CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


H’ELLES ON STAGE V – Jour 1
Avec : Kells, Ex Libris, Fenrir, Heliantha, Evenpath
Date du concert : 05-10-2012
Lieu : Mjc O’ Totem Rilleux La Pape - Lyon [ 69 ]
Affluence : 250
Contact organisateur : http://www.hellesonstage.com
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 08 octobre 2012 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART https://www.facebook.com/ChartLivePhotography


5eme édition du H’Elles On Stage toujours organisé par l’association FEMALES. Cette année, l’association a décidé de mettre un peu de côté les autres concerts afin de consacrer pleinement à son festival. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le concept, il s’agit de faire jouer des groupes qui mettent à l’honneur la gente féminine. Cette 5eme édition se différencie des autres versions car on ne retrouve pas moins de 12 groupes étalés sur un weekend dans la salle de la MJC O’ Totem située sur les abords de Lyon.


Les festivités sont lancées par EVENPATH. Ces lyonnais ont formé leur groupe en 2010 avec l’idée de monter un projet mélangeant riffs metal et mélodies techno. Ce n‘est que depuis 2011 que le line up se trouve au complet. Nous sommes donc face une très jeune formation encore en plein rodage. Le show est néanmoins à la hauteur. EVENPATH a encore du chemin à parcourir mais ses débuts ne sont pas inintéressants. Nous les retrouverons surement par la suite et nous verrons alors leur évolution. Pour l’instant, il y a des choses qui peuvent être améliorées avec un peu de temps. Soyons tout de même indulgents car pour des premiers pas, c’est déjà une bonne prestation.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzine


C’est ensuite au tour d’HELIANTHA de monter sur scène après un rapide changement de plateau. L’organisation fonctionne très bien, comme à son habitude et les timmings sont respectés. Ce groupe nous vient de Lille avec un metal symphonique musicalement technique. Les musiciens sont bons et le niveau intéressant. On sent que le travail fourni a été important. On s’en serait douté car le nombre de dates de concerts affichées dans leurs archives est important. En revanche, certains passages très techniques ont tendance à casser l’énergie des morceaux. C’est aussi un aspect qui revient assez fréquemment dans ce style de musique.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Vient ensuite FENRIR. Voici un groupe que l’on aurait bien vu aux côtés d’ARKONA le jour suivant. Le violon apporte sa touche pagan et cela fonctionne immédiatement avec le public. C’est d’ailleurs durant cette prestation que la salle sera la plus remplie aussi étonnant que cela puisse paraître. Il n’y a pas à dire, le folk metal fonctionne excessivement bien en ce moment et FENRIR se trouve être un groupe convaincant. Peut-être qu’un peu de chant guttural apporterait encore une dimension supplémentaire car à la longue, on a envie quelque chose d’un peu plus costaud que ce chant quasiment lyrique. En tout cas, FENRIR a réussi à se créer une identité intéressante. En effet, les groupes à chanteuses ont une fâcheuse tendance à utiliser certains codes vestimentaires, musicaux et autres qui malheureusement sont assez peu originaux à la longue. Je trouve ça intéressant de voir une formation telle que FENRIR proposer quelque chose d’un peu différent. En tout cas, ce sera pour moi le groupe le plus convaincant de la soirée.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Après la bonne prestation de FENRIR, c’est au tour des hollandais d’EX LIBRIS de monter sur scène. C’est un retour à ce que l’on a déjà pu entendre en début de soirée, c’est à dire au progressif et aux riffs très techniques. J’aurais personnellement préféré voir ce groupe avant FENRIR pour une question de monter en force mais bon, c’est un choix qui ne m’appartient pas. J’ai personnellement du mal à être convaincu par cette prestation. A mon goût la mise en scène est un peu trop pompeuse et la musique certes très bien exécutée mais manquant sincèrement d’accroche métallique. Peut-être à revoir pour une deuxième opinion…


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzine


KELLS est à la fois le groupe local et la tête d’affiche de cette soirée. Après un certain retard du à des problèmes techniques, le groupe arrive enfin sur scène avec l’envie d’en découdre. Ce groupe tourne déjà depuis un moment et à l’heure actuelle connait une certaine notoriété. C’est d’ailleurs chez Season Of Mist que l’on peut se procurer ses albums. Pour ma part, j’avais déjà eu l’occasion de découvrir ce groupe sur scène en première partie de TARJA TURUNEN au Zénith de Saint-Etienne en 2010. N’ayant pas vraiment été convaincu cette fois-là, j’ai mis de côté mes a priori afin de me faire une seconde opinion. Il est très clair que niveau musical le groupe assure réellement. Ses inspirations et ses influences sont intéressantes et issus de courants finalement assez peu représentés par la gente féminine. On peut penser à KORN entre autre et au néo metal en général. Seulement voilà, pour ce qui est du chant, c’est une toute autre chose. Malgré toute l’énergie mise à ce niveau, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Le chant part dans tous les sens dans un flot constant. Les morceaux manquent de ce fait d’aérations, de pauses et de reprises. Cette manie de remplir constamment a la fâcheuse tendance à lasser. Dommage, les riffs et les idées sont intéressantes même si assez peu novateurs. Je pense que c’est le type de groupe avec qui soit ça passe de suite, soit en l’état, ça ne passe pas. D’ailleurs, je trouve assez frappant de voir que proportionnellement, moins de monde est présent pour ce set que pour d’autres. Si j’avais une seule chose à dire à ce groupe, ce serait de prendre un peu plus son temps et de réajuster ses défauts avant que le public ne s’en lasse trop vite… Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Le bilan de la soirée est mitigé en ce qui me concerne. N’ayant pas la possibilité de me rendre à la deuxième soirée du festival avec ARKONA en tête d’affiche, j’ai l’impression d’avoir assisté à l’apéritif et de ne pas pouvoir avoir une vue d’ensemble sur ce festival. En tout cas, le soutien à l’association des FEMALES reste quelque chose d’important car ce genre d’initiatives est réellement intéressant et mérite le soutien du public et autres.



no images were found