CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KARMA TO BURN
Avec : rescue rangers, shakaal, the socks
Date du concert : 02-05-2012
Lieu : TROLEYBUS - MARSEILLE [ 13 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.trendkill.fr
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 07 mai 2012 - Chroniqueur : Luxea.Photographie - Photographe : LUXEA PHOTOGRAPHIE


Ce soir au TROLLEYBUS à Marseille, c’est concert STONER. Au programme SHAKAAL, THE SOCKS, RESCUE RANGERS et KARMA TO BURN.


Les premières notes du groupe d’ouverture se font entendre, et nous rentrons dans la salle. SHAKAAL groupe de Port Saint Louis nous délivre un son chaud. Avec des riffs tour à tour lent, lancinant ou bien hyper rapide et entrainant. Teinté de blues, et de diverses influences STONER (RADIO MOSCOW…) le groupe c’est aussi groover quand il faut. Les morceaux sont progressifs, partent d’un point pour nous emmener à un autre. Ils ont une manière d’évoluer qui leur est propre, des attaques parfois rapides suivies de passage plus longs et répétitifs, puis de solos puissants. Sur quelques morceaux on peut ressentir un son plus lourd, avec une basse très présente qui pose le morceau, mais aussi un batteur qui ne s’essouffle pas. Les guitaristes sont précis et concentrés parfois un brin tendu, mais le jeux est très bon. Et malgré un public encore timide et un manque d’interaction entre les musiciens et la fosse, les morceaux sont bien ficelés et font plaisir à entendre. La dernière chanson résumant bien l’esprit du groupe. Quelques avis dans la fosse : « L’endroit était idyllique, ils ont très bien joué, ils avaient un très bon son. Les gens étaient un peu timides et n’ont pas osé venir au devant de la scène, mais ils avaient l’air d’apprécier. » Sofia. « Ils ont bien joué c’est clair. Malgré le manque de chanteur ils ont su assurer. Pour les avoir vu plusieurs fois, ils sont en constante progression » Laurie. « Je connais le groupe depuis leurs débuts. Je vois qu’ils progressent à chaque concert, qu’ils prennent plus d’assurance. » Indria.



Maintenant c’est THE SOCKS qui monte sur scène. Ils ont un son moins chaud, et des guitares plus saturées à moins que ce ne soit le fait que le son est réglé très fort dans la salle. Le guitariste/claviériste/chanteur est impressionnant tant il arrive à gérer ces multiples instruments. Le groupe bouge bien sur scène et commence à instaurer une ambiance plus vivante. Le public lui aussi enfin réveillé, s’avance tranquillement. Et captive par son chant raillé parfois criard ou suave. « Faites du bruit, s’il vous plait » lance t’il. Les morceaux sont plus directes, moins mélodiques ou nuancés comme le groupe précédent mais ils vont d’avantage à l’essentiel sans passer par quatre chemins. Les riffs sont plus pesant plus insistant même si parfois ils ralentissent mais seulement pour repartir de plus belle. Le chant quand à lui est très travaillé, le chanteur et guitariste principale a une voix qui porte, rauque et raillé, celle-ci est nuancée par son guitariste à la voix plus douce et claire mais aussi par son bassiste qui apportera quelques nuances. Le groupe montera en puissance pour arriver à un final endiablé, soutenue par un public qui approuve.



Des RESCUE RANGERS plus qu’en forme et heureux d’être là accueillit par un public au rendez vous. A la fois STONER mais aussi carrément ROCK N ROLL, ils nous présentent des morceaux langoureux mais toujours hyper puissants. Des mélodies aux sonorités blues parfois un brin mélancoliques. Un chant tout à fait assumé et clair. Quelques passages instrumentaux, et des notes échappées d’un voyage psychédélique. Le groupe salut et remercie le public, qui lui, chante sur les refrains en chœur. Après un moment plus calme et lent, le batteur rappelant à l’ordre, le groupe envoi du lourd. La fosse s’active. Un son plus gras et pesant voir un peu sombre s’installe. Le bassiste plein d’énergie bouge à en perdre la tête, le morceau s’accélère, puis ralentit peu à peu, les notes s’étirent. Tous jouent avec passion, on sent que c’est avec un plaisir, communicatif. Le public adhère complètement et se chamaille un peu. Après une intro plus calme, le chanteur lance un cri déchirant la salle, et le groupe reprend histoire de nous scotcher littéralement sur place. Le groupe remercie chaudement la fosse et les groupes puis laisse la place à KARMA TO BURN.



Groupe de STONER aux musiciens très précis, proposant un son chaud et puissant. KARMA TO BURN impressionnant à voir et à entendre. Le public heureux de les accueillir, s’agite fermement. Le batteur incontestablement porte les morceaux avec souplesse et agilité vu sa configuration de batterie plus qu’original. Il tape fort et violement sur ces futs donnant rapidité et efficacité aux morceaux. Ce musicien terrible apporte beaucoup aux morceaux, il module et relance les parties. Là-dessus viennent se greffer les mélodies hyper travaillées. La basse elle aussi puissante apporte une lourdeur supplémentaire aux morceaux. Ainsi qu’un jeux de scène lui aussi agile. Accompagné du guitariste, tous ensemble joue avec fougue et passion. Les morceaux déchainent le public. 



Pour résumer : Une bonne soirée STONER avec des groupes super sympas. Malgré un son très/trop fort qui finira par saturer voir même rendre brouillon certaines parties alors que les musiciens sont très bons, et les morceaux un vrai plaisir.




no images were found