CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB
Avec : BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB, KID KARATE, DEAD COMBO
Date du concert : 10-02-2014
Lieu : Le Radiant - Caluire et Cuire [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.radiant-bellevue.fr
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 12 février 2014 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART https://www.facebook.com/ChartLivePhotography


Il est toujours bon d’aller voir ce qu’il se passe un peu à côté. Je me permets de commencer ce report de cette manière car en effet, en parlant au métalleux de BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB, je me suis rendu compte que peu de personnes connaissaient ce groupe. Étrange car si l’on connait très bien un bon nombre de groupes plus ou moins intéressants, le public semble bien moins réceptif à ce qu’il se passe juste à côté, directement dans le rock. Pourtant, il est clairement évident que BRMC rassemble un public important puisque la magnifique salle du Radiant est pratiquement pleine ce soir.

Ce sont les américains de DEAD COMBO qui ouvrent les hostilités. Ce duo de guitaristes s’accompagne de machines alliant punk, rock et indus. Cela pourrait nous rappeler quelques formations typiques mais les aspects punks prennent une place réellement importante dans cette musique. Malheureusement, le groupe semble avoir quelques difficultés ce soir, peut-être dus à certains abus d’alcool. En même temps, cela se prête tout à fait au style crasseux à souhait de DEAD COMBO. On imagine très bien cette formation écumant les squattes, distillant une musique farouche à une bonne vieille bande de punks. La participation de Peter HAYES de BRMC sur le dernier morceau de ce set mettra un bon moment à se mettre en place à cause de certaines difficultés techniques mais finalement, tout rentrera dans l’ordre. Il s’agit certainement d’un set très particulier pour le groupe mais le public a été indulgent et on se souviendra de ce concert pour toutes ses imperfections mais aussi pour la bonne énergie déployée par le duo.

A peine le temps de changer le plateau et c’est KID KARATE qui démarre sa prestation. Il s’agit encore d’un duo mais composé d’un batteur et d’un guitariste cette fois. Ces irlandais s’accompagnent néanmoins de samples afin d’enrichir leur univers sonore. Leur musique est nettement plus pêchue et toute aussi marquée par de grosses influences rock. L’énergie est bien au rendez-vous renforcée par une très bonne technique. Il est maintenant évident que deux musiciens peuvent suffire à donner un concert impressionnant. Il s’agit bien là d’un groupe à suivre de prêt et à découvrir pour ceux qui ne les ont pas encore vus ou entendus.

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB est clairement le groupe pour lequel je me suis déplacé ce soir. Les albums de ce trio possèdent des qualités indéniables et je me réjouis donc de les voir ce soir. Le groupe arrive avec « Hate the Taste » et déjà quelque chose me préoccupe légèrement. Le son n’est pas vraiment à la hauteur du rock de ces musiciens. On a du mal à discerner certaines notes et le chant. On se dit que cela va passer et que d’ici quelques morceaux ça ira mieux mais malheureusement, c’est la déception pendant toute la durée du show, où que l’on soit placé dans la salle. Le chant passe totalement à travers sur le fameux « Ain’t No Easy Way » et là, c’est réellement dommage car ce morceau acoustique est absolument génial sur disque. L’autre gros point faible de cette prestation vient de la set-list elle-même. En effet, encore une fois, les albums sont vraiment bons. Même si on retrouve pas mal de guitares acoustiques, celles-ci ont vraiment de la pêche. Ici, on perd en puissance au fur et mesure que le concert avance et on finit par vraiment se lasser du groupe. Car en effet, avec un son moyen et une set-list qui passe à côté de l’énergie du groupe, il devient difficile de se concentrer sur les qualités pourtant nombreuses du combo.

C’est un peu la déception que cette prestation, regrettable car en effet, je reste absolument conquis par les disques du groupe. Espérons que ces défauts soient corrigés à l’avenir et que je puisse de nouveau les voir sur scène afin de contredire cette chronique assez peu flatteuse… Dans tous les cas, merci au Radiant pour son charmant accueil !


SET-LIST BRMC :

Hate the Taste
Beat The Devil's Tattoo
Let the Day Begin (The Call cover)
Rival
Ain't No Easy Way
Berlin
Returning
River Styx
Some Kind of Ghost
Six Barrel Shotgun
White Palms
Lose Yourself
Evol
In Like the Rose
Conscience Killer
Spread Your Love

RAPPEL :
Complicated Situation (unplugged acoustic)
Shuffle Your Feet (unplugged acoustic)
Whatever Happened to My Rock 'n' Roll (Punk Song)