CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


STRATOVARIUS
Avec : Stratovarius, Amaranthe, Seven Kingdoms
Date du concert : 02-04-2013
Lieu : La Laiterie - STRASBOURG [ 67 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.twisted-talent.com/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 06 avril 2013 - Chroniqueur : hellow2 - Photographe : Hellow2


Ce mardi 2 avril, La Laiterie de Strasbourg accueillait trois groupes et pas des moindres, Seven Kingdoms, Amaranthe et Stratovarius en tête d’affiche. En arrivant devant les portes, ma surprise fût de voir seulement trois personnes dans la file d’attente à 16h30 (le premier groupe commence à jouer à 19h00). Bon, attendons un peu nous sommes en semaine. La foule arrivera finalement à partir de 17h30, pour accueillir aux environs de 200 personnes ce soir.


Seven Kingdoms, premier groupe à monter sur scène, est un groupe de power métal venant tout droit de Floride. Ils entament leur set avec un «After the fall » Speed et entrainant, mais malheureusement gâché par un problème de micro. Ce qui est bien dommage car je n’aurais rien à reprocher à ce jeune et sympathique groupe, qui nous offrira une setlist dynamique histoire de bien chauffer la salle. Le public restera tout de même assez peu réceptif malgré tous les efforts de la petite mais non moins énergique chanteuse que l’on entendra que très peu ce soir.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Vient le tour d’Amaranthe et là, attention!! Je n’avais jamais eu le plaisir de les voir sur scène bien que je sois fan, et c’est désormais l’un des meilleurs groupes qui m’aient été donnée de voir. J’avais rarement vu un groupe aussi proche de leur public (petits signes à leurs fans, posent pour les photos et j’en passe…) Jacke, un des chanteurs à même tendu son micro à une fan, hé oui, les joies d’être au premier rang! Ce que j’aime aussi, c’est le mélange des trois voix, une chanteuse, un chanteur et un chanteur trash, ce qui donne un style vraiment original. Petit clin d’œil maintenant aux hommes présents ce soir, on se demande s’ils sont venu voir Amaranthe, ou notre charmante chanteuse Elyze Ryd qui fera l’unanimité auprès de la gent masculine. Bien qu’elle nous annonce en arrivant qu’elle est malade, mais que «le show continue malgré tout », si elle n’avait rien dit, on ne l’aurait pas remarqué, sauf peut-être à sa mine fatiguée. D’autant qu’elle excellera lors de sa prestation sur Amaranthine en duo avec le guitariste, qui pour l’occasion c’était installé au clavier. En résumé, malgré « encore » des soucis de micro sur la première chanson, on assiste à un excellent show de leurs parts bien que l’ambiance ait toujours du mal à décoller.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


C’est maintenant à Stratovarius de faire son entrée, étant une fan inconditionnelle, je dois dire que je les attendais avec impatience, d’une part pour voir ce que leur dernier album «Némésis» donne en live, mais aussi pour écouter le petit nouveau à la batterie, Rolf Pilves, que je n’avais pas encore eu l’occasion de voir. Le rideau s’ouvre, les Finlandais ne sont pas encore sur scène mais nous offrent, comme d’habitude, une intro nous donnant des frissons. Ils entrent chacun leurs tours sous les acclamations du public, on voit d’ailleurs de suite qu’ils sont attendu avec impatience, l’ambiance est enfin au rendez-vous. Stratovarius commencent leur set par « abandon » titre explosif de leur dernier album, de quoi nous mettre tout de suite dans le bain ! Même s’ils nous ont préparé une setlist plus axé «Némésis», ce qui est normal, nous aurons tout de même droit à des titres phares tels que Speed of light, Destiny, Black Diamond, Forever et Hunting high and low. Timo, qui a souvent été critiqué suite à ses problèmes de voix et du fait qu’il ne montait plus autant dans les aigües, nous offre une excellente performance ce soir. Il nous dit même quelques phrases en Français comme « Bonjour Strasbourk » (oui oui, Strasbourk), « chantez avec moi » et autres « merci beaucoup » à chaque fins de chansons. Un solo de batterie a même été prévu au programme, et l’on constate que malgré le jeune âge de Rolf (25 ans), il est déjà un très bon batteur. Ils termineront sur le célébrissime « Hunting high and low » en nous faisant chanter le refrain de plus en plus fort, de quoi bien terminer la soirée.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Soirée coup de cœur malgré quelques problèmes micro, Seven Kingdoms en très bonne première partie, Amaranthe au top et très proche de leurs fans, et Stratovarius ô combien excellent en tête d’affiche que je ne me lasse pas de voir et revoir. Les groupes jouent à l’heure et l’ambiance y est conviviale. Tous présents ce soir ont l’air d’avoir passé une très bonne soirée. (Attention, le métal est fortement addictif, à consommer sans modération, surtout avec une affiche comme celle-ci !!)



no images were found