CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEVILLE
Avec : deville, stone the crow
Date du concert : 19-04-2013
Lieu : Le Trokson - LYON [ 69 ]
Affluence : 55
Contact organisateur : https://fr-fr.facebook.com/goliathconcerts/info
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 21 avril 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger & nathan http://black-roger.tumblr.com/


Le Trokson programme régulièrement des concerts dans une veine rock/metal et plus si affinités. Ce soir dans la cave des lieux, cave typique des bars de la Croix-rousse à Lyon ce sera du Stoner. Concert gratuit proposé par Goliath production, les lieux seront bien remplit et l’on se bouscule et l’on se serre pour encourages tout d’abord un combo local STONE THE CROW qui ouvrira pour les Suédois de DEVILLE très attendus en fait.


Il est maintenant 21 heures et il est temps de descendre les escaliers menant du bar à la cave pour apprécier (ou pas) le gros son stoner de STONE THE CROW. Avec ce quintette formé de « gones savoyards » nous allons passer un bon moment car dès le premier titre « The Rope », ça envoie du lourd, du malsain, de l’écorché. Malsain comme les marécages du bayou de Louisianne, frelaté comme un mauvais bourbon de contrebande, rock and roll en diable tout simplement. Surprise de mon côté dans le bon sens du terme. Les influences de PANTERA et DOWN sont bien présentes certes, mais le groupe essaie de nous envoyer des compositions aux climats variés et à l’accroche indéniable mélangeant une bonne dose d’agressivité et du planant psyché. On sent déjà une certaine tenue pro de la scène. Les guitares « miaulent », la basse racle les planches, la batterie claque, et le chanteur survole le tout de sa voie éraillée, un peu limite parfois il faut le reconnaitre. Mais l’ensemble tient la route (66 ?). Quarante-cinq minutes de bon gros rock enfumé, voilà ce que nous propose Stone The Crow. Une démo « Brawl » circule déjà depuis 2011 et la formation va enregistrer en 2013 un premier véritable opus qui, nous l’espérons, retracera fidèlement leurs prestations live qui font mouche comme celle de ce soir. On aime tout simplement.


Set-List : The Rope, Motha, Voodeville, Stone Them All, Purple Saturnalia, Goatrod Driver, The Truth, Pussy, The Oath.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Les Suédois de DEVILLE tournent actuellement en Europe pour présenter notamment leur nouvel album “Hydra” et ils s’installent ce soir au Trokson pour nous envoyer un direct “in your face” sans compromis, d’ailleurs ils nous l’ont dit “back to a country where the have good beer ! Riffing trokson, Lyon, France Tonight », tout est dit. Non, car le déluge heavy-rock des Suédois va s’abattre, là tout de suite, dans une cave déjà en sueur et au sol imbibé de boissons houblonnées. Le quatuor de Malmö, Suède, n’est pas venu là pour rigoler avec des titres rock à vous coller contre la voute des lieux. Mais sous un aspect faussement sérieux, les musiciens aiment la fête et aiment déclencher le bourrinage dans l’assistance. Ce qui vaudra d’ailleurs au groupe, notamment au frontman, de se replier sur scène après avoir débuté le show au contact du public. Ambiance donc, bien grasse, bien palpable, bien suante de partout. Il faut dire que la formation n’a pas son pareil pour tenir la scène et tenir un public dans le creux de sa main. L’expérience acqquise lors des innombrables concerts et tournées de part le monde depuis une dizaine d’années y est sûrement pour quelque-chose, mais pas que. Hormis la chorégraphie scènique, il faut compter avec des compositions bien ficelées d’où le son crade habituel du stoner sait se mettre en sourdine parfois pour dériver vers quelque-chose de plus mélodique sur fond de soli bien travaillés mais très accrocheurs en fait. Deville possède donc l’art et la manière de nous proposer un heavy-rock « groovy » sans renier ses origines plus agressives et ravageuses style gros trucker au démarrage en trombe. Ce soir ceux de Malmö nous ont même gratifié d’un rappel après un set très mouvementé où les relents stoner et « grungy » ont fait un malheur entre un TRUCKFIGHTER des grands jours et un FOO FIGHTER sous amphétamine par exemple, leur titre « Rise Above » résumant cela à lui seul…


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Une paire d’heures rock n’roll, ça vous met des fourmis dans les jambes et vous donne l’impression d’avoir “une araignée au plafond”. La soirée fut bonne, presque excellente c’est vous dire. Merci à Goliath production et aux deux formations qui nous ont balancé du gros rock « couillu », stoner si vous voulez, dans une ambiance de « ouf ».



no images were found