadow/ Unconcious evocation of a neverending search/ The sore of creation/ Nouveau titre.



Encore une belle affiche proposé par Elsa et S.M.B qui hélas, malgré le travail de promotion fourni derrière, n'aura vu qu' un peu plus d'une vingtaine d'amateurs ce soir. D'autant que 10 personnes sont arrivées peu avant la fin du set de WAY TO END, refusant de payer, car c'était la fin. Polémique à lancer sur les fins de concert? A vous de juger, mais je pense que le travail des organisateurs, ainsi que de groupes de qualité qui ne viennent pas pour des prunes est aussi à prendre en compte.


En tout cas, j'y étais depuis le début, et j'y retournerai ! Merci Chaos Cérébral, GOAT PERVERSOR, AVERSE et WAY TO END !



no images were found