CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ADAM BOMB
Avec : highway, adam bomb
Date du concert : 20-05-2013
Lieu : Thunderbird Lounge - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : 60
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/Thunderbird-Lounge-42/161893313853113
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 23 mai 2013 - Chroniqueur : Charcoal.Blood - Photographe : Charcoal Blood https://www.facebook.com/#!/charcoalbloodpictures


L’activité musicale Stéphanoise aura été chargée en ce week-end de Pentecôte, et tout particulièrement au Thunderbird Lounge, lieu de passage obligatoire pour tout musicien dans la métropole Ligérienne. En effet, la salle a vu défiler plusieurs prestations plus ou moins importantes durant ces quelques jours. Et en ce lundi 20 Mai, deux formations de Hard Rock sont programmées dans le but de réchauffer un climat presque hivernal avec les Montpelliérains de HIGHWAY et le New-Yorkais ADAM BOMB. Si l’affluence parait dérisoire à mon arrivée dans l’établissement, peut-être en raison de la météo ou des départs en week-end, celle-ci s’avèrera plus importante par la suite. Une réelle aubaine pour cette célébration au nom du Rock ‘n Roll !


Il est légèrement plus de 21 heures lorsque le combo Héraultais investit dans la bonne humeur la scène du Thunderbird. Le groupe assure toujours la promotion de son excellent dernier album « United States Of Rock n’Roll » que j’avais d’ailleurs eu l’occasion de chroniquer pour notre webzine. C’est donc avec une certaine impatience que j’attends la prestation du quatuor dont l’opus m’avait littéralement séduit. Et HIGHWAY compte également bien conquérir le cœur des Stéphanois ! En dépit de l’exiguïté de la scène, les musiciens se montrent assez à l’aise et bougent au rythme des riffs de « Mr King Size » et de « I Like It ». Les amateurs d’AC/DC et des GUNS N’ROSES sont comblés et reçoivent une bonne leçon de Rock n’ Roll malgré quelques contraintes matérielles. Faire sonner un Valvestate comme un JCM, les connaisseurs comprendront mais ce n’est tout de même pas donné à n’importe qui! Pour ceux qui ignoraient l’existence de nos Sudistes, il s’agit bien là d’une grosse surprise. Le quatuor présente un show très carré tout en prenant du plaisir et tout ça se ressent. Finalement, au bout d’un set de trois quarts d’heures et d’une paire de refrains accrocheurs, c’est sans difficultés que l’audience se rallie à la cause de nos Hardos bien Frenchies qui n’ont vraiment rien à envier aux formations d’outre Atlantique. Une bonne prestation qui restera certainement dans les esprits.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


C’est avec un personnage haut en couleurs et chargé en électricité que nous avons rendez-vous en cette deuxième partie de soirée. Celui qui a failli être le guitariste de KISS au début des années 80 nous accueille dans un décor orné de serpentins lumineux parsemés un peu partout sur les instruments jusqu’aux contours de sa Flyin’ V. Accompagné de musiciens talentueux et expérimentés avec Max Nroll à la basse et Bobby Reynolds à la batterie, le guitariste lance son répertoire sans jamais laisser le temps au public de reprendre son souffle. Sa set-list comprend bien entendu des morceaux tirés de son dernier album ainsi que des précédents, mais Adam revisite également des titres d’artistes qu’il a côtoyés ou avec lesquels il a collaboré. Ainsi, on a le droit à des reprises magistrales de « Whole Lotta Rosie » d’AC/DC ou encore du superbe « Detroit Rock City » de KISS. Néanmoins, le gig parait un peu décousu, sans réelle logique dans l’enchainement des titres mais cela n’impacte aucunement l’ambiance bien échaudée. Le show semble ne jamais vouloir prendre fin et le trio ne semble pas faiblir même après plus d’une heure et demie de temps de jeu. On salue une belle prestation du guitariste qui commence à devenir un habitué des lieux.


Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine Pavillon 666 webzinePavillon 666 webzinePavillon 666 webzine


Encore une soirée qu’il ne fallait absolument pas manquer à Saint-Etienne avec deux formations de haut niveau qui ont réussi à captiver un public venu en nombre. Merci à James, patron du Thunderbird, pour avoir organisé un tel évènement, l’esprit Rock était au rendez-vous. Comme quoi, certains concerts ont beaucoup plus de valeur que le prix de la place que vous payez !



no images were found