CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


G.A.S. DRUMMERS
Avec : G.a.s. drummers, director's cut
Date du concert : 10-09-2013
Lieu : Le trokson - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.trokson.com
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 11 septembre 2013 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com/


Septembre, la rentrée, et cette rentrée sera punk/rock pour ma part avec la venue au Trokson de Lyon des Espagnols G.A.S DRUMMERS qui sillonnent la France actuellement avec leur devise « will rock this town ». Ce mardi 10 Septembre la cave des lieux est pleine bien sûr, l’endroit étant sympathique dans les pentes de la Croix-Rousse et de plus la politique du Trokson étant de proposer ses concerts « gratos » attire forcément, ambiance donc.

Pour ouvrir les débats, un nouveau groupe Lyonnais DIRECTOR’S CUT envoie le son vers vingt et une heure, mettez vos bouchons d’oreilles, conseil d’ami. Le trio « like beer », « like playing fast and loud » propose un rock/punk et plus si affinités, et ils ne font pas de quartier. Sueur, chaleur sont au rendez-vous et la soirée s’annonce plutôt bien. Leur premier EP 5 titres enregistré en 2013 sous le bras, les Lyonnais s’aventurent donc en terres punkisantes sans oublier des petits soli qui pimentent leurs titres bien binaires un peu loin des trois accords du style représenté ici. Chants un peu limite parfois, mais la guitare est efficace et aventureuse, la basse se remarque, faisant parfois office de seconde « gratte », la batterie est précise, alors que demander de plus ? Les musiciens semblent se faire plaisir et nous aussi, on aime et comme le dit le groupe « peace, cocaïne, sodomie, rosé piscine, Jamiroquaï et guerre des gangs » !


Peu de temps après, voici sur scène, là devant nous, tout de suite, dans l’urgence du punk, le quatuor Ibérique G.A.S. DRUMMERS qui débarque pour nous présenter entre autres son nouveau et sixième « méfait » intitulé « We Got The Light ». Eh oui, déjà beaucoup d’albums pour les barbus du punk d’outre-Pyrénées qui sèment la désolation là où ils jouent depuis une quinzaine d’années. Et oui, désolation encore une fois ce soir car après seulement quelques titres tout part en « live » côté public et deux keupons vont atterrir sur le kit de batterie et sur le chanteur/guitariste ! Pause inattendue pour remettre tout en place et tout re-brancher le matériel, le chanteur palabrant pour calmer les esprits surchauffés. Et ça repart à « donf » dans la chaleur humide de la cave inondée de bière au sol, rock n’roll quoi !
Derrière cette prestation assez énorme, reconnaissons-le, se cachent des musiciens charismatiques qui savent jouer que ce soit au niveau des guitares ou du duo basse/batterie, redoutable et percutant. Les compositions des Espagnols savent introduire des mélodies imparables dans les envois claquants comme des coups de fouets, les riffs étant en « border-line » du thrash quelque fois. Le chanteur/guitariste/frontman tient le public entre ses mains et que dire de sa voix qui se révèle idéale dans le style, si style il y a, mais qui se rapproche du hard des 90’s par moments. Alors oui, ceux de G.A.S. DRUMMERS qui ont tourné avec des pointures comme RANCID, NOFX, MILLENCOLIN et PENNYWISE ne l’oublions pas, nous ont régalé les conduits auditifs ce soir. Pour terminer leur set ils vont se déchaîner sur le titre « We Got The Light » avec « impros » et distorsions au menu. Mais le public en veut encore alors rappel, évidemment, et ce sera largement mérité.

Cette soirée passée au Trokson, que l’on remercie bien sûr au passage, valait largement le détour. De bonnes surprises comme celles-ci on en redemande fatalement. Alors nous reviendrons sûrement dans ces lieux la semaine prochaine pour de nouvelle aventures et découvertes puisque cette rentrée semble placée sous le signe du punk à Lyon.