CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SEDATIVE
Avec : Sedative, psygnosis, bloodlost
Date du concert : 03-05-2013
Lieu : Le Brin de Zinc - CHAMBERY [ 73 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://fr-fr.facebook.com/assowakeupdead
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 05 mai 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com/


Retour au Brin de Zinc de Chambéry-Barberaz en Savoie où je n’avais pas mis les pieds (les oreilles ?) depuis quelque temps. Les lieux sont toujours aussi sympathiques et accueillant dans une ambiance vraiment conviviale. A notre arrivée, les membres des groupes à l’affiche de cette soirée métallique sont encore à table pour prendre des forces. Ils en auront besoin tout à l’heure quand ils investiront la scène et nous déverseront un flot de sonorités bien extrême en fait. Car ce soir, les trois combos programmés par Wake Up Dead Asso ne sont pas réputés pour faire dans la dentelle. Au menu, du thrash saignant, du death ambiant trippant et du grindcore porcin avec dans l’ordre BLOODLOST, PSYGNOSIS et SEDATIVE.


On prend le temps de se restaurer au bar bien fourni, et puis on s’avance vers la scène pour recevoir les effluves d’un thrash old-school offert par le trio Suisse BLOODLOST de Sion dans le Valais. Et l’on ne sera pas déçus par leur set bien orienté Bay Area, Californie des 80’s pour situer la démarche de ces petits suisses qui ont le « thrash au corps » depuis déjà 12 ans et deux albums dont le dernier en date, « Thrashell » aux dérives death-métal. Ca fait plaisir à voir et à entendre bien évidemment. On remarque la voix du chanteur/guitariste bien adaptée au style. Côté musical de petit décrochages se font sentir à certains moments dans les soli, mais cela est vite rattrapé par une énergie à toute épreuve et une tenue de scène bien sentie. On aime ce thrash initial qui n’a pas prit une ride et cela fait plaisir de voir de jeunes formations se replonger avec passion dans ce style, ce qui fut le cas ce soir. Un dernier titre, une reprise de « Raining Blood », rendra hommage à Jeff Hennman guitariste de SLAYER qui vient de nous quitter, émotion…


Set-List : Intro, 57 Minutes to Die, Chemical X, You Will Die Agains, Give me The Whisky, Justice, Hate is My Name, Betrayed, Black Angel, Destination Death, Raining Blood (cover Slayer).


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Changement de style ensuite avec PSYGNOSIS de Mâcon jouant dans une niche musicale particulière. Ne les ayant pas revus sur scène depuis l’intégration de leur nouveau chanteur Yohan, j’étais curieux de voir l’évolution de ce groupe habité par un métal extrême aux ambiances atmosphériques. Les voix death et clean ainsi que la présence scènique du frontman font mouche, c’est sans appel. Mais au-delà de ces considérations, j’ai apprécié une formation maintenant bien rôdée au live qui tient le public en haleine dans ses envois puissants, extrêmes, nuancés parfois, mais toujours travaillés avec un doigté intelligemment étudié, rien ne semble avoir été laissé au hasard. La chorégraphie du show est remarquable et remarquée, manque peut-être un peu plus de lights psychédéliques pour bien ficeler le tout ce soir. Remi et Anthony se complètent merveilleusement bien au niveau des guitares, Jeremy fait feu de sa basse sans toutefois monopoliser le mix, la batterie programmée et les dialogues samplés faisant le reste. Ambiance agressive par moments, ambiance groovy à d’autres, une danseuse « occasionnelle » viendra inévitablement sur scène pour se déhancher et rajouter un plus à la prestation… pour ma part, un titre « FIIIX 2.0 » extrait de l’EP « Sublimation », a retenu particulièrement mon attention en live ce soir. Mais l’ensemble de la prestation fut bonne il faut le souligner. Le groupe est bien « lancé » maintenant et il le mérite haut la main, on aime.


Set-List : The Jugement, Resurrection, Phrase 6, FIIIX 2.0, Redfloyd


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Il se fait tard maintenant, mais pas question de s’endormir avec les Savoyards de SEDATIVE (sic) qui vont nous mettre un direct “in your face” à toute épreuve avec leur brutal-death-grind-punk et plus si affinités. Comme vous l’aurez comprit, après les premiers envois lourds et les « gruiks » du frontman tout va partir en « live » dans un Brin de Zinc en sueur et en chaleur. Garez-vous sur les côtés de la scène si vous ne voulez pas être plaqués contre la scène ou vous applatir sur le sol gorgé de boissons houblonnées. C’est froid dans le style, rapide dans les blasts et chaud pour l’ambiance de « ouf » procurée par le quatuor dérangé. Vinz provoque sans arrêt l’assistance entre les titres courts mais remplis d’intensité palpable Comment tenir en place, comment résister à la vague grind qui submerge tout comme un tsunami (sorry Miesko de NASUM). Mais que serait le grind sans un bon son ? Une bouillie sonore imbuvable où le bruit d’une meuleuse à plein régime ? Mais ce soir ce fameux son est bon et l’on distingue bien dans la mélée le tricotage à la six cordes de Nicolas, les lignes énormes de basse envoyées par Yan et le démontage de kit de batterie par Bertrand. La set-list de ce soir nous proposera plusieurs nouveaux titres bien estampillés et labellisé SEDATIVE. Pas de problème tout coule bien dans nos conduits auditifs et nous retrouveront ces nouveautés sur leur 3ème album en préparation actuellement. La fête de la noise, du blast, du grunt et des « circle-pigs » prendra fin tard dans la soirée, mais le temps a passé si vite, quand on aime on ne regarde pas sa montre. Fin du set, mais nous retrouverons SEDATIVE au SYLAK cet été, c’est promis, juré, craché !


Set-List : Drugzz, Viceroton, Circle Pig, Ketamorfe, new 2, Vomi, Violence Conjugale, Euphorie, Anabolise, New 3, Endolorphine, Ictus, E.Breed.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Concert varié donc, extrême si vous voulez, en tous cas bien apprécié par un public venu en nombre se défouler et s’abreuver le corps et l’esprit avec une belle affiche concoctée par Wake Up Dead Asso que nous remercions au passage pour ses organisations de concerts toujours bien « à propos ». Et puis merci au brin de Zinc, endroit où l’on se sent bien entre rockers, métalleux de tous poils venus d’ici ou d’ailleurs, nous reviendrons c’est sûr !



no images were found