CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MONSTERCORE FESTIVAL III
Avec : the arrs, betraying the martyrs, as they burn, this deafening whisper, perseide, in arkadia
Date du concert : 20-10-2012
Lieu : Ô Totem - MJC - Rillieux-la-Pape [ 69 ]
Affluence : 320
Contact organisateur : http://www.oragerock.fr
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 24 octobre 2012 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger & Nathan http://black-roger.tumblr.com


Où sont donc les « coreux » de la région lyonnaise (et d’ailleurs) ce samedi soir 20 Octobre ? Mais à Rilleux-la Pape bien sur dans la belle salle du Totem qui sera « full-up » à n’en pas douter. Orage Rock nous propose donc la troisième édition du « Monstercore Festival » avec au menu six groupes plus ou moins connus dans la mouvance metalcore et deathcore avec en tête d’affiche THE ARRS et BETRAYING THE MARTYRS. Ce concert se présente donc sous de bons auspices avec beaucoup de « djeuns » bien décidés à en découdre cachés pour certains sous divers déguisements, cagoules de catcheurs sud-américains et autre crocodile…j’ai même aperçu un cheval !


C’est IN ARKADIA qui ouvre le feu vers 18heures avec son brutal deathcore musclé qui met tout le monde d’accord d’entrée de jeu. IN ARKADIA nouvelle mouture, nouveau line-up qui va sortir un nouvel opus (le 4ème) prochainement en 2013 après nous avoir écrasé les tympans avec un EP digital 2 titres « Regurgitate » qui annonçait la nouvelle couleur du combo. Alors ce soir la prestation sera courte mais très puissante et cinglante avec notamment les titres « Scriptures », « Behold The Whore » et « Orgasmophobia ». Excellente entrée en matière donc pour ce Monstercore 3, voyons donc la suite du programme.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Cette suite se nomme PERSEIDE, quatuor Lyonnais nous déclarant dés le départ être la formation la plus « calme » de la soirée, à voir, et surtout à écouter. Leur métalcore popisant part un peu dans tous les sens, mélodies sirupeuses contrebalancées par des riffs plus énnervés, leur compositions sont difficilement assimilable pour ma part je le dis franchement. Entre « Perseidigy », « Disco » et « Before death », le public n’arrive pas trop à se raccrocher aux branches de leur musique. Le mélange des genres se révèle donc un peu (beaucoup ?) indigeste, alors forcément on regarde sa montre et l’on s’en va au bar c’est fatal. Seul leur fan club semble bien apprécier le set, alors c’est tant mieux pour eux. Peut-être que dans d’autres conditions, d’autres lieux…


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Maintenant, THIS DEAFENING WHISPER va-t-il faire remonter la pression dans le Totem? Ces jeunes parisiens sont le chaud et le froid, le calme et la tempête, les chuchotements et les débordements rageurs. Ambiance particulière donc au menu pour une musique empruntant au hardcore, au métal et au rock dans une moindre mesure et se situant en « border line » du punk et du post-core aussi. Pour l’instant tout cela reste encore à affiner en installant des points d’ancrage plus marqués. Les idées ont là, le potentiel aussi, reste au groupe à avancer.. En tout cas ce soir ce fut pas mal, il faut le reconnaitre.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


A présent, les trois formations qui vont se succéder sur les planches ont déjà fait leurs preuves et sont connues et reconnues par un large public, alors préparons nous à les accueillir comme il se doit, prêts pour sauter en l’air ? AS THEY BURN ne va pas mettre longtemps à déclencher les hostilités dans le public avec force « circle-pits » et « wall of death » sans parler des autres défoulements propres au hardcore. ATB nous propose une sauce piquante allant du death au « core » en passant par des déviances thrash, et ça marche ! Ca marche tellement bien que le groupe s’est hissé dans le peloton de tête du métalcore frenchie tout simplement. Et ce soir, c’est la même, la même énergie, la même conviction et une chorégraphie scénique imparable. Chant varié, parfois parlé, riffs tranchants, rythmique bulldozer, tout y est, tout est réuni pour nous délivrer une prestation sombre parfois mais d’une efficacité redoutable. Depuis 2007 le groupe en a fait du chemin et ce soir au Totem son métalcore plombé et progressif nous a convaincu encore une fois.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


C’est au tour de BETRAYING THE MARTYRS d’envoyer la sauce, et quelle sauce! Alors, deathcore, métalcore, christiancore, les étiquettes fusent pour ce jeune groupe formé en 2008 seulement et n’ayant à son actif qu’un seul album « Breath in Life » mais qui monte, qui monte inéxorablement notamment depuis l’arrivée de Aaron, nouveau frontman Anglais qui fait un malheur en live. D’ailleurs vous avez du sûrement vous en apercevoir, que ce soit dans de petites salles underground ou au Hellfest sur la mainstage au mois de Juin. Beaucoup de « chapelles » du métal et du hardcore se retrouvent dans BTM qui a su moduler une certaine violence musicale et verbale avec du death mélodique avec synthés. Si parfois pour certains, le groupe fait un peu « cliché » dans la mouvance actuelle du style, reste que sur scène le sextette écrase tout et nous en met plein la vue (et les oreilles). Que ce soit en Tournée Européenne ou Américaine svp, le groupe ne « trahis » personne, preuve en est encore ce soir à Rilleux, prestation énorme donc, amen.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Après ce déferlement, ce déluge, cet ouragan, THE ARRS presque “vétéran” du deathcore français va-t-il relever le défi ? Réponse illico avec la bande parisienne emmenée par son frontman charismatique Nico qui débarque sur scène encapuchonné avec sous son bras le nouvel opus « Soleil Noir ». Déjà presque dix années que THE ARRS fait parler de lui, déjà quatre albums aussi et des concerts en grande quantité à travers l’Europe à son actif, notamment en première partie de WALLS OF JERICHO, SLAYER, CHIMERA et GOJIRA. La particularité des compositions du groupe, c’est le chant en français qui colle parfaitement à leur image et du coup le message passe bien. Depuis un an il y a eu quelques changements dans le line-up notamment pour l’enregistrement de « Soleil Noir », mais le rendu en live est excellent, on s’en rend compte bien évidemment ce soir à Rilleux. Le public lui, est infatigable et saute dans tous les sens de plus belle, stage-diving et circle-pits (encore) sont de rigueur, quelle ambiance dans un totem chauffé à blanc. THE ARRS nous propose toujours même avec ses nouvelles compositions un thrash imparable farci de hardcore énergique et décapant avec des choeurs qui font mouche. Résultat de la prestation, énorme tout simplement sans arrières pensées. Le public à fait « core » avec les parisiens pour un set d’enfer, ce fut le paradis du métal, cqfd.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Des groupes à découvrir, trois têtes d’affiche potentielles inévitables, ce Monstercore cuvée 2012 fut donc une réussite tant au niveau de la participation qu’au niveau ambiance avec une affiche alléchante qui à tenu ses promesses. Le totem de Rilleux était donc ce samedi 20 Octobre l’endroit incontournable de la région lyonnaise niveau concerts. Merci aux organisateurs pour leur motivation, leur organisation et leur passion pour le métal et le hardcore tout simplement. Laissons le dernier mot à THE ARRS « merci Lyon !! c’était FAT !! Prêts à tout retourner !!! ».



no images were found