CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


THE NAMELESS TOUR
Avec : Dustbowl, Melted Space, The Old Dead Tree
Date du concert : 10-10-2013
Lieu : La péniche - Lille [ 59 ]
Affluence : 100
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 03 novembre 2013 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy http://www.flickr.com/photos/106806217@n06/


C'est sous une pluie battante que j'arrive à l'entrée de la Péniche (ça faisait longtemps tiens !) ce soir alors que les gens font encore la queue dehors, histoire de fumer une dernière cigarette, car ce soir l'apéro avant le concert ne se fera pas sur le ponton comme cet été mais plutôt à l'intérieur... Cette même salle qui se remplit assez rapidement pour atteindre finalement son comble après le set de DUSTBOWL qui ouvre ce soir, en compagnie du projet "Opéra Metal" MELTED SPACE, pour enfin se terminer, on espère en beauté sur l'une des dernières prestations qu'aura l'honneur de nous donner THE OLD DEAD TREE dans le bateau Lillois.

Il est aux alentours de 20h45 lorsque retentissent les premières notes des ouvreurs ce soir, DUSTBOWL. Le quintette a en plus de proposer un metal/rock plutôt bien réussi, en son sein deux fratries puisque les deux guitaristes sont frères (ça, on le remarquait de suite) mais aussi le batteur et le chanteur qui le sont aussi (beaucoup moins évident !). Malgré un son vraiment pas évident qui met la basse beaucoup trop en avant et ce à n'importe quel endroit de la salle, ou une batterie que je trouve très "clinquante", Dustbowl propose quelque chose de plutôt rafraîchissant entre un chant clair parfois hargneux se rapprochant d'un Maynard Keenan (Tool) en revanche pas toujours juste, mais la personne qui le porte possédant un déhanché et et tchatche avec le public convaicante et souriante, parfois complétés de growls réalisés par l'un des guitaristes, qui eux en revanche targuent du côté d'un heavy plutôt bien ficelé. Le combo parisien, auteur de 2 albums fait la tournée avec The Old Dead Tree depuis déjà plus d'une semaine et l'on ressent malgré toute la bonne volonté du monde qu'ils commencent tout de même un peu à fatiguer, mais tient bien le coup et nous livrent une prestation plutôt intéressante .
Un peu plus d'exercice de tournée dans les jambes et il sera réappréciable, pourvu que le son soit de manière globale plus équitable, de revoir DUSTBOWL qui ont le mérite d'avoir chauffé la salle dans la bonne humeur alors que vent et pluie ne cessent à l'extérieur...

Setlist: Sylver - Ashes Of devotion - Thou Shalt Suffer - Lost In Clarity - Offensive Coil - Starblossom - Ego Of My Sun - Solar Soul System.


Il m'est plutôt rare d'aller voir de l'opéra, encore moins d'en écouter, quoique quand celui-ci possède le mot "metal" derrière, il m'arrive plutôt d'aller m'y pencher, l'exercice n'étant pas toujours des plus simples, la pratique live encore moins. Mais j'avouerai tout de même qu'après avoir entendu quelques titres de MELTED SPACE en studio, je reste sceptique quant à ce que peut donner une représentation live...
Le projet de Pierre le Pape, claviériste et de surcroît compositeurs'entoure alors d'un line-up plutôt intéressant, tels que Gaël Féret (batteur de Misanthrope), Brice Guillon (bassiste de Gérald Moizan), Adrian Martinot (guitariste exerçant au Music Academy International de Nancy) , Clémentine Delauney (chanteuse de Serenity) et Black Messiah ( chanteur de Seth) mais qui a aussi sa pléthore d'invités tels que Manuel Munoz que l'on retrouvera après avec THE OLD DEAD TREE ou encore Arno Strobl (Carnival in Coal). Tel un Avantasia de Sammet ou un Chaostar d'Antouniou, la musique de MELTED SPACE se veut tout autant Heavy que Spatiale et reste très appréciable sur scène. Bon, la taille de la scène de la Péniche fait qu'ils sont tous entassés au point que l'on retrouve le plus souvent les chanteurs qui en profitent pour s'échanger la place tandis que l'autre retourne en loge ou Pierre relégué dans un coin de scène ; mais pour autant lorsque les compos du groupe exigent la présence de Clémentine et de Black Messiah on les retrouve aisément en même temps sur scène pour des duos (comme pour celui de Manuel et de Clémentine). La présence d'excellents musiciens du milieu metal, un son renforcé qui laisse la part belle à chacun des instruments, ainsi qu'un lightshow très efficace fait bien passer la pilule même si quelques fois je trouve les chansons un peu "niaises" mais ce faisant très bien réussies. Ça change un peu des carcans habituels, on se prend facilement au jeu de l'orchestre notamment grâce aux charmes indéniables de Clémentine et Black Messiah, cheveux dans le vent grâce au ventilo placé sur les marches devant la scène. L'exercice n'est pas simple d'autant que tous évoluent la plupart du temps avec leur groupes respectifs, d'où un ressentiment de travail scénique encore à perfectionner par moments, mais somme toute très intéressant. Une fois n'est pas coutume, le Metal Symphonique de MELTED SPACE me laisse sur le cul avec une prestation exemplaire.

