CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ABSU
Avec : Absu, Impiety, Necronomicon
Date du concert : 08-04-2012
Lieu : Le Glazart - Paris [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.garmonbozia.fr
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 04 mai 2012 - Chroniqueur : Ssly69 - Photographe : Ssly69


En cette période riche en concert, une affiche avait de quoi séduire tout fan de black metal qui se respecte. Avec pas moins qu'ABSU en tête d'affiche, soutenu par IMPIETY et les quebecois de NECRONOMICON. Comme le plus souvent pour ce genre d'évènements, c'est vers le Glazart qu'il faut se diriger afin de pouvoir en prendre plein les oreilles.


Premier trio de la soirée, les canadiens sont aussi les moins connus, et ce malgré près de vingt ans d'existance. L'entrée se fera en douceur, avec toutefois un style faisant fortement penser à ce que produit BEHEMOTH. L'un des points forts de ce groupe sera la communication avec le public, chose sensément rare dans ce style de musique, mais le fait que le groupe soit francophone facilitera beaucoup les choses. Le public quant à lui sera plus reservé, semblant se préserver pour la suite des évènements. Le groupe nous prodiguera donc un black/death bien cadencé, l'expérience acquise par le groupe au fil des ans nous permet d'apprecier pleinement le moment. Un set qui sera mené rondement, des compos dignes de ce nom, et un groupe qui envoie du lourd sans s'essoufler. Certains regretteront ce son qui peut avoir un aspect "déjà vu", mais avec un groupe de ce calibre, il serait dommage de se plaindre.



A peine IMPIETY se met en place que le public se fait des plus nerveux. Les premières notes seront aussi énergiques que le public, et on sent rapidement qu'on va prendre cher. Cher pour les oreilles, cher pour les yeux, et cher pour nos pauvres articulations. Le pit se parera de ses plus gros furieux, et les pauvres bougres du premier rang en prendront pour leur grade. Le groupe est impressionant, et la batterie sera particulièrement maltraitée au cours de ce set. Le jeu est des plus rapides, et les headbangers qui essaieront de suivre le rythme risquent de souffrir au reveil. Comme avec leurs prédecesseurs, ils nous laisseront apprecier l'expérience acquise au fil des ans et des tournée. La première moitié du set défile sans fioriture, et quasiment sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. La seconde moitié du set sera un peu plus travaillée, tout en restant empreinte de cette violence qui nous aura permis de nous déchainer en début de set. Un excellent moment donc, avec un son très bien calibré qui aura bien desservi le groupe.



Dernier trio de la soirée, ABSU est aussi, et de loin, le plus attendu. Bien que le public ait eu tout le temps nécessaire à se détruire les cervicales, on voit dès les premiers accords que celui-ci en redemande. Bien que l'on reste dans le registre martial, le son se fait plus pesant, et aussi moins rythmé. Les texans sont encore une fois très pros, et on reprend les bonnes habitudes du black metal avec une communication qui se fait plus rare avec le public. Le set sera marqué par de longues coupures, avec des intros qui auront vite fait de casser le rythme, sans parler de "Tara". Heureusement, "Pillars of mercy" nous laissera voir que Proscriptor est en grande forme, juste ce qu'il faut pour qu'on puisse apprécier le set. Le son évoluera vers quelque chose de plus brutal, et passé la première moitié du set, le groupe ne nous laissera plus le moindre répis. Le groupe quittera les planches sur "Never blow out the eastern candle" après une heure de jeu à un rythme effréné, le public osera espérer un rappel qui n'aura pas lieu. Un set tout en puissance donc, et qui laissera des marques.



Une soirée qui se sera bien déroulée donc, les horaires ont été respectés, on aura donc pu profiter de l'intégralité du concert. Le son du Glazart aura été au dessus de nos espérances, alors qu'il reste en général l'un des principaux défauts de cette salle. On pourra aussi noter que sur les trois groupes présents, les batteurs en auront sûrement impréssioné plus d'un. Très bonne soirée en somme, avec le lundi ferié à suivre !



no images were found