CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BELPHEGOR
Avec : Belphegor, Dehuman, F.O.D.T., Hellixxir
Date du concert : 02-02-2013
Lieu : La Cave à Musique - Mâcon [ 71 ]
Affluence : 350
Contact organisateur : http://www.cavazik.org
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 04 février 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com/


BELPHEGOR à Mâcon ! Cela ne pouvait qu’attirer un nombreux public dans la fameuse Cavazik. Vingt heures, ouverture des portes pour une masse chevelue (ou non) de métalleux frigorifiés agglutinée dans la rue Boullay. Vite on rentre et l’on essaie de se réchauffer en buvant un petit Moretum servi dans la cour des lieux. La salle se remplit vite et l’on fonce devant la scène pour être aux premières loges afin d’apprécier les shows des trois groupes de première partie, c’est-a-dire, HELLIXXIR, F.O.D.T. et DEHUMAN.


C’est donc les thrashers Grenoblois d’HELLIXXIR qui ont la lourde tache de « chauffer » la salle qui en a bien besoin vu la température ambiante. Le quatuor isérois aura tôt fait de nous mettre dans le bain de la soirée qui s’annonce d’ors et déjà mouvementée. Mélange et variété de styles pour cette nuit étant au programme, métal extrême quand tu nous tiens ! Le thrash d’HELLIXXIR est carré et puissant à l’image de ses dernières prestations à Grenoble et à Hauteville-Sur-Fier cet hiver. Mais ce soir il y a un « plus ». Le son est énorme, de qualité et propulse la prestation à un niveau assez élevé. Après deux albums et de nombreux concerts à leur actif, c’est toujours un plaisir pour les connaisseurs et un bonne découverte pour les autres de déguster les soli de Matthieu, le chant arraché de Manu et la rythmique implacable de Romain et Arnaud sur des compositions sortant du carcan thrash des 80’s pour nous offrir un thrash mélodique, mais plombé, de bonne facture, bravo !


Set-List : Intro, Punishment, Blood Writings, Constant fear, Oppressions, Bloody Mary, Faces Of Death, Birth Of The Evil.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Pour la suite, ce sera du “post-apocalyptique horror-métalcore” qui a pour nom F.O.D.T. Et de nouveau, les masques sont sur scène. Derrière ces masques, de jeunes musiciens Mâconnais qui s’éclatent en nous rappelant bien sûr ceux de Des Moines dans l’Iowa, les fameux SLIPKNOT dont ils semblent être les fils spirituels. Alors, copie conforme ou quoi ? Pas exactement, c’est du neo-death, neo-hardcore, neo-gore et neo-« ce que vous voulez » pour un métal bousculant avec maitrise la scène dans tous les sens du terme. Les clips récents du groupe ont déjà éclaboussé de sang la cervelle des jeunes « Korniens » et « Slipknotiens », et ce soir la formation est très attendue, c’est certain. Donc, nous ne sommes pas surpris de voir tout le monde (ou presque) s’éclater devant la scène avec en prime des masques distribuées dans le pit, ambiance. F.O.D.T. fait donc une entrée fracassante dans la scène métal actuelle et malgré son jeune âge de belles perspectives s’ouvrent à lui. On aime ce sang neuf et ce coup de pied dans la fourmillière métal.


Set-List : Intro, Hate, Oppressor, Rot & Plague, Azylium, Reptile, Red Sky, God Of Chaos, Fuck Off.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Un peu de death ne nous fera pas de mal maintenant avec les Belges de DEHUMAN. Avec le quatuor Bruxellois, la fosse se calme un peu. En effet, ici le groove est aux abonnés absents, on nous propose du death plus technique, plus orienté old-school mais avec des touches de modernité et des aventures prog à certains moments. Le groupe est toujours en promotion de son premier album « Black Throne Of All Creation » sorti en 2012 après six années de gestation. Alors, on pense aux premiers DECAPITATED, à SUFFOCATION et bien sûr à DEATH surtout que la voix du chanteur/guitariste se rapproche de celle de feu Chuck Schuldiner Nos amis Belges semblent vouloir « brouiller les pistes » en essayant d’innover dans un death qui reste somme toute assez classique Et là, on s’y perd un peu, et la prestation de ce soir semble un peu « décousue » sauf pour les inconditionnels du detah ultra-technique Les derniers titres se voulant plus simple dans les envois me tireront d’une certaine léthargie linéaire et indigeste parfois. Beaucoup d’idées, un fort potentiel, mais en live ce n’est pas encore ça tout simplement


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Et puis, progressivement une masse métalleuse attentive va se coller contre l’estrade de la Cavazik. Mais au bout d’un long, très long moment une certaine impatience se fait sentir dans le public. L’installation de BELPHEGOR semble besogneuse, le temps passe et les « Helmut » fusent de partout. Sur l’intro samplée, les Autrichiens débarquent enfin devant nous, derrière les ossements et cranes de bouc et nous déclarent « nous sommes BELPHEGOR et nous sommes le blasphème ». En deux accords de guitare avec « Feast Upon The Dead », la fosse se déchaine, chaud devant. Pour prendre quelques photos autorisées pendant seulement les trois premiers titres il faudra en prendre des coups dans les côtes. Ambiance survoltée donc ! Le son est fort, très (trop) fort et la basse semble dominer de sa présence le tout, c’est un peu dommage. Tout ce temps de préparation pour en arriver là, pense-t-on. Mais bon, BELPHEGOR reste une machine de guerre provocante et outrageuse, rien ne lui résiste avec une puissance de feu inégalée. Et oui, ce mélange extrême de death et de black est vraiment particulier et savoureusement malsain, que l’on ne s’y trompe pas. Ainsi la haine transpire sur les visages ensanglantés des membres du groupe et c’est délicieusement glauque n’est-ce pas ? pendant une heure ceux de Salzbourg vont apporter le chaos dans la salle de Mâcon avec un public aux anges (au démon pardon !), et l’on n’en ressortira pas indemnes croyez-moi. Au bout de 11 titres glorifiant le sang et Satan dans des déviances bestiales, BELPHEGOR quitte la scène pour rejoindre les enfers, quelle soirée ! Set-List : Feast Upon the Dead, In Blood-Devour This Sanctify, Angeli Mortis de Profundis, Belphegor Hell’s Ambassador, Impaled Upon The Tongue Of Sathan, Necrodaemon Terrorsatham, Veneratio Diaboli I Am Sin, Lucifer Incestus, Justine : Soaked in Blood, Rise To Fall And Fall To Rise, Bondage Goat Zombie.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Nous ne saurons trop remercier l’association Luciol et l’asso Wake Up Dead pour avoir (bien) organisé cette soirée et nous avoir offert un plateau de choix. Merci au public très nombreux venu souvent de loin pour avoir animé la flamme du métal à Mâcon. Merci bien sûr aux quatre formations pour leurs prestations passionnées, on recommence quand ?



no images were found