CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


D.A.D.
Avec : D.A.D, BUKOWSKI
Date du concert : 28-03-2013
Lieu : Ninkasi Kao - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.base-productions.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 31 mars 2013 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Soirée rock n’ roll en ce jeudi soir au Ninkasi Kao de Lyon, BASE PRODUCTIONS nous gâte avec la venue des danois de D.A.D accompagnés en première partie par les français de BUKOWSKI. Pour ceux qui s’en souviennent, ces derniers étaient présents à l’édition française du SONISPHERE 2011.


BUKOWSKI ouvre donc la soirée avec son rock particulier. En effet, ce groupe mélange punk, rock et influences blues avec une très grande dextérité. Si sa prestation avait quelque chose d’étrange sur la grande scène du SONISPHERE, dans cette plus petite salle, c’est tout bonnement de bonnes conditions pour apprécier le groupe même si malheureusement, BUKOWSKI étant encore en première partie, ce n’est pas encore exceptionnel. Le son est bon mais les lights laissent quelque peu à désirer. Le public semble dedans mais pas forcément des plus réactifs. Le wall of death que le groupe demande fait un flop assez drôle, pas parce que c’est un échec mais parce que le public se demande un peu interloqué ce qu’il se passe. Et oui, le public de D.A.D est un peu à l’image de ses musiciens, un peu âgé. Peu importe, la prestation de BUKOWSKI est une véritable réussite qui en convainc plus d’un dans l’assistance. Un groupe à revoir avec plaisir de toute évidence.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


D.A.D est un vétéran du hard rock. Le groupe s’est formé dans le début des années 1980. Lorsque le groupe danois a commencé à être reconnu de façon internationale, il a préféré changer son nom et devenir D.A.D au lieu de DYSNEYLAND AFTER DARK afin d’éviter un procès avec WALT DYSNEY. Avec un nom comme celui-ci, on se doute que le combo ne manque pas d’humour. Une des autres particularités de ce combo est de n’avoir changé qu’une seule fois l’un de ses membres, son batteur en 1999. Par ailleurs, il aurait été de très mauvais goût de remplacer son bassiste, Stig PEDERSEN. En effet, ce musicien est assez singulier et sa collection d’instruments est réellement hallucinante. Pourquoi déjà utiliser quatre cordes sur une basse lorsque deux suffisent ? Pour ce qui est des formes des instruments, je vous laisse apprécier le visuel sur les différentes photos. Vous apprécierez en particulier la basse en forme de fusée, les basses transparentes et j’en passe. Pour ce qui est de la musique, D.A.D est lui aussi un bon mélange de différentes influences rock, hard rock, glam, punk…Le tout est forcément pêchu et mélodieux. La prestation passe réellement bien. Les musiciens sont techniquement très bons et ne manquent pas d’humour. Je n’ai pas vraiment compris ce que voulait dire Jesper durant tout le show avec ses quelques mots en français mais ce n’est pas bien grave. Ce que l’on en retient, c’est qu’en effet, nous n’étions peut-être pas vendredi mais la fête était tout de même réussie.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


D.A.D est un groupe particulièrement bon sur scène. Pour ma part, il s’agit de mon second concert du groupe et comme la première fois, je suis conquis par l’énergie de ce groupe. Que ce soit la musique ou la qualité de la prestation, il n’y a rien à redire. Merci à BASE PRODUCTIONS pour l’organisation.



no images were found