CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ANATHEMA
Avec : astra, anathema
Date du concert : 29-10-2012
Lieu : Transclub - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.base-productions.com
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 31 octobre 2012 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART https://www.facebook.com/ChartLivePhotography


ANATHEMA est de retour à Lyon en cet automne 2012. Le dernier passage n’est pas si vieux puisqu’il remonte à Février 2011. Depuis, l’actualité du groupe n’a cessé d’être intéressante avec la sortie de « Falling Deeper » en 2011 et le nouvel album « Weather Systems » en cette année 2012. Le groupe semble vouloir rattraper le temps perdu par l’enregistrement de « We are here because we are here », sorti finalement en 2010. Cela semble plutôt lui réussir car non seulement l’actualité du groupe n’a jamais été aussi chargée mais ANATHEMA semble être au mieux de sa forme et sa notoriété en plein essor.


Pour cette nouvelle tournée, c’est ASTRA qui a été choisi en première partie. Le groupe est totalement à l’étroit sur cette scène exigüe du Transclub. Ah bon sang ! Mais pourquoi le public fait autant la fine bouche en ce moment ? Si les préventes avaient été meilleures, c’est sur la grande scène du Transbordeur que nous aurions pu assister à ce concert ! Encore une fois dommage mais bon, c’est comme ça, on ne peut malheureusement pas y faire grand-chose… N’empêche qu’ASTRA assure tout de même une très bonne prestation. Le style musical est clairement retro. On croirait retrouver les années 70 avec des groupes tels qu’ANGE, MAGMA… Il s’agit bien là d’un groupe de rock progressif comme on n’en voit plus. La technique et l’inspiration sont à toute épreuve. Les morceaux sont forcément très longs mais on a l’habitude de ce genre de choses avec ce type de groupes. Si ANATHEMA était autrefois rattaché aux groupes de metal, les choix des premières parties nous prouvent bien que la formation britannique n’a plus tellement grand-chose à voir avec tout ça. On l’a toujours plus ou moins su mais on dirait que le choix des groupes d’ouverture sur les tournées ne fait que nous le confirmer de plus en plus.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Un changement de plateau et un coup d’aspirateur plus tard et il est temps de retrouver ceux que nous attendons tous. Le dernier passage du groupe à Lyon nous avaient laissé KO avec ses deux heures et demi de show et on espérait bien que ce soir le groupe allait remettre le couvert avec quelque chose d’au moins aussi grandiose. Bien entendu, ANATHEMA ne va certes pas nous rejouer « We Are Here Because We Are » dans son intégralité mais on s’attend bien à avoir une bonne dose de nouveautés. Après une rapide introduction, le groupe débarque avec « Untouchable, Part 1 » enchaîné directement avec « Untouchable, Part 2 » puis « Thin Air ». ANATHEMA fait la part belle aux morceaux récents. On comprend quelque peu cette idée car à l’écoute de ses nouveaux albums, on sent comme une certaine distance avec les autres albums. Il y a indéniablement quelque chose qui a changé. Le groupe a pris une certaine maturité. Le son est bien meilleur que par le passé, même dans cette salle pourtant assez difficile, par rapport à la grande, où certains et pas des moindres se sont cassés les dents… Non, on ne citera pas PARADISE LOST. ANATHEMA n’en est pas au même stade que ses compatriotes, le groupe est sur une pente ascendante et le public est réellement effervescent. Il se passe d’ailleurs quelque chose entre l’auditoire et le groupe ce soir. Cette proximité ne réussit pas forcément à tous les groupes car certains semblent ressentir une certaine frustration à jouer sur cette petite scène. Ici, cela se passe différemment, ANATHEMA se prend très vite au jeu et Danny à la fin de « Closer » qualifiera le public de « meilleur public » sur cette tournée. Pas très étonnant au final car l’ambiance est vraiment excellente. Malgré un style calmé, posé, aérien, ANATHEMA se fait tellement convaincant ! Et puis, quel choix de morceaux ! On retient pêle-mêle quelques grands moments musicaux avec « Dreamin Light », Everything », « Deep », « Lightning Song », « The Storm Before The Calm », « Universal », « Closer »… Difficile de ne pas citer le set-list dans son ensemble en fait… On aura droit à un rappel augmenté de “One Last Goodbye” avant d’en finir sur cette fois un morceau réellement plus ancien mais toujours aussi efficace, “Fragile Dreams”.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


ANATHEMA signe encore un concert d’anthologie dans cette bonne vieille ville de Lyon. Bon et bien, il n’y a plus qu’à attendre la prochaine tournée du groupe…


Untouchable, Part 1 - Untouchable, Part 2 - Thin Air - Dreaming Light - Everything - Deep - Emotional Winter - Wings of God - A Simple Mistake - Lightning Song - The Storm Before the Calm - The Beginning and the End - Universal - Closer - A Natural Disaster - Flying - RAPPEL : Internal Landscapes - One Last Goodbye - Fragile Dreams



no images were found