CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GOD DAMN
Avec : GOD DAMN, KORROSIAH, ENTROPIA
Date du concert : 07-09-2013
Lieu : La Clé de Voûte - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : 40
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/doh-lasso-metal/151987391524092
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 09 septembre 2013 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


DOH L’Asso organisait ce samedi un concert à la salle de la Clé de Voûte de Saint-Etienne. La crise étant ce qu’elle est, la situation de la scène metal à Saint-Etienne, un concert d’HYPOCRISY en avril à perte, DOH avait besoin de cette date afin de se refaire une santé. On trouve toujours tout un tas de bonnes raisons lorsqu’un concert n’atteint pas ses objectifs lucratifs. Personnellement, je finis tout simplement par me demander si cela ne vient pas tout simplement de la ville en elle-même. Peut-être que le metal et la population locale ne font pas bon ménage. Peut-être que les métalleux, mêmes les plus fidèles sont dépassés de mode et qu’il faut tout simplement passer à autre chose ? GOD DAMN faisait 150 personnes il y a 4 ans, une quarantaine aujourd’hui… Allez comprendre ce qu’il s’est passé entre temps… Pas grand-chose d’extraordinaire pourtant ! Même la fin du Monde n’a pas eu lieu… Le metal serait-il tout simplement une cause perdue à Saint-Etienne ? Les métalleux locaux ont-ils besoin de renouveau ? Je ne sais pas mais je sais que si les choses ne s’arrangent pas, d’ici quelque temps, il n’y aura plus grand-chose à sauver dans cette bonne vieille ville de Saint-Etienne… Mais parlons des groupes avant tout parce que eux, ils n’ont rien perdu de leur motivation !

C’est ENTROPIA qui ouvre le bal avec son black death metal de circonstance. Depuis le début de l’année, le groupe s’est séparé de sa chanteuse Marie et c’est désormais Jérôme qui s’occupe du chant à plein temps. Le style a considérablement évolué depuis ce moment-là afin de se recentrer sur encore plus de sauvagerie comme on l’aime ! Mais ce n’est pas tout, le groupe s’est visuellement inspiré des formations telles que SEPTIC FLESH et BEHEMOTH pour donner une mise en scène nettement plus forte, flags devant les amplis, pied de micro fabriqué à partir d’une chaine, costumes et clous de rigueur, samples… L’univers musical du groupe est retranscrit visuellement à la manière des groupes de black metal symphoniques et c’est plutôt une réussite à ce niveau là. Malheureusement, le son de la salle n’est pas des plus admirables et les voûtes ont tendance à rendre le travail des ingénieurs du son assez complexe. Cela rend l’ensemble assez difficile à comprendre et nuit quelque peu à la prestation. ENTROPIA a néanmoins joué le jeu et le set du groupe a bien fonctionné dans son ensemble.

Après 2 ans d’absence, KORROSIAH est enfin de retour. Le groupe avait été privé de batteur durant toute cette période et c’est donc avec un nouveau membre que nous les découvrons ce soir. L’intégration d’un nouveau batteur ou l’intégration dans un groupe, n’est pas quelque chose d’évident en soi et nous pardonnerons donc à ce jeune batteur les quelques erreurs commises durant le set de KORROSIAH. En effet, le retour de ce groupe sur scène est une bonne chose car c’est une formation active dans la région avec un passé bien rempli à son actif. Les musiciens sont en plus assez bons et le jeu de guitare agréable. Leur thrash façon bay area fonctionne très bien en live. Les duos de guitare sont propres et le chant hargneux à souhait. Les deux reprises de SLAYER et de DEATH feront leur petit effet comme bon se doit.

La soirée se termine donc avec GOD DAMN. Dans la région, un très grand nombre des métalleux ont déjà eu la chance de les voir jouer au moins une fois, que ce soit dans les petits festivals du coin ou avec les différents groupes locaux. Leur stoner rock est toujours aussi efficace mais le public semble un peu moins concerné que par le passé. Comme je le disais, il y a 4 ans ce groupe ramenait 150 personnes dans ce genre de salle. C’est moins le cas aujourd’hui et pourtant, le son, la prestation et l’énergie sont toujours au rendez-vous. Malgré les gens qui sont partis au fur et à mesure que la prestation s’écoule, GOD DAMN aura gardé sa bonne énergie et toute sa dynamique jusqu’à la fin de son concert.