CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


NO TURNING BACK
Avec : No turning back, mad at the world, first try
Date du concert : 11-01-2014
Lieu : Le Warmaudio - Decines [ 69 ]
Affluence : 180
Contact organisateur : https://www.facebook.com/LYON.HxC
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 13 janvier 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Les concerts punk/hardcore dans l’agglomération Lyonnaise se suivent…et se ressemble en ce début 2014. En effet, après la semaine précédente qui avait vu 250 personnes investir le Trokson pour Guerilla Poubelle, ce sont près de 200 personnes qui vont « blinder » ce soir le Warmaudio de Décines. Lyon HxC qui nous présentait ce soir une première date va avoir la « banane » et se frotter les mains. De plus ce soir, gage d’ambiance assurée, le mélange d’un public « coreux », keupon et métalleux va nous pèter à la figure avec la prestation de trois formations qui ne sont pas venues là pour rigoler (quoique !). Au menu donc, les Hollandais du brabant NO TURNING BACK que l’on ne présentent plus, les « parigots » de MAD AT THE WORLD compagnons de tournée des précédents et les locaux de FIRST TRY biens dans leurs « basquettes ».

Dans un Warmaudio « sold-out » ça va partir très fort (déjà !) dès 20 heures 45 avec donc FIRST TRY qui a « embauché » à la basse Clem de SEEKERS OF THE TRUTH pour l’occasion. Un FIRST TRY en forme qui a enregistré l’an dernier 5 nouveaux titres pour un split-CD avec UPSTART. Un FIRST TRY qui y croit toujours et se retrouve maintenant être le plus ancien des combos lyonnais de HxC soit dit en passant. Au menu de l’énergie, de l’efficacité avec deux voix en façade, l’une « aboyée », l’autre plus rugueuse. Et derrière, « ça tabasse sec » et il ne faudra donc pas longtemps pour que tout s’agite devant la scène. Ambiance chaude donc, très chaude, installée dans le Warm pour toute la soirée nous n’en doutons pas un seul instant. (set-list en photo).

C’est au tour maintenant des Parisiens MAD AT THE WORLD de nous montrer ce qu’ils ont derrière leurs « tignasses ». En effet les « coreux de la capitale ont plutôt le « look » métal, mais voyons donc et écoutons ce qu’ils nous proposent. A première vue, ce nouveau combo formé avec des membres de xDIGx et d’ANTAEUS est à l’aise dans sa chorégraphie scénique, on sent bien qu’il y a une habitude du « live » avec ces musicos qui ne donnent pas dans l’approximation. Le chanteur/frontman en fait des tonnes et provoque sans arrêt un public qui ne demande que ça en fait. Le son est bon, les titres sont décapants et déclenchant les évolutions physiques des « coreux » qui s’étirent et nous montrent leurs plus beaux pas de « two-step », la classe quoi !
En ce qui me concerne j’ai trouvé le groupe plus « métal » que « core », assez malsain et « crade » aussi mais dans le bon sens du terme. Bref, ce groupe de hardcore bâtard sort du lot ce soir et j’ai bien apprécié leur prestation s’écartant des sentiers battus, une prestation qui a fait mouche dans une salle en ébullition qui ne s’est pas posé de questions. Bref, ce fut diablement intense et redoutable d’efficacité.

On passe vite à la suite, le « back-line » étant le même pour les trois formations, gain de temps à la clé donc. Dire que les bataves NO TURNING BACK étaient très attendus serait un doux euphémisme. Certains sont venus de loin dans l’assistance car depuis maintenant plus de 16 ans, les « coreux » hollandais n’ont jamais déçu et se sont taillé une solide réputation avec des prestations hors du commun attirant toujours plus de monde à chaque concert donné et NO TURNING BACK, c’est aussi 7 albums et plusieurs split-CDs au compteur ne l’oublions pas.
Dès les premiers titres de ce soir le frontman est littéralement « porté » par le public, les photographes se prennent des « slammers » sur la tête, bref c’est la folie dans le Warm. « Take You Guilt », « Never Give Up » et « Stand & Fight » vous « pètent » à la figure, mais où est donc passée ma godasse ? Les morceaux de No Turning back font toujours ressortir une certaine influence NYHC c’est certain, mais ils se singularisent par des riffs lourds et massifs dérapant sur la rapidité souvent, avec des paroles accrocheuse sortant du lot par un côté torturé on va dire. Alors, les bataves infligent des dégâts là où ils passent, mais on aime ça, nous sommes « masos » que voulez-vous, pourrait dire un public présent et oh combien actif de cette soirée ravageuse dans tous les sens du terme. Prestation énorme tout simplement.

Set-List : Intro, Take Your Guilt, Never Give Up, Stand & Fight, Your Downfall, Same Sad Sound, Go Away, Stronger, I Rise, Stay Away, Take the World, In Your maze, You Can’t Keep me Down, Bitter Forever, Do You Care ? This World Is Mine.

Ce concert fut donc une réussite totale et nous a prouvé encore une fois que la scène hardcore était bien vivante dans l’agglomération. Alors on remercie les organisateurs bien sûr, mais aussi les trois groupes en lice qui nous ont démontré cet état de fait. Sans oublier une assistance très motivée pour l’occasion, quelle ambiance !