CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SPIRITUAL BEGGARS
Avec : One Eye Dollar, Spiritual Beggars
Date du concert : 01-11-2013
Lieu : Le Splendid - Lille [ 59 ]
Affluence :
Contact organisateur : http://www.veroneproductions.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 03 décembre 2013 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Je n'étais pas tellement pour le fait d'aller couvrir la venue du all star band SPIRITUAL BEGGARS au Splendid pour le seul et simple fait d'avoir peur d'être déçu en sortant de la salle... Pourtant ce vendredi 1er novembre ce n'est pas à reculons que je me pointe à la salle de concert, malgré l'annulation de Purson en lieu et place de 1ere partie et son remplacement au pied levé par les Nordistes de ONE EYE DOLLAR que j'avais pu voir en début d'année en ouverture de Glowsun.

Mais un départ tardif me fait louper les deux tiers du set du quintette de Stoner rock. Le son, sans être mal calibré n'est pas des plus exceptionnels hélas, et aux vues d'un public qui n'est pas encore très présent (la salle est réduite de moitié par la présence d'un rideau), le combo tente quand même de chauffer son public et a pris en assurance sur ses compositions par rapport à janvier dernier. Mais ce n'est pas avec 2 titres que je pourrais me faire une idée plus précise. En tout cas, ces messieurs ont la chance d'ouvrir pour une grosse pointure, et cette première partie pourrait faire encore un peu plus parler d'eux.

Je vais éviter la défaite dûe au retard et donc me concentrer sur ce qui suit avec SPIRITUAL BEGGARS.
Bon à mon arrivée, les commentaires vont bon train par rapport à leurs différentes prestations : Un Hellfest sans âme, ou un Roadburn en dents de scie. Les premiers albums sont apparemment mis aux oubliettes pour se concentrer sur la période 2007-2013 qui se veut plus "psyché rétro" que "psyché stoner" ne serait-ce que par la présence de leur "nouveau" chanteur Apollo Papathanasio (aussi chanteur de Firewind). Donc j'espère que la setlist sera tout de même un poil révisée pour leur tournée Européenne et leur passage ce soir à Lille...
Et étonnamment, après une intro "classic rock" le groupe débarque sur scène avec "Throwing your life away" (Demons, 2005) de quoi commencer en beauté ! On est en face d'un groupe très professionnel, que ce soit de son placement sur la scène, au jeu et à la présence très carrés. Mais première constatation qui sera d'ailleurs par la suite difficile à s'en défaire durant tout le show c'est bel est bien les capacités vocales d'Apollo que je trouve pas toujours très juste voire poussif...
Le combo à l'instar d'un Amott des grands jours, bandeau vissé sur la tête et nous gratifiant de ses "duck faces" durant ses solos est toujours aussi impressionnant que ce soit avec son groupe principal (Arch Enemy) qu'avec son projet dont il est le dernier membre de base (on pourra aussi d'ailleurs y ajouter la présence de Sharlee d'Angelo à la basse).
Mais ce qui m'étonne d'autant plus c'est que je sens Appolo beaucoup plus à l'aise sur les anciens morceaux du groupe ("Young Man, Old Soul", "Wonderful World") que sur les morceaux tirés des deux derniers albums auxquels il a participé ("Dreamer", "Starborn")... 2 pauses pour les musiciens durant le show, le premier nous donnant un aspect "Zeppelin" avec un solo de Ludwig Witt, le batteur, d'ailleurs j'avouerai ne pas en avoir vu un depuis longtemps, on va pas gâcher ce plaisir, ou encore une lead dont seul Amott a le secret sur la 2e partie du concert.
Hélas, les titres "vieux" comme "neuf" ont vraiment du mal à me faire décoller et c'est peut-être juste le plaisir de "Magic Spell" (tiré de l'énooorme "Another Way to Shine" !) qui me fera me déhancher l'espace de quelques minutes suivi de "One Man's Curse" l'un des rares morceaux tirés de "Earth Blues" qui m'aura tapé dans l'oeil.
De plus, si l'on prend en compte l'aspect "classic-rock" de leur prestation, ce qui fout le plus le moral en berne, c'est ce côté "clinique", trop "pro" qui ressort de toute cette prestation, qui la rend sans vie et insipide de la part de ses acteurs, à part sur la reproduction des morceaux quasi-parfaite. Bon c'est sûr que Apollo ne possède pas la voix d'un JB, et même si je regrettai l'absence de "Killing Time" à la setlist, tout compte fait je ne m'en plaindrai pas pour éviter le désastre...
Le concert s'enchaîne avec tout de même encore quelques tubes tels que "Mantra" et "Blind Mountain" qui encore une fois ici sera rallongée pour qu'Apollo (qui devait voir son public s'endormir) fait un jeu digne des grands groupes internationaux, faire taper dans les mains par une partie du public, le faire chanter pour le remotiver, gâcher la fin de "Blind Mountain" (ça sera 10 minutes comme ça...) pour terminer sur "Euphoria". Bon bravo, en fait t'as réveillé ton public en fin de concert pour avoir le droit à une ovation et éviter (mais ça nous ne le sauront jamais...) la débandade...

Il fallait que je me fasse mon avis : Peut-être aurais-je préféré les voir du temps de JB ou à la fin des années 90, mais ici je trouve que SPIRITUAL BEGGARS sonne limite ringard par moments, excusez moi du peu... Amott et d'Angelo font mieux de se concentrer sur Arch Enemy et de sortir les solis qu'il réserve pour son groupe de classic rock dans son groupe de Heavy Death, limite ça le rendrait plus inspiré. Ma foi, les prestations de Ludwig Witt et de Per Wiberg (claviers) sont celles qui sonnaient les plus sincères même si Per pour sa part était relégué à un coin de scène, mais on en avait deux qui jouaient vraiment à fond... Ah, le professionnalisme de ces groupes internationaux...

J'en ressors entre satisfaction d'avoir enfin vu ce groupe que je suivais encore assidûment il y a quelques années, et déception (mais ça, je m'y attendais, donc elle reste moins importante) d'un groupe qui n'exprime que peu de choses sur scène et d'un chanteur qui même si il possède d'excellentes qualités vocales, peut mieux faire.
Dans tous les cas, je remercie grandement Verone Prod d'avoir organisé cette date, qui était attendue ! Après, je suis pas sûr que le concert valait son tarif...

SETLIST: Intro Tape / Throwing your life away / Left Brain Ambassadors / Turn the Tide / Beneath the Skin / Young Man, Old Soul / Wonderful World / Fool's Good / Dreamer / Starborn / One Man Army / Hello Sorrow / Magic Spell / One Man's Curse / Sedated / King Maker / Wise as a Serpent / Mantra / Blind Mountain / Euphoria / Outro Tape.