CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ENSIFERUM
Avec : ENSIFERUM, FROSTTIDE, DER WEG EINER FREIHEIT
Date du concert : 28-01-2014
Lieu : Ninkasi Kao - Lyon [ 69 ]
Affluence : 550
Contact organisateur : http://www.mediatone.net
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 30 janvier 2014 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Premier gros concert de l’année 2014 pour les métalleux de la région lyonnaise et c’est au Ninkasi Kao que cela se passe ! Au menu de ce soir, c’est le black metal et le pagan qui sont à l’honneur avec une belle affiche. ENSIFERUM, FROSTTIDE et DER WEG EINER FREIHEIT se partagent le plateau sous la houlette de MEDIATONE, organisateurs du concert de ce soir.

Ce sont les allemands de DER WEG EINER FREIHEIT qui entament les hostilités. Le groupe est actuellement en train de connaître un succès croissant dans sa région natale de Bavière, au sud de l’Allemagne. Le combo propose un black metal à l’atmosphère chargée. L’efficacité allemande est au rendez-vous avec ces musiciens. Le groupe est techniquement au point et le set ne peut qu’en bénéficier. Une partie du public se prend rapidement au jeu et démarre les mosh même si d’autres restent un peu plus dubitatifs.

Si la Finlande nous fournit une bonne liste de groupes, certains n’hésitent pas à profiter du succès de leurs ainés pour construire leur propre identité. Malheureusement, cela donne des groupes qui ont tendance à manquer de personnalité. C’est en effet en partie le cas de FROSTTIDE qui pourrait bien être un mix de pagan et de CHILDREN OF BODOM. Néanmoins, choisir de telles influences n’est pas forcément une mauvaise chose lorsque l’on connait le niveau technique de ces musiciens. Mais pour autant, FROSTTIDE possèdent de bonnes qualités sur scène, notamment au niveau de sa présence, de son niveau technique et de son énergie.

ENSIFERUM n’en est plus à ses débuts. Le combo approche les 20 ans de carrière et connait un succès grandissant ces dernières années. Le pagan metal a connu un vrai boom avec l’avènement d’un bon nombre de formations. ENSIFERUM en fait partie tout autant que FINNTROLL, KORPIKLAANI, ELUVEITIE et consorts. Le groupe nous propose ce soir une set-list particulièrement bien fournie avec pas moins de 16 titres. Autant vous dire qu’avec un concert commençant relativement tard, le set se finit forcément en conséquence. On retrouve au programme du très bon comme « In My Sword I Trust », « Deathbringer From The Sky », “From Afar” et du plus inattendu comme la reprise de « Wrathchild » d’IRON MAIDEN dans la deuxième moitié du set. Le public est encore une fois totalement conquis par la prestation du groupe avec une énergie communicative qui rend la fosse quasiment impraticable avec un appareil photo. Mais bon, sur ce point, je ne manque pas d’expérience. Par contre, je plains un peu la personne qui s’est faite éjecter de la scène en voulant monter faire un slam. Si les groupes de metal n’apprécient pas tous cette pratique, je trouve néanmoins quelque peu excessif de pousser les gens de cette manière, à savoir très violemment. Que l’on accepte ou non les slamers, les gars de la sécurité pourraient au moins penser à ceux qui se les ramassent en pleine tête et qui eux n’ont rien demandé à personne. Bref, le concert se poursuit jusqu’au rappel bien fourni dans lequel on retrouve « Into Battle », « Twilight Tavern », « Iron » auquel se succède le solo de Markus avant que le groupe finisse par sa reprise de ROSSINI, « William Tell Overture Finale ».


Symbols
In My Sword I Trust
Deathbringer From the Sky
Token of Time
From Afar
One More Magic Potion
Retribution Shall Be Mine
Lai Lai Hei
Dragonheads
Stone Cold Metal
Wratchild (Iron Maiden cover)
Burning Leaves
Victory Song

Rappel :
Into Battle
Twilight Tavern
Iron (Markus Toivonen Guitar Solo Outro)
William Tell Overture Finale