CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ZONURE
Avec : evil mechanix, rise of doom, zonure
Date du concert : 15-12-2012
Lieu : L’Assommoir - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : 45
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/zonure/300945749932880?fref=ts
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 18 décembre 2012 - Chroniqueur : Charcoal.Blood - Photographe : Charcoal Blood https://www.facebook.com/#!/charcoalbloodpictures


Le concert de ce soir à l’Assommoir à Saint-Etienne s’annonce le bienvenu car il s’agit, comme dans beaucoup d’autres salles en France, de l’un des derniers concerts avant la fin de l’année. Bienvenu également car cette soirée va certainement être l’occasion pour le public Stéphanois de se défouler et de se réchauffer après une semaine où les températures ont été très négatives. Mais pourtant, c’est une affluence moyenne que l’on voit arriver dans la salle à quelques minutes seulement du début de la soirée dont l’ambiance promet d’être explosive avec trois groupes plus que motivés.


C’est donc le combo Stéphanois de « Thrash/Death » EVIL MECHANIX qui se présente en première position sur la scène afin de lancer les hostilités. Le groupe a beaucoup tourné ces derniers temps en vue de la sortie de son premier album « Million Eyes » le 08 Décembre dernier. Cependant, contrairement au report que j’avais fait sur eux le mois d’avant au Thunderbird, l’acoustique de l’Assommoir les met nettement plus en valeur aujourd’hui. En effet, les riffs et les soli sont beaucoup plus audibles et de ce fait plus appréciables. On se rend mieux compte du travail effectué sur les parties rythmiques qui allient vélocité et technique, et de l’assurance gagnée lors des derniers concerts. De même, le chant démontre une grande conviction. Cela mériterait d’ailleurs un peu plus de soutien de la part du public mais celui-ci s’avère être mollasson ce soir et même si l’on peut voir quelques pogos, ceux-là se révèlent quelques peu timides malgré les sollicitations de Clem. Petit bémol pour l’ambiance malgré une bonne prestation du quintette.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Après une rapide mise en place, c’est au tour des Grenoblois de RISE OF DOOM de monter sur scène afin de défendre leur E.P quatre titres que j’ai eu l’occasion de chroniquer sur notre site. Le combo est venu présenter son « Death Mélodique/Metalcore » et présente par la même occasion son nouveau guitariste, Anthony. Ce dernier a intégré la formation quelques semaines auparavant afin que Florian, l’ancien second guitariste, puisse entièrement se consacrer aux screams. C’est donc sur l’introduction de l’enregistrement que commence le set des Isérois, et malgré quelques malencontreux problèmes de micro qui n’ont aucunement déstabilisé les membres, on rentre aisément et avec plaisir dans le vif du sujet. Les bonnes impressions que m’avait laissé l’E.P sont confirmées, à savoir un contraste permanent entre mélodie et brutalité orchestré par les différents types de chant, des guitares impeccables et maitrisées, et une batterie millimétrée, puissante, telle une machine dévastatrice. Le passage de RISE OF DOOM n’aura pas laissé indifférents ses homologues Ligériens ni même le public qui semble emballé.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Quelques mois se sont écoulés depuis le tout premier concert des locaux de ZONURE. Le groupe a en effet donné plusieurs shows depuis, et a également sorti son E.P quatre titres intitulé « Gravity » qu’il défend ce soir. Les membres sont tous, plus ou moins, issus de la scène local (DREAM FOOL DISEASE, FUMES OF BITTERNESS), on a donc à faire à des musiciens expérimentés. Le registre du groupe relève aussi du domaine du « Death Mélodique/Metalcore » avec une opposition entre les mélodies et la violence qui s’appuie fortement sur les atmosphères dégagées par les trois guitares. Le titre « No Fate » donne le ton en guise d’ouverture et plonge le public dans une sensation d’apesanteur avant de le secouer littéralement avec des riffs acérés, balancés entre le chant clair de Vincent et la voix gutturale de Bruno. Chacun apparait très à l’aise sur scène même si l’espace est plus restreint dû au fait que la formation est composée de six personnes. Techniquement, il n’y a rien à dire, on sent que c’est du solide et l’acoustique permet de profiter de tous les instruments. Côté ambiance, on a le droit à quelques pogos, bien que gentillets, mais ZONURE a bien captivé l’attention des spectateurs durant son set.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


C’est une soirée très réussie qui s’achève. Réussie autant sur le plan des prestations délivrées sur un très bon niveau en ce qui concerne chacun des groupes, que sur l’ambiance qui a été très bonne même si le public s’est montré bien sage. Un grand merci à Camille ainsi qu’à toute l’équipe de l’Assommoir pour l’accueil convivial et l’organisation parfaite de ce concert, ce qui démontre une fois de plus la passion que vouent ces personnes à faire partager notre musique.


Set list EVIL MECHANIX : New World, In The Sand, Live On Speed, Six Shots, Unstoppable Fire, Fuckin’ Mechanix, Million Eyes, Suck An Ass


Set List RISE OF DOOM: Intro, We Are Caged, Weeping Willow, Spartans, My World, Undead’s Eyes, All Is Fading


Set list ZONURE: No Fate, Ground Zero, Passenger, Terminus, Off the Grid, Epileptic, Fragments, Gravity, Earth



no images were found