CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PANGORA
Avec : zonure, pangora, violence from within
Date du concert : 23-02-2013
Lieu : L’Assommoir - St-Etienne [ 42 ]
Affluence : 44
Contact organisateur : http://www.facebook.com/pages/doh-lasso-metal/151987391524092
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 25 février 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger & Nathan http://black-roger.tumblr.com/


Ce samedi soir 23 février à St-Etienne on se croirait en Norvège. Il neige, tout est blanc et le froid nous met les oreilles « en carton ». Attente devant l’Assommoir, le café-concert de la rue de la Richelandière qui tarde à ouvrir vers 20 heures. Lorsque la porte s’ouvre, on s’engouffre dans les lieux ou l’un des trois groupes prévus à l’affiche de ce soir en est encore aux balances. Aujourd’hui, ce sera du métalcore au menu car DOH l’Asso veut nous faire goûter aux compositions des Bourguignons de PANGORA, des Lyonnais de VIOLENCE FROM WITHIN et des Stéphanois de ZONURE.


Le temps de se « réchauffer » au bar, le son est lancé plus bas dans la petite salle de concert des lieux, salle bien sympathique au demeurant avec un bon son généralement, des lights succins mais suffisants et une petite scène conviviale. C’est VIOLENCE FROM WITHIN qui ouvre la soirée avec sous son bras son second et nouvel album « Idiocracy » à défendre en live. Le quintette de Lyon formé en 2007 ne fait pas à proprement parler du « métalcore », mais sa musique se veut un mélange de deathcore progressif avec de bonnes parties ambiantes où la technique des guitaristes est bien mise en avant. Vianney s’impose en chanteur/frontman charismatique sur des parties atmosphériques qui se déclinent ensuite en dérapage death avec les « growls » de rigueur. Le duo basse-batterie ne ménage pas ses ruptures de rythme bien senties et le tout tient la route évidemment, la scène ils connaissent. Le public encore restreint en ce début de soirée ne se manifeste pas trop, préférant regarder et écouter sagement la prestation, tant il est vrai que la musique de Violence From Within n’est pas « assimilable » immédiatement lorsque l’on écoute le groupe pour la première fois en particulier. Mais bon, le groupe a assuré dans tous les sens du terme et donné un show, carré technique et très pro.


Set-List : Impossible Reality, Virtue or Dishonor, Cruelty vs Compassion, Fanatic Sufficiency, And She Stares And The Loss Of her, Modern Sins of Humanity, The Umbilical Regeneration, Futile Belief, Decadent Stupidity.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


PANGORA, combo métalcore du Nivernais a fait le déplacement pour nous présenter lui aussi un nouvel enregistrement, son premier “full-length”, autoproduit intitulé “Unleash The Kraken” qui va faire du bruit dans les chaumières comme il en fait dans de nombreux concerts du groupe. Ce groupe ayant partagé la scène avec BLACK BOMB A, AS THEY BURN ou encore BETRAYING THE MARTYRS. Les Bourguignons ne sont pas venus à St-Etienne pour « rigoler » et dès les premiers titres un public plus conséquent se met à « bourriner » devant l’estrade, chaud devant donc ! Si l’écoute de leur album dérapait dans une certaine linéarité du style, les compositions prennent une toute autre dimension en live. Le groupe est à l’aise, le son écrasant, mais faisant ressortir la voix rugueuse du frontman surnageant sur les riffs « destroy » de ses acolytes. Bref, PANGORA m’a surprit en bien je vous l’assure, et je pense qu’il faudra compter avec cette formation à l’avenir bien ouvert c’est certain.


Set-List : A Dream Between us, Destroy, Unleash the Kraken, Breath Again, Alive, Against the King, Beyond The grace Of God, Machine of Putrefaction.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Pour clore cette soirée metal et hardcore en mix, voici les locaux de ZONURE qui ont sorti un premier EP 4titres “Gravity” en fin 2012. Ce soir, l’un des deux « aboyeurs », Vincent est remplacé par Pick, FUMES OF BITTERNESS, le tenant du titre étant en déplacement en Angleterre pour six mois. Alors, la prestation ne sera peut-être pas bien longue vu cet état de fait, « wait and see » ! Au final, tout se déroule bien, ZONURE ne faiblit pas en live avec ses musiciens éprouvés qui ne sont pas nés de la dernière pluie, mais issus de combos de la scène stéphanoise et ont déjà fait leur preuve. Bruno peaufine ses « grunts », l’autre chanteur lui donnant la réplique dans un autre registre et ce soir la démonstration est bonne. Leur deathcore est fortement teinté hardcore j’ai trouvé et des relents de HATEBREED sont venus s’insérer parfois dans mes conduits auditifs. Violence parfois mélodique, mélodies souvent violentes, tel est le plat de résistance offert par les Stéphanois. Ces Stéphanois qui ce soir nous ont balancé du lourd et de l’intense même si le set fut un peu court à mon goût, mais là, c’est une autre histoire. A revoir donc avec plaisir lors d’une autre occasion.


Set-List : Epileptic, Ground Zero, Passenger, Fragments , Gravity, Off the Grid, Earth


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


La soirée passée à l’Assommoir fut donc très intéressante et valait le détour (le déplacement depuis Lyon plus précisément). Malgré une affluence quelque peu modeste, l’ambiance fut au rendez-vous et c’est bien là le principal me direz-vous. Avant de quitter la « Sibérie » Stéphanoise, il convient de remercier Vinciane et DOH L’Asso pour cette soirée riche en rencontres et découvertes musicales. Et bien entendu, remercions Camille accueillante derrière son bar et les musiciens des trois groupes en lice qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour notre plaisir et le leur n’en doutons pas.



no images were found