Setlist : Return to the Land of the Forgotten (instrumental) - Dying Legend - They Were Brothers (instrumental) - Si vis pacem... - Para Bellum - Apollon (instrumental inédit) - When I Was A God - Brother and Sister - Listen to your King - Solar Eclipse (instrumental) - This Immortal Love - War for the World - We Are Gods of Ancient Times

Après un split qui aura duré 4 années, il était temps pour THE OLD DEAD TREE de remonter sur scène une dernière fois, histoire de boucler la boucle, mais aussi de fêter avec son public qui les aura suivis de nombreuses années les 10 ans de la sortie en 2003 de leur premier album "The Nameless Disease". S'en est suivi deux passages en festivals estivaux (Hellfest et Motocultor). Il faut dire que le groupe Parisien s'était séparé subitement, au grand dam de leurs fans...
Pour ma part, je garde un bon souvenir de leur prestation il y a 8 ans déjà lors de la dernière édition du Fury Fest à l'époque. Le combo mélangeait subtilement rock, death et metal plus contemporain épaulé par d'excellentes vocalises claires et growls, mais je ne me suis jamais plus que ça intéressé de près à la carrière du groupe. Mais ce soir il n'est pas trop tard (comme beaucoup de monde dans le public, qui laissant de la place devant la scène pour les premières parties, cette fois s'agglutine au abords) de se rattraper, d'autant qu'après entretien avec Manuel (Chants/guitare) j'apprendrais que cette tournée est aussi une tournée d'adieux, le groupe ne comptant pas remonter sur les planches...
Et après quelques derniers réglages, voilà que le groupe arrive sur scène. Contrairement à leurs prestations estivales, le fait de retrouver le groupe en ambiance "club" avec un public plus intimiste et d'autant plus intéressant car "émotionnellement" parlant le groupe se veut très proche d'un public qui les écoute depuis des années. Manuel enchaîne les growls et le chant clair avec aisance même si celui-ci est parfois un peu juste en terme de puissance, les guitares et basse bien dosées, ne serait-ce que par la présence d'une batterie moins appuyée. Pour ma part, les titres ne font pas spécialement mouche surtout en début de set qui laisse la part belle tout d'abord à des morceaux tirés de leurs autres réalisations, dont un "My Friends" en dédicace au public, avant d'entrer dans le vif du sujet avec "The Nameless Disease" dans sa totalité. Le public est transporté dans le fil de l'album mais j'ai tout de même plus de mal à entrer dans l'univers très personnel de THE OLD DEAD TREE... Mais je pense que les acclamations du public en disent long, car après avoir joué l'album en entier, le groupe revient sur quelques titres tirés des autres albums avant de tirer sa révérence près d'une heure trente plus tard. Ils laisseront un beau souvenir aux gens présents ce soir, malgré quelques longueurs ; mais ponctué d'un groupe dont on ne croirait pas qu'il se reforme pour une dernière tournée tellement la sincérité était présente, Bravo.

Setlist : The Knock Out Song - Out Of Breath - Regarding Kate - My Friends 
"The Nameless Disease": We Cry As One - It Can't Be! - How Could You? - Won't Follow Him - It's The Same For Everyone - Somewhere Else - Joy & Happiness - Transition - Quietly Kissing Death - All... - The Bathroom Monologue 
Rappel: Start The Fire - Dive.

Une soirée qui nous fera oublier la pluie et le vent dehors, un public qui je pense ressortira heureux pour ceux et celle qui avaient connu le groupe durant leur carrière ou après leur split et leur permettre de se rattraper. Un carton plein du côté de la Péniche dont la prog' metal s'étoffe, et des musiciens tout autant sympathiques qu'abordables. Certes la soirée a commencé difficilement avec un son tout de même approximatif pour DUSTBOWL, mais une belle découverte scénique que MELTED SPACE et un bel adieu à la scène que l'une des dernières prestations de THE OLD DEAD TREE.
Un grand merci à Manuel pour l'invit ainsi que pour sa disponibilité pour une entrevue, et à Pierre qui a réuni toute sa troupe (non sans mal) pour que je puisse aussi leur poser quelques questions ! (Interviews à venir !)
D'ailleurs, comme beaucoup on est que jeudi et le lendemain on bosse, la nuit sera courte, ayant quitté la Péniche passé 2h du mat' !