CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


TRUCKFIGHTERS
Avec : truckfighters, the socks, slut machine
Date du concert : 03-12-2012
Lieu : La Marquise - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 06 décembre 2012 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


S’il y avait un endroit où se trouver ce lundi 3 Décembre, c’était bien à la marquise de Lyon. Pourquoi donc chers amis rockers de tous poils ? C’est parce-que Goliath production a eu la bonne idée de nous proposer une soirée fuzz, heavy-rock et stoner enfumé avec en tête d’affiche TRUCKFIGHTERS de Suède. Bien sûr deux formations solides dans le style, THE SOCKS et SLUT MACHINE furent de la partie. Alors, la péniche lyonnaise va-t-elle couler ce soir ? Réponse illico avec ce petit live-report de Pavillon666.


Les embouteillages exceptionnels de ce Lundi soir à Lyon ont eu raison de ma volonté habituelle d’arriver bien avant l’heure aux concerts. Et je me présente donc en retard dans les lieux pour me frayer un chemin jusqu’à la scène au travers d’une nombreuse assistance déjà présente dans la salle flottante. Le premier groupe SLUT MACHINE a en effet commencé son set depuis environ une dizaine de minutes me dit-on, pour chauffer le public comme on dit communément. J’ai devant moi un combo rock qui en veut, avec déjà une présence scénique appréciée. Les musiciens ont tout comprit au film Stoner et sont les fils spirituels de KYUSS, UNIDA et autre ORANGE GOBLIN il n’y a pas photo ! La technique, ils connaissent, l’énergie aussi, et les compositions font mouche tout simplement. On sent quelque chose de passionné derrière tout ça. Pour agrémenter la set-list de ce soir, une bonne reprise d’Alice Cooper, le classique « School’s Out » passe comme une lettre à la poste. Prestation courte mais de qualité, on en attendait pas moins de ces sauvages du rock métallisé.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Et la pression ne va pas retomber avec l’arrivée sur les planches du bateau, des Lyonnais THE SOCKS, la température non plus. THE SOCKS, c’est l’image même du groupe qui monte dans sa niche musicale en l’occurrence du heavy-rock, psyché en border-line du rock des 70’s avec des influences telles que BLACK SABBATH et THE DOORS vous m’avez crompris. Julien le frontman possède un chant particulier remplit d’émotions palpables se déclinant souvent en déchainements plus durs, plus enlevés. Mais tout cela reste définitivement rock même si la basse est énorme comme dans tout groupe de heavy-rock stoner, pas ou peu de débordements métalliques en fait. Groupe particulier donc avec un son particulier lui aussi. La variété des compositions est palpable où le rock le plus lourd côtoie soudainement une pseudo-ballade enfumée style désert rock, avec en fond sonore ces bons vieux claviers sonnant « vintage », on s’y croirait. Le groupe respire le groove et tient dans le creux de sa main un public de plus en plus nombreux à les apprécier, surtout en live. Ce soir ce fut donc excellent (qui a dit comme d’habitude,), on en redemande.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


On nous a tellement parlé du fameux trio Suédois TRUCKFIGHTERS que là, tout de suite, on s’impatiente finalement devant l’estrade. Cette nouvelle bombe du fuzz/stoner va-t-elle nous défoncer la cervelle et faire couler le navire ? Réponse immédiate lorsque les trois lascars d’Orêbro, Suéde vont lâcher les décibels. Alors, nouveau groupe qui fait parler la poudre rock n’roll ? Non pas vraiment car ce trio a déjà plus de dix années d’existence et plusieurs galettes (trois) à son actif. Oui mais voilà, ici pas de commercial, rock machin-chose « variètoche ». ici on va tout casser, on a l’énergie, la musicalité, la présence et le goût du sauvage, du « raw » exactement (pléonasme ?). Même si au détour d’une composition on retrouve des accents d’un stoner « classique », force est de constater que le combo ne fait rien comme les autres. La surprise étant de tous les instants avec un guitariste s’envolant régulièrement en l’air avec un instrument au son saturé, un chanteur/bassiste nous envoyant d’énormes lignes de basse et un batteur impressionnant de maitrise binaire. Inutile de vous dire que ça remue dans la péniche qui commence à tanguer avec plus de cent personnes en mouvement. Les stages-diving se sont invités aussi, alors chaud devant. Sueur, mouvements non-stop donc avec en fond sonore des amplis qui crépitent car tous les potets sont dans le rouge évidemment. Un peu de calme par ci, par là, un peu de douceur dans ce monde de brutes, et puis tout repart à fond le « truck » pour un rock groovy et ravageur, complètement déjanté en fait. Le set de Truckfighters fut donc énorme, groupe à voir en live absolument pour ceux qui ne connaissent pas encore. D’ailleurs, je crois qu’ils sont programmés au prochain Hellfest, alors…


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Il est 23heures 30, la péniche sur le Rhône retrouve son calme. La soirée fut excellente donc, aucun doute là dessus. Remerciements à Goliath production pour ses concerts toujours bien appréciés et bien entendu remerciements aux trois groupes de ce soir qui nous en ont mis plein la vue et les oreilles avec du gros rock, du vrai, celui qui prend aux tripes.



no images were found