CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BENDERFEST – JOUR 2
Avec : monsterbrau, deadly sins, obnoxiuous, recueil morbide
Date du concert : 02-06-2012
Lieu : Le larsen - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : 80
Contact organisateur : https://www.facebook.com/profile.php?id=100003707062116
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 05 juin 2012 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Seconde soirée du BENDERFEST troisième édition. Cette fois, après une première soirée axée rock, c’est le metal qui est mis à l’honneur avec pas moins de 4 groupes dans cette salle du Larsen qui décidément commence vraiment à prendre de l’allure. Programmation fournie avec au rendez-vous MONSTERBRAU, DEADLYSINS, OBNOXIOUS et RECUEIL MORBIDE. Je vais tout de suite m’excuser auprès des deux premiers groupes et de l’organisation de la soirée car à cause d’une mauvaise manipulation de ma part, certaines photos ont gentiment disparu…


Ce sont les roannais de MONSTERBRAU qui ouvrent cette soirée devant un parterre relativement désertique. On a du mal à comprendre pourquoi d’ailleurs. En effet ce jeune groupe officie dans un style death tout à fait à la hauteur. Peut-être que son existence est encore assez récente sous ce nom ou peut-être que simplement les stéphanois ne sont pas encore arrivés, occupés à autre chose. Ils ne savent pas ce qu’ils sont en train de rater. MONSTERBRAU a de quoi intéresser les fans de brutalité. Les musiciens sont bons et le chant, guttural à souhait. Un peu de promotion et de soutien permettrait certainement à ce groupe de se construire une bonne petite réputation. Affaire à suivre en souhaitant que quelqu’un leur tende la main comme cela a été fait ce soir.


Les lyonnais de DEADLY SINS viennent ensuite prendre d’assaut cette scène. C’est à ce moment précis que je regrette les aléas de la technologie moderne. En effet le groupe a tout simplement décidé de décorer la scène avec de grandes bouteilles gonflables de marques d’eau et différentes bières. C’est visuellement réussi et lorsque le groupe commence à s’en servir pour les jeter dans le public, cela devient totalement chaotique. De mémoire, je n’ai jamais assisté à un tel chaos avec aussi peu de personnes. Même si la salle s’est un peu mieux remplie, on est loin d’atteindre la jauge maximale. Par contre sur scène, rien à faire, on se donne à fond en balançant un thrash bien hargneux et réellement décapant avec une bonne humeur affichée. Autant musicalement que scéniquement, DEADLY SINS aura donné le meilleur de lui-même. A revoir s’en hésiter !


L’heure tourne et la fatigue de la veille commence à se faire sentir tandis que le public continue doucement d’affluer. Ce sont encore des lyonnais qui viennent prendre d’assaut cette scène. Le quatuor d’OBNOXIOUS est lui aussi un habitué des concerts et cela se sent rapidement dans sa prestation. Le death et le thrash se côtoient dans leur style. C’est surtout la prestation scénique que je trouve marquante. Nico au chant et à la basse est impressionnant dans sa posture. On compte aussi un nouveau guitariste dans les rangs du groupe. Cela ne se sentira aucunement sur l’intensité du show. Encore un groupe intéressant à suivre. Cette seconde soirée fait preuve de brutalité certes, mais réellement de qualité.



Afin de conclure cette soirée, voire même ce fest, c’est RECUEIL MORBIDE qui a été choisi. Avec ses 12 années d’albums, de tournées, d’expériences diverses, on ne pouvait pas choisir meilleure option pour terminer en beauté cette soirée placée sous le signe de la brutalité. Le groupe affiche un peu plus de professionnalisme que les formations précédentes et mine de rien, ça fait la différence même s’il faut reconnaître des qualités chez tous les groupes qui l’ont précédé. RECUEIL MORBIDE lâche un set maîtrisé et particulièrement brutal. On ne parlera pas de grind mais bien de brutal death. Le show est forcément très énergique avec des musiciens réellement présents qui n’hésitent pas à se donner à 100% dans ce qu’ils font. Il y a un petit quelque chose de BENIGHTED dans leur style mais en moins fou peut-être. Le propos est un peu plus recentré que leurs collègues stéphanois mais l’énergie est assez similaire. Ce set de RECUEIL MORBIDE aura raison des derniers récalcitrants et finira tous ceux qui auront eu la force et l’énergie nécessaires pour survivre à cette soirée.



Ce fut donc un weekend riche en groupes et en qualités qui nous a été proposé pour ce BENDERFEST. Dommage que l’affluence du second soir ait été moindre par rapport à celle du premier. On attend avec impatience d’autres concerts dans cette salle car tout commence à se mettre en place et d’ici peu le Larsen pourrait devenir un endroit franchement intéressant pour les groupes de stature intermédiaire. On en profite aussi pour remercier Greg pour les invitations et l’organisation.



no images were found