CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


NIGHTMARE
Avec : Nightmare, Uncolored Wishes
Date du concert : 14-12-2012
Lieu : La Tannerie - Bourg-en-Bresse [ 01 ]
Affluence : 120
Contact organisateur : http://www.la-tannerie.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 23 décembre 2012 - Chroniqueur : Der.Lehrer - Photographe : Didier Kubiak


Bourg-en-Bresse et rock-metal sont des mots qui, a priori, ne riment pas vraiment les uns avec les autres. Bien que la ville et la région ne manquent pas de groupes, jeunes ou expérimentés, en tout cas prometteurs,les grands concerts de metal y sont rares. En cette fin d'année, c'est La Tannerie, salle des Musiques Actuelles, qui a programmé une soirée heavy metal, dix jours avant Noël. Deux formations comprenant chacune cinq membres sont venues en voisines se produire en ce 14 décembre sur la scène bressane, à savoir les Grenoblois de NIGHTMARE en tête d'affiche, les maîtres du heavy metal tendance « power », et en ouverture le groupe UNCOLORED WISHES, de création beaucoup plus récente, originaire de la région Rhône-Alpes, un combo qui pratique un genre atypique et original, difficile à définir et à classer, mais à la fois assez proche de RAMMSTEIN et de MARILYN MANSON. Etrange, non ? La presse locale, souvent sévère ou ironique avec le metal et ses adeptes, a fait cette fois-ci encore le service minimum en se délectant de clichés aussi ridicules qu'injustes. C'est dire si les 120 spectateurs de ce concert étaient des gens impliqués et motivés, certains ayant fait parfois un long déplacement.


UNCOLORED WISHES envoient leurs premières notes à 21h 15. Le ton est donné par le chanteur, Marc Tari, à la voix sonore et puissante, tantôt grave ou gutturale, tantôt plus aiguë. Mais c'est aussi sa tenue vestimentaire qui ne passe pas inaperçue, noire de la tête aux pieds, dreads, chaînes et bagues, bref un savant mélange de metal – indus et electro – de reggae, de punk et de gothique...du moins en apparence. Le public ne reste pas insensible à la présence avantageuse des claviers, dont la musique se mêle en une parfaite alchimie aux gros sons de la batterie (très bon batteur, au passage). En fond de scène, des fresques historiques sur un écran évoquent un événement historique, un ou des personnages de l'Histoire, Napoléon, les Romanov, massacrés en 1917, ou une aventure humaine comme celle de Dumont d'Urville en Terre Adélie, plus tard la triste vie de Camille Claudel. L'ambiance est par moments solennelle, le public surpris, attentif ou perplexe. Le chanteur a la bonne idée d'annoncer ses chansons en en précisant le thème, les bruitages et les choeurs enregistrés n'ont rien d'incongru, au contraire ils ajoutent à l'esthétique de l'ensemble. Les jeux de scène déclenchent des applaudissements nourris, notamment lorsque Jo Amore, chanteur de NIGHTMARE, monte sur scène pour interpréter avec son homologue de UW, dans un duo inattendu, le titre « Paradoxical », suivi d'un silence religieux. Précisément le religieux a sa place dans le répertoire de UNCOLORED WISHES, gens cultivés, férus d'histoire et de littérature. Trois musiciens à genoux, puis dans un jeu théâtral étonnant, le frontman brandit un crucifix de la main gauche...On devine que la grand'messe va bientôt s'achever. Eclectisme dans les thèmes, les voix, les musiques, les langues (anglais le plus souvent, et français dans certains morceaux. C'est cela UW, un heavy symphonique ou progressif joué par des passionnés d'aventures humaines, inspirés entre autres par RAMMSTEIN, M. MANSON, voire par certains aspects, par SYSTEM OF A DOWN. Beaucoup ont aimé, quelques-uns sont moins catégoriques. Leur set aura duré exactement une heure. Fondé en 2004, le groupe a connu un important changement de line-up et a deux albums à son actif, « World Under Control » et « Fragrance ».


Set-list de UNCOLORED WISHES : Penitent Of The Highwire / End Of Time / Hudson Lowe / Red Doll Romanov / Children / Paradoxical (avec Jo Amore) / Sakountala / Galleons Of The Messiah / Adélie / Stars'n Trip On Iwo Jima / Spiritual Food / Marie Stuart


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Il est déjà 23h lorsque le quintette grenoblois NIGHTMARE entame son set d'une heure et demie devant un public impatient. Jo Amore, leur chanteur charismatique, David, son frère, qui officie derrière ses fûts, les deux guitaristes, Franck et Matt (qui a récemment intégré le groupe), et Yves, le bassiste (connu également des lecteurs d'un certain magazine), tous sont prêts à nous faire partager un moment de »vrai plaisir métallique ». Un bref rappel du parcours de NIGHTMARE s'impose pour nos jeunes lecteurs. Formé en 1979, il s'arrêtera en 1987 et un nouveau NIGHTMARE naîtra en 1999, toujours basé dans la capitale du Dauphiné. Ils ont au moins huit albums à leur actif, le dernier en date, « Burden Of God », fournira plusieurs chansons de la set-list de ce concert. Le groupe joue évidemment dans la cour des grands, NIGHTMARE s'est produit dans plusieurs pays d'Europe, aux Etats-Unis et même à Tel Aviv (Israël), ils ont partagé la scène avec SAXON, GRAVE DIGGER etc. et se sont distingués cet été au Motocultor de Theix (Morbihan). Ici, à Bourg, l'ambiance est conviviale, la salle commence à s'agiter dès les premiers morceaux, on observe quelques headbangings devant la scène, la voix unique de Jo, qui va du suraigu au grave, constitue le fil directeur du set, chacun des quatre instrumentistes, dans son domaine, déploie son talent propre. Le public applaudit chaleureusement en connaisseur. Un petit « incident technique » interrompt le cours du spectacle quelques secondes, et on reprend de plus belle, on assiste même à quelques timides pogos. Le leader – chanteur et animateur- saura maintenir l'ambiance en s'adressant à plusieurs reprises aux spectateurs, lesquels manifesteront leur satisfaction par un rappel appuyé. Au total une quinzaine de morceaux auront été joués, certaines dans un registre proche du symphonique, d'autres beaucoup plus énergiques. Le line-up visiblement très soudé fonctionne à merveille, ne cachant pas son plaisir de jouer devant des amis de tous les âges. Minuit trente, c'est terminé...mais on s'attarde pour bavarder avec les musiciens des deux groupes de cette soirée.


Set-list de NIGHTMARE : Sunrise In Hell/ Corridors Of Knowledge/Eternal Winter/Burden Of God/ Children Of The Nation/ The Preacher/ The Heretic/ Gospel Of Judas/Crimson Empire/Cosmovision/Wind Of Sin/Spirit Of The Sunset/The Doomsday Prediction/Thrill Of Death/Lord Of The Sky.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Il convient de remercier le public présent (qu'on aurait souhaité plus nombreux), nos amis de UNCOLORED WISHES et de NIGHTMARE pour leur prestation impeccable, La Tannerie – ses permanents et ses bénévoles. Souhaitons qu'un jour on prenne le risque – car c'en est un – d'inviter une tête d'affiche de notoriété internationale dans le metal, death, thrash...ou autre, un groupe « mythique », comme on dit, on pourrait ainsi mieux mesurer l'intérêt des gens des Pays de l'Ain pour le rock-metal, un genre trop mal connu ou caricaturé.



no images were found