CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


FORUM FEST 5
Avec : satan joker, misanthrope, mercyless, hegemon, grazed, syrinx, jack face, leaving paris
Date du concert : 02-02-2013
Lieu : FORUM - LAUDUN L’ARDOISE [ 30 ]
Affluence : 300
Contact organisateur : https://www.facebook.com/omc.laudun
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 14 février 2013 - Chroniqueur : Luxea.Photographie - Photographe : LUXEA PHOTOGRAPHIE


Ce soir il fait froid, très froid, poussé par le vent violent nous rentrons dans la salle espérant se réchauffer un peu. Le Forum, immense espace se compose de deux scènes opposées. Ce soir c’est parti pour 8 groupes allant du Néo-Métal au Black-Métal, en passant par le Heavy mais aussi des groupes « cultes ».


Leaving Paris


C’est un aller simple vers la violence planante, une musique aux riffs noirs et lourds, aux mélodies percutantes, et au chant tantôt angélique, tantôt rageur. L’EP éponyme sorti fin 2010 a fait découvrir ce rock au son métal avec son ensemble guitare 7cordes/basse 4 cordes, un chant clair et une batterie singulière. De quoi ravir les fans de Deftones, Korn, Faith no More… Formé en 2009, mais se nourrissant d’une expérience musicale aboutie, Leaving Paris impose une sensualité dévorante et des envolées débordantes de hargne. Le groupe ouvre la soirée, devant un public très timide. Ce groupe aux sonorités Néo-Métal ravira les plus jeunes. Le groupe commence en douceur, voix claires, guitares propres, clavier aux influences Indus. Beaucoup d’influences trop apparentes, oscillants entre Static-X, Deftones, Korn, Linkin Park. Des accords Rock ou Nu-Métal sans grandes technicités, ne laissant aucune surprise. Les morceaux sont plats, légèrement ennuyeux, l’ambiance étant destinés aux jeunes ados torturés. Les riffs sont longs et prévisibles, malgré une guitare à sept cordes et une basse quatre cordes. Même si parfois quelques passages plus Progressif, laisse entrevoir une ambiance plus atmosphérique. Mais leur énergie reste retenue, le chant parfois mal assumé. Les influences sont trop souvent présentes, pas encore digérées. Ils ne nous auront pas réveillés pour ce début de soirée.


Pavillon 666 webzine


Jack Face


Groupe de La Fare les Oliviers (13) formé en 2004 distille un Thrash Metal aux influences multiples, bien que les grooves de Pantera, Entombed et Mastodon soient essentiels, les membres du combo sont également marqués par le rock n’ roll à l’huile de vidange, le métal extrême instable et même le jazz rock sirupeux. En Octobre 2011 Jack Face enregistre son premier album en compagnie du producteur Terje Refsnes (Carpathian Forest, Nightmare, Trail Of Tears…) au Sound Suite Studio. L’artwork est signé par Slo, dessinateur de la très remarquée BD Metalmaniax. Changement de scène, et c’est Jack Face qui prend les armes pour nous réveiller tout ça. Le groupe particulièrement en forme ce soir, rassemble le public sur « Excess ». Ils sont là pour nous en mettre plein la gueule, et c’est partie les morceaux issus de « Strange Birds » s’enchainent. Rapide et groovant à souhait, évoluant entre trash, ambiance lourde et rock. Nous rappelant bien sur Pantera ou encore Mastodon. Le tout teinté de Grafenwalder, de solos et de riffs explosifs. Leur dernier morceau plutôt Black-Cowboy fini de nous réveiller. Ce soir très bon son pour eux, énergie fabuleuse transportée par des riffs chaleureux.


Pavillon 666 webzine


Syrinx


Sur les steppes chaotiques et glacées du Deathcore, entre Gojira et Dying Fetus Syrinx qui œuvre depuis 2009, sort son premier album "Contest the void" en 2012. Le trio est vraiment incroyable sur scène et fait preuve d’une technique et d’une aisance qui sont à toute épreuve. Le trio enchaine et pose une ambiance lourde avec à l’appui blast et grosses guitares. Les riffs sont très techniques, rapides et carrés, la batterie surpuissante propulse une énergie débordante. Ralentissant parfois, pour aller vers des passages plus mélodiques, pour repartir de plus belle, dans une brutalité plus dure. Leur Deathcore est véritablement attaquant, et bien bourrin. La foule commence à s’échauffer sur les morceaux d’un brutal parfait. Le groupe nous balance des passages expéditifs rappelant parfois Gorod, Gojira évidement ou encore Decapitated. Syrinx nous prend aux tripes. Très bonne performance, coup de cœur de la soirée.


Pavillon 666 webzine


Grazed


En 2013 Grazed fêtera ses 15 ans d’existence. Le groupe évolue depuis de nombreuses années dans un style oscillant entre thrash et death métal et a déjà partagé la scène avec Loudblast, E-Force, Waltari, Mercyless, No Return… La foule enjouée, appelle le groupe qui entame ses premiers accords. Grazed jouant devant son fidèle public s’en donne à cœur joie. Ça déménage pas mal, leur Trash, Death Métal parsemé de paroles humoristiques, rappelant Ultra Vomit. Avec des morceaux comme « Neandertal » ou « Grabator » qui semblent très attendu pas le public. Les riffs sont bien là, en places, et emplies d’énergie. Le groupe est efficace, les morceaux s’enchainent parfaitement. Tous semblent prendre beaucoup de plaisir à jouer ici. L’ancien chanteur rejoint le groupe ajoutant une pointe plus sombre par ses cris profonds.


Pavillon 666 webzine


Hegemon


Crée en 1996. Toujours poussé par la volonté d'exécuter un black métal guerrier et destructeur, le groupe, qui a déjà trois albums à son actif, termine en ce moment son nouvel opus. Le groupe le plus sombre, agité et violent de la soirée entre sur scène. Gros son, et présence très impressionnante. Les morceaux aux sonorités Black-Métal sont hyper rapides, les riffs ultra violents et techniques, la batterie est d’humeur guerrière, ça frappe fort. Ces Vikings, avec au chant un cri sombre, profond et perçant, se donne entièrement sur scène, très agressifs. Avec des morceaux comme « By This I Conquer » ou encore le très attendu « Eli, Eli Lamma Sabacthani » ils font monter la pression d’un cran. Le groupe, très efficace remercie son public avec quelques uns des morceaux de l’album à venir. Malgré quelques problèmes de son, une prestation très lourde et noire..


Pavillon 666 webzine


Misanthrope


Elu meilleur groupe français en 2000 par les lecteurs de Hard Rock Magazine et Hard N’Heavy, Misanthrope est un groupe incontournable de la scène française. Formé en 1988, le nom de Misanthrope a été emprunté à l’œuvre de Molière et reflète à merveille le style théâtral et dramatique de la formation. Le drame de la soirée.. Difficile de passer après Syrinx et Hegemon, qui sont tout de même des groupes assez moderne. Le groupe de vieux Heavy très démodé (même si ce n’est pas de ma génération), tous le reconnaitront, ils ont pris un sacré coup de vieux. Le son est mal accordé, bien que les musiciens soient bons. On sent que ça joue, même si difficilement supportable. Les paroles sont ridicules, le groupe est très peu convaincant. Un peu à la manière d’une parodie d’eux-mêmes.. les anciens de la soirée y trouveront peu être leur compte. Un peu de nostalgie par ci par là. Mercyless groupe phare du Death Metal français des années '90 est de retour avec un nouvel album " Unholy Black Splendor",qui ravive la flamme d'une musique extrême et sans concessions. Êtes-vous prêt pour replonger dans les abysses? Changement de registre et de scène encore, Mercyless nous réveillant tout ça, à grand coup de blast et de riffs. Un très bon jeu, ultra précis et rapide. Le public est joueur, ça remue pas mal. La musique est violente à souhait, agressive, mais carrée. Le groupe à la pêche évoluant dans un style Death, Trash. Un rythme qui ne décélère pas, le chant Death bien brutal, nous servant une prestation de qualité. La troisième grosse baffe de la soirée, en termes de technicité et de violence.


Pavillon 666 webzine


Satan Joker


Le nouveau line-up de Satan jokers ( Renaud Hantson, Michaël Zurita, Pascal Mulot et Aurel ) est tout simplement phénoménal ! Avec des albums comme Addictions, Fetish X ou encore Psychatric le combo montre toutes ses capacités à produire un heavy métal technique et entrainant résolument moderne et efficace ! Dernier groupe de la soirée, c’est bientôt la fin. Le public est à son comble lorsque le groupe monte sur scène. Morceaux teintés de vieux Heavy, Hard Rock assez puissant. Une énergie qui fonctionne bien, de très bons musiciens. Tous jouent avec plaisir, et nous délivre un son plein d’enthousiasme. Le chanteur un peu bavard nous raconte ses problèmes avec la drogue entre les morceaux mais aussi en chanson, ce qui est un peu lourd. A part ça, le groupe est très doué en matière de show rock n roll. Et sait faire plaisir à son public en reprenant « Get It On » de T-Rex. Les musiciens assurent, le public est en extase devant leur talent. La soirée se termine sur le morceau réactualisé « Fils du Métal ».


Pour résumer une soirée sympathique et chaleureuse, bien qu’aux prestations inégales. Les trois groupes à retenir : Syrinx, Hegemon, et Mercyless qui grâce à leur set extrême ont apporté violence et brutalité à la soirée. Puis Satan Joker pour le show des musiciens et Jack Face pour le coté chaleureux.



no images were found