CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SEPTIC FLESH
Avec : descending, carach angren, fleshgod apocalypse, septic flesh
Date du concert : 13-05-2013
Lieu : CCO - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/dream-factory-music-inc/382400125108814
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 14 mai 2013 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Alors que Paris était sujette à des émeutes pour une sombre histoire football, la ville de Lyon recevait paisiblement une belle affiche de metal extrême. Il y a toujours quelques personnes pour nous rappeler sans cesse que les métalleux sont des sauvages. C’est vrai. Mais seulement quand la musique est bonne. Et pour une affiche comme celle-ci, proposée par Dream Factory Music Inc, on ne pouvait que se déplacer en masse car les quatre groupes méritaient largement d’être vus sur cette scène du CCO.


Les festivités sont ouvertes par DESCENDING. L’affiche a quelque chose d’homogène car tous les groupes de ce soir ont quelque chose en commun, le côté symphonique. Ces athéniens mêlent très bien metal mélodique et brutalité. On retrouve quelques touches suédoises dans leur musique, un petit côté CHILDREN OF BODOM dans le chant aussi. La prestation est relativement courte car le concert démarre très tôt et il faut caser tout ce beau monde sur cette affiche mais la sauce prend relativement bien et pour ma part, je trouve un intérêt certain à cette jeune formation. A suivre donc…


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Les hollandais de CARACH ANGREN prennent la suite des hostilités avec leur black metal singulier, mais surtout théâtrale. La prestation est réussie. Le charismatique leader du groupe, Seregor, est impressionnant derrière son micro. Il a beau être guitariste et chanteur, son attitude sur scène est dynamique. Les maquillages font aussi leur effet même si c’est un peu passé de mode. L’idée d’avoir des maquillages similaires entre les membres du groupe est néanmoins intéressante. La prestation est elle aussi assez courte mais riche en ambiances. Malgré sa complexité et l’absence d’une basse, la musique de CARACH ANGREN passe très bien live et pour un groupe de black metal, c’est à souligner.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Ce sont les italiens de FLESHGOD APOCALYPSE qui viennent prendre la suite avec leur death metal symphonique. C’est certainement à mon goût la meilleure prestation de la soirée. Le groupe est technique, brutal mais ne manque de bonnes mélodies accrocheuses. La batterie est réellement prenante et puissante. Visuellement, le groupe est très inspiré. Les tenus de scène fonctionnent bien et ce clavier incrusté dans un piano bar est de très bon goût. L’intérêt pour ce groupe ne peut être que grandissant et le public ne s’y trompe pas en déclenchant les premiers mosh de la soirée dès les premières notes du groupe. Une prestation encore une fois très réussie et un groupe que l’on attend vite de revoir sur scène.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


La carrière de SEPTIC FLESH a connu ses hauts et ses bas mais il semblerait que depuis la sortie de « The great Mass » en 2011, le combo grecque soit en train d’atteindre un pic de popularité. Il faut dire que cet album a fortement marqué les esprits. Le groupe a gardé tout son visuel, y compris son fond de scène de la précédente tournée. En tout cas, « The great Mass » est encore bien représenté avec des titres tels que « The Vampire From Nazareth » en ouverture, « A Great Mass Of Death », « Pyramid God », « Oceans of Grey » ainsi que « Five-Pointed Star » en final du concert. Il y a bien du plus vieux avec « Communion », « Unbeliever » ou « Persepolis » mais on sent cette envie de marquer les esprits avec cette sorte de retour au metal depuis la sortie de « Communion », bien loin des albums plus anciens tels que « Revoltion DNA ». Dans tous les cas, la prestation fonctionne et le public est ravi. SEPTIC FLESH est de toute manière un groupe qui excelle sur scène à l’image de son leader Spiros "Seth" Antoniou. Le groupe profite pleinement de cette promotion continue mais il s’agit aussi de son troisième passage dans la région en deux ans. Le public répond à l’appel mais on aurait tout de même envie de quelque chose d’un peu plus neuf. Même si le set est restreint et moins éparpillé que sur le précédent passage à lyon, au Marché Gare, on regrette un peu que le groupe n’est pas cherché à faire quelque chose d’un peu plus neuf et marquant pour ce retour.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


La soirée était tout bonnement une réussite. Ces quatre groupes sont de grande qualité et le public ne s’y est encore une fois pas trompé.



no images were found