CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


6H33
Avec : 6H33, CALIGULA, TRAPPED IN FREEDOM
Date du concert : 31-10-2012
Lieu : Biplan - Lille [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.lebiplan.org/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 27 novembre 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Mon départ prématuré du concert d'ANATHEMA m'a permis de me rattraper sur une seconde affiche en cette soirée d'Halloween qui, je l'espère, m'enlèvera l'arrière-goût amer que m'a laissé la prestation des Anglais. Direction donc le sous sol du Biplan, toujours sur Lille pour y suivre une soirée « loufoque » avec TRAPPED IN FREEDOM, les Belges de CALIGULA et l'un des groupes qui fait beaucoup parler de lui en ce moment du fait de la participation d'Arno Ströbl (CARNIVAL IN COAL) sur leur nouvel E.P : 6H33 (six heures trente trois).


Les concerts du bar-club commençant aux alentours de 22h30, j'arriverai malgré tout en retard et louperai la prestation des ouvreurs de TRAPPED IN FREEDOM. Je découvre donc le « Tralala Metal » belge de CALIGULA qui en bons fêteurs d'Halloween (et pas qu'à cette date apparemment) sont déguisés en … Romains et ponctuent leur set de distribution de bonbons et d'histoires douteuses (merci le bonbon en barre que tout le monde connaît) à un public qui est peu nombreux si je le le compare à celui présent au Splendid plus tôt dans la soirée. Le groupe enchaîne ses titres dans la joie et la bonne humeur tiré de leur premier album « Not Too Short To Be Great ». Mais qu'est ce que le « Tralala Nawak Metal » me diriez-vous ? C'est un ensemble de groupes tout aussi festif que musicaux avec en vrac MR BUNGLE, SYSTEM OF A DOWN ou TANKARD pour en citer quelques-uns. Un « punk/metal/crust/groovy » avec l'ajout de passage au claviers dans l'ambiance pure ginguette. Hélas, le rendu sonore n'est pas tellement au rendez-vous, et lors de passages plus rapides le tout paraît très brouillon voire peu audible. Mais cela n'empêche pas nos Liégeois de se donner à fond à l'image du duo chant/basse très... sensuel ! CALIGULA me laisse tout de même sceptique quant à la profondeur de sa musique, ou alors ne serait-ce juste un groupe de détente dans la joie et la bonne humeur ?! Personnellement, j'aurais tout de même trouvé le set un peu long (à peu près une heure) ayant l'impression d'entendre joué le même titre. A revoir peut-être sous de meilleurs augures.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Après un début plutôt festif, que va-t-il en être de 6H33? Les collègues me vendent le truc en me citant la présence de Mr Ströbl qui... n'est pas là ce soir. Mais j'apprend aussi qu'à l'instar d'un groupe comme ANONYMUS, la présence d'Arno n'est qu'une collaboration en fait. Donc autant en profiter pour découvrir le “cabaret metal” de ces messieurs venus tout droit de Paris qui ont déjà un album à leur actif et donc cet E.P “Giggles, Garland & Gallows” sorti il y a peu avec leur collaborateur, ex-chanteur de CARNIVAL IN COAL. Pas de batterie à l'horizon si ce n'est la présence de deux gars sur leur ordinateur, l'un pour les ambiances, l'autre pour les rythmiques ce qui j'imagine facilitera le rendu. Et quelle surprise ! Tous affublés de masques de catcheur, je pense tout d'abord à l'événement anglo-saxon, mais non c'est la marque “physique” du groupe ! Le chanteur Rorschach possède un timbre et une prestance scénique qui n'est pas sans me rappeler Mike Patton (FAITH NO MORE) lui-même, jusque dans les mimiques, je ressent donc une grande influence des groupes qui ont marqué sa carrière comme MR BUNGLE. Tour à tour, le groupe nous donne envie de bouger son popotin, dandiner de la tête voire prendre son partenaire par la main pour danser un « rock » car vous l'aurez compris, 6H33, c'est DANSANT ! Pendant un peu plus d'une heure le quintette parisien enflamme et réjoui son public au son des chansons de «  Orphan of Good Manners » nous offrant même une prestation tirée de leur dernier E.P ou un slow nous laissant la part belle aux vocalises de Rorschach qui en profite pour faire tomber le haut. Le reste du groupe est tout aussi présent, occupant l'espace scénique avec une certaine aisance. Le public n'est certes pas venu en nombre mais est tout autant que moi absorbé par l'ambiance « cabaret » que développe 6H33. LA surprise de la soirée.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzine


Au final, une soirée d'Halloween qui se termine plutôt bien après un ANATHEMA qui m'aura laissé perplexe. Je regrette d'avoir loupé TRAPPED IN FREEDOM dont on m'aura dit du bien, CALIGULA reste une bonne surprise même si leur son a connu quelques déboires. La surprise de la fin restera 6H33 qui, même si Arno n'était pas présent, reste un groupe à part entière qui m'aura ravi. Si je n'ai qu'un conseil à vous donner c'est d'aller les voir si ils passent par chez vous, vous ne risquez pas d'être déçu, bien au contraire ! Merci encore à Guillaume et le Biplan pour l'invitation.



no images were found