CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KATATONIA
Avec : katatonia, alcest, junius
Date du concert : 23-11-2012
Lieu : CCO - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.myreferencevents.com/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 25 novembre 2012 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART https://www.facebook.com/chartlivephotography


A peine un mois après le concert d’ANATHEMA au Transbordeur, on reste dans une veine similaire avec KATATONIA de passage au CCO. Il y a de quoi se réjouir car ce style de groupe est toujours le bienvenu car en live il se passe quelque chose qui n’a rien d’anodin. C’est en effet en concert que ces groupes prennent toute leur ampleur.


Afin d’ouvrir cette soirée, ce sont les américains de JUNIUS qui montent sur scène. Le groupe évolue dans un style que l’on qualifierait à l’heure actuelle de post rock. Personnellement, je trouve que ces groupes empruntent plus aux années 70 qu’autre chose mais ce sont des questions fortuites. En tout cas, la prestation du groupe est réellement intéressante. Cette découverte vaut le détour malgré un son moyen et des lumières quasiment inexistantes. On rentre tout de même dans l’ambiance assez rapidement dans laquelle on se laisse très vite embarquer. JUNIUS est le groupe parfait pour ouvrir cette soirée.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Vient ensuite une autre formation, française celle-ci, ALCEST. On reste sur des ambiances toutes aussi planantes. On trouve peut-être un peu plus de variations dans le style de cette formation avec même quelques blasts sur certaines parties. On rentre encore une fois dans ce concert assez vite et on se laisse embarquer facilement dans cette musique. Après JUNIUS, ALCEST confirme l’impression que l’on avait déjà en début de soirée, ce concert a quelque chose de mémorable. L’affiche est parfaite, totalement cohérente.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


KATATONIA est un groupe en évolution permanente. Il n’y a qu’à se pencher sur le premier album, « Dance of December Soul » (1993), « Viva Emptiness » (2003) et le petit dernier, « Dead End Kings » (2012) pour se faire une idée des diverses aspects musicaux de ce groupe. Partant du doom, on se retrouve désormais avec un groupe de metal d’une créativité qui semble inépuisable. Avec les années KATATONIA est devenu incontournable. La simplicité du doom a laissé la place un peu plus de technique mais surtout le chant de Jonas RENSKE est devenu incroyablement bon même si on pourrait lui reprocher d’avoir une petite tendance à se répéter un petit peu. En tout cas, le concert de ce soir est tout bonnement excellent. C’est une heure et demie de show auquel on a droit. On commence avec « The Parting », premier titre du dernier album qui a de quoi mettre tout le monde d’accord. On poursuit avec « Buildings » avant de revenir en arrière dans le temps avec deux titres que l’on pourrait désormais qualifier de classiques du groupe, « Deliberation » et « My Twin ». C’est surtout cette période du groupe qui est représentée ce soir. Il semblerait que le lointain passé du groupe soit devenu totalement dépassé. La période des années 2000 est de toute façon ce qu’il y a de meilleur chez ce groupe comme en témoignent d’autres titres tels que « The Longest Year », « Soil’s Song », « Ghost of the Sun », « July », autant de morceaux qui justifient à eux seuls de se rendre à un tel concert. En tout cas, même avec des lumières assez pauvres et un chanteur dont on ne verra quasiment pas le visage, KATATONIA est un groupe de scène hors pair. Sa présence est réelle sans que pour autant le groupe n’en fasse beaucoup. Après un rappel, le groupe nous quittera avec 3 morceaux, « Dead Letters », « Forsaker » et bien entendu « Leaders ».


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Cette soirée avait quelque chose d’exceptionnel comme on aimerait franchement en voir plus souvent. Il n’y a pas à dire, ce qui vient de Suède ou de Norvège a toujours de quoi vous en mettre plein la vue et plein les oreilles. On remercie encore MY REFERENCE EVENTS de nous avoir permis d’assister à un tel show.



no images were found