CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


AFTER END’S SHOCK
Avec : after end’s shock, skybone, sitting at the bar
Date du concert : 10-05-2013
Lieu : Hôtel de la Musique - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://fr-fr.facebook.com/sittingatthebar
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 13 mai 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com/


Une soirée métal nous est proposée ce vendredi soir 10 Mai à l’Hôtel de la Musique de Villeurbanne par trois groupes de la région. Le lieu étant situé à deux pas de chez-moi, ce serait dommage de ne pas m’y rendre par curiosité, l’appareil photo en bandoulière. Au menu de cette soirée, sur la petite scène de l’Hôtel, AFTER END’S SHOCK, SKYBONE et SITTING AT THE BAR qui attendent quelque peu après les balances l’arrivée en masse de participants. Mais la fraîcheur actuelle du mois de Mai n’a pas incité grand nombre de métalleux à se déplacer. Qu’importe, il est passé 21 heures et il faut envoyer la sauce.


C’est SITTING AT THE BAR de Charvieu, Nord-Isère qui s’y colle en premier. Bonne impression dès les premiers titres. Le groupe est en place, le mix n’est pas mal, chaque instrument est perceptible. Les vocaux death passent plutôt bien. Quant au style pratiqué ici, ce n’est pas « étiquettable ». le groupe semble encore se chercher un peu entre les velléités hardcore du bassiste, le dérapage grind/death du reste de la troupe, c’est un peu difficile à suivre. Il y a du bon et du moins bon, mais l’ensemble tiens la route car certains titres « accrochent ». Ces titres qui figureront sur le nouvel enregistrement de la formation à paraitre bientôt. Alors on leur souhaite de bien avancer avec leur énergie omniprésente et l’envie de proposer un métal original.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Les locaux de SKYBONE investissent rapidement la scène pour la suite de la soirée. Avec eux, on s’attend à du lourd, du tranchant, du métal sans concession quoi ! Et l’on ne sera pas décus, le groupe écumant la région depuis…longtemps déjà. J’avais déjà pu apprécier leurs prestations il ya quelques années et le direct « in your face » est toujours d’actualité, et même plus. Entre le power d’un PANTERA et le thrash initial d’un SEPULTURA, SKYBONE a trouvé sa place au travers de compositions brutes de décoffrage qui font mouche en live. On aime tout simplement. Leur set semble court tellement c’est bon, mais il faut laisser la place maintenant à la troisième formation en lice de cette soirée métallisée.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Cette suite sera donnée par une formation de Lyon-Bourg, AFTER END’S SHOCK (A.E.S.) qui tourne bien actuellement en Rhône-Alpes et même en Saône et Loire dernièrement près de Mâcon à Prissé. L’envoi est puissant et varié, ici on nage entre deux eaux, celle du métal bien sûr mais aussi celle du hardcore, métalcore donc ? Non pas vraiment. Les deux guitaristes savent « tricoter » dans plusieurs registres, la rythmique assure derrière et le chant est un hybride de screams, chant clair, dérapant vers le côté « aboyeur » des « coreux » à l’occasion. Pour être franc, ce chant ne m’a pas convaincu outre mesure car montrant ses limites assez souvent lors de la prestation. Mais bon, cela n’engage que moi, le reste de l’assistance semblant apprécier fortement. Un titre instrumental viendra nous prouver le savoir faire des gratteux et en reprise nous aurons droit à un classique de FEAR FACTORY, « Replica » et non pas « Shock » qui aurait pu faire un clin d’œil au nom de la formation. A voir dans d’autres conditions peut-être pour me faire une idée plus objective de leur musique cela va de soi.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Petite soirée globalement sympathique, mais qui aurait eu une toute autre ampleur avec une bonne grosse assistance, mais cela est une autre histoire… Merci aux trois groupes pour leurs prestations remplies de motivation et d’envie d’en découdre dans la sphère métal locale en pleine ébullition.



no images were found