CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


TARJA
Avec : Elyose, Tarja
Date du concert : 07-02-2014
Lieu : Krakatoa - Bordeaux [ 33 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.gdp.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 14 février 2014 - Chroniqueur : Stitch - Photographe : Stitch http://www.darkypix.com/pages/portfolio.php


En cette soirée du 7 Février, la salle du Krakatoa à BORDEAUX était presque pleine pour accueillir Tarja Turunen lors de sa tournée "colors in the road". Elle nous présente son nouvel album "Colors in the dark", qui est pour ma part le meilleur qu'elle est fait. L'ex chanteuse de Nightwish parcours les salles en solo depuis 2005.. En première partie, Tarja choisit un groupe français nommé ELYOSE; qui allie à la perfection différents styles électro, indus, goth,... le tout sur un fond de Métal. Ils ont également fait la première partie de THERION, pour vingt et une dates en Europe.

20H30, les lumières s'éteignent et laissent la place à ELYOSE. Ce groupe est composé de la ravissante chanteuse Justine Daaé avec son chant lyrique, de Ghislain Henry et sa basse à 5 cordes, de Pat Kzu à la batterie ainsi que de Marc de Lajoncquière à la guitare. Ils enchaînent les morceaux de leur album Théogyne avec aisance et humour.

Petits bémols tout de même: je trouve qu'il y avait trop de réverbe sur la voix de Justine, ce qui la masqua et qu'ils manquent encore d'expressivité sur scène pour ma part. Ils nous ont offert l'exclusivité d'écouter deux titres de leur futur album prévu pour 2014. Ce groupe à un bon potentiel et ils nous l'ont prouvé une fois de plus, malgré un public mitigé sûrement dût à leur style un peu décalé. Ils quittèrent la scène sur un petit discours de remerciements, et laissèrent la place à la reine du métal symphonique: TARJA.

L'attente ce fait sentir pendant les balances et l'installation du rideau a l'effigie de sa tournée. Quelques minutes plus tard, le groupe nous libère de cette attente sur l'intro "Delivrance". Le rideau ce lève sur "in for a kill" et Tarja fait son entrée sous les hurlements du public. Sur la droite de la scène le grand Mike TERRANA toujours derrière sa Batterie, au centre la bassiste Anna Portalupi et Christian Kretschman au clavier. A gauche de la scène Max Lilja (ex apocalyptica) au violoncelle.

Elle enchaina sur "500 Letters", "Damned and Divine", "Falling Awake" et "I walk alone" qu'elle dédia à tous les fans et les personnes qui l'ont aidées. Puis reprit sur "Anteroom of Death". Après "Never enough", elle quitta la scène et laissa à Mike un solo de batterie à en faire trembler les cages thoraciques. Peu de temps après il est suivit par le reste de la troupe pour un petit bœuf. Celui-ci était organisé de façon à ce que chaque membre ai droit à son solo, ce qui pour ma part était fort bien sympathique. Dans une nouvelle tenue, Tarja refit son apparition sur "Sing for me", "Die Alive", "Mystique Voyage", "Never Light" et quittèrent la scène sur "Medusa".

Le temps à la chanteuse de ce changer une nouvelle fois sur les acclamations du public, ils revinrent sur le seul morceaux, "Victim of Ritual". En rappel, ils reprirent un incontournable de Nightwish, "I wish i had an angel" avec le public. Le concert ce clôtura sur "Until my last breath" sous les applaudissements du public.

On a vraiment ressenti qu'ils ont prit plaisir à jouer ce soir dans cette salle, que je tiens également à remercier pour leur qualité de son remarquable et leurs jeux de lumières. Sans eux ce show n'aurait pas été aussi bon. Tarja comme toujours a su combler son public avec sa bonne humeur, son charisme et son jeu de scène. Elle a réussit à convaincre les plus septiques ainsi que les plus grand musiciens (Joe Satriani, Doro,...). Et elle n'est pas prête de s'arrêter. Cette soirée est passée tellement vite qu'on est plus ou moins resté sur notre faim, mais toute bonne chose à une fin.

se-list:

Intro : Deliverance
In for a Kill
500 Letters
Damned and Divine
Falling Awake
I Walk Alone
Anteroom of Death
Never Enough
Darkness
Die Alive
Mystique Voyage
Neverlight
Medusa

RAPPEL :
Victim of Ritual
Wish I Had an Angel
Until My Last Breath