CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CORTEZ
Avec : Kult Of Violence, No Place Like Road, Cortez
Date du concert : 08-02-2014
Lieu : Le Chapeau Rouge - Saint Savine [ 10 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/tcpc.asso?fref=ts
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 15 février 2014 - Chroniqueur : NegativeHate - Photographe : NegativeHate


C'est au bar Le Chapeau Rouge de Sainte Savine, dans l'agglomération Troyenne, que se déroule cette soirée organisée par le TCPC (Troyes City Pillave Core) récemment revenu dans la course aux concerts, réunissant trois groupes qui sont ici pour faire bouger le public. Les balances tardent à se finir, on attend donc l'arrivée du premier groupe. Honnêtement je ne leur en veux pas, au contraire, parce que, de une vous avez déjà vu un concert de metal commencer à l'heure ? Et puis de deux, bah ça, vous le saurez à la fin de cette chronique ! 21H, c'est parti, le premier groupe arrive, grand silence...

KULT OF VIOLENCE :
… percé par l'intro préparée par les « Prêtres du Culte de la Violence » ! Le publique est majoritairement venu pour voir ce groupe qui n'est plus à présenter sur la scène Troyenne puisqu'ils y jouent depuis 2009 malgré quelques changement de line up. Il va donc sans dire que l'ambiance était au rendez vous, entre pogos, wall of death, mosh pits... La violence est de retour comme ils disaient. C'est un hardcore/metal que nous délivre ces cinq grands garçons entre riffs bien lourds comme on les aime et breakdowns à se démanteler les cervicales. Un invité surprise rejoindra le « Kult » sur scène le temps d'une musique et assurera les screams aigües ce qui donnera un contraste avec les growls du chanteur. Ca bouge, le publique aime, que demandez de mieux ?

Set List :
1)Intro
2) World Is Violence
3) Reborn
4) Revelation
5) Keep Your Mouth Shot
6) Arena
7)Faith

NO PLACE LIKE ROAD :
Après ma chronique de l'album de MORSE, je m'étais promis d'aller voir en concert un groupe de hardcore chaotique. C'est chose faite ! Le deuxième groupe a monter sur scène est donc le très jeune NO PLACE LIKE ROAD formé en octobre 2013. Ceci est leur deuxième prestation et sincèrement, on ne dirait pas... C'est face à un public un peu moins remuant que s’exécute NPLR. Malgré tout, le chanteur n'hésite pas à se balader un peu partout dans la salle déclenchant sur son passage quelques pogos. Une musique lourde qui part dans tout les sens, des instrus accordés bien bas et un chant perçant, tout ce raffut pour y incorporer une touche de folie mentale... Petit plus pour la dernière musique et ses chants façon hooligans. Dommage que le publique n'aie pas autant bougé que pour le premier groupe. En bref, c'est beaucoup mieux en live !
Dû à la jeunesse du groupe, les membres n'ont pas été en mesure de me donner les noms des compos. On vous en veux pas les gars !

CORTEZ :
Et voici la tête d'affiche de la soirée, le trio (chant/guitare/batterie pour une fois!) de noise hardcore Suisse CORTEZ venus à Troyes, après être passé au Hellfest notamment, pour défendre leur dernier album (« Phoebus ») à l'occasion de leur tournée, le « Bright Phoebus Tour 2 » . Alors là, voici une prestation scénique qui sort du lot : lumières à ultraviolets, des samples, beaucoup d'énergie. Le chanteur n'hésite pas à se vautrer par terre et à gueuler hors de son micro, le gratteux bouge dans tout les sens, le batteur martèle sa batterie... C'est ça que j'aime voir, un groupe qui en veut, qui a de la hargne ! Le public recommence à bouger au fur et à mesure que les musiques s’enchaînent même si la plupart des gens sont dehors ou déjà partis. Ils ratent quelque chose... A l'image de KULT OF VIOLENCE, ceux de CORTEZ ont été rejoints sur scène par un autre guitariste le temps d'une chanson. Une titre m'a marqué de par son ambiance, et aussi de par le jeu de scène du chanteur, ce titre c'est « Elvetic ». Un chanteur qui, comme dit plus haut (je radote), se jette par terre en scandant, criant, gueulant les dernières paroles, en y mettant corps et âme. J'ai vraiment adoré, les Suisses ont assurés.

Set List :
1) Borrelia
2) Un Lendemain Sans Chaîne
3) Arrogants Que Nous Sommes
4) Bmt.v.
5) Idylle
6) Elvetic
7) Au Delà Des Flots
8) Transhumance
9) Nos Souvenirs Errants
10) Temps Mort

Rappel : Sulfure

Mis à part l'ambiance assez statique pour les deux derniers groupes, les membres ont tout donné ce soir. Ce fut une belle bataille à Troyes, un foutu bordel il faut le dire. Pour en revenir au deuxième point de l'introduction, je pense que vous l'aurez compris en me lisant, c'est parce que j'ai vraiment pris du plaisir à écouter ce déluge de violence... Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre que mes oreilles se soient remises et on y retourne !