CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEAD KIWIS
Avec : Dead kiwis, flayed
Date du concert : 04-03-2014
Lieu : Ninkasi kafé - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.ninkasi.fr/fr/concert-musique/nos-scenes/scene-kafe/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 06 mars 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Ce Mardi soir 04 mars dans le complexe Ninkasi de Gerland à Lyon il y avait deux concerts en fait. L’un au Ninkasi Kao, grande salle, et l’autre au Ninkasi Kafé, plus petit (quoique !). A 20 heures c’était du rock japonais au menu du Kao avec AN CAFE et au Ninkasi Kafé, c’était du rock/métal avec FLAYED et DEAD KIWIS. Pour AN KAFE, j’ai pris quelques clichés qui figurent sur la page Facebook de Pavillon666. Et puis maintenant je vous livre la chronique et les photos du concert rock/métal qui débute donc à 21 heures.


Ce sont les rockers de Vienne (38), FLAYED qui ouvrent le bal ce soir devant une nombreuse assistance. Il est vrai que dans cette formation on retrouve notamment à la basse Charly et aux vocaux Renato, tous deux membres bien connus de GOD DAMN les « motherfuckers » lyonnais. Ici nous on nous propose du gros rock tout simplement, hard-rock si vous voulez. Flayed, c’est donc du rock, du vrai, mâtiné de blues avec des dérapages binaires faisant penser un peu à AC/DC mais surtout à DEEP PURPLE surtout avec en fond d’écran des claviers style orgue hamond. Les guitares « miaulent » et improvisent, la basse est énorme et bien dans le style 70’s, le batteur assure le tempo et Renat’ en fait des tonnes derrière le micro (qui a dit comme d’habitude,). Voici donc un groupe qui tient la route (66) et qui assure dans le style avec des musicos bien pros qui se sont bien retrouvés, le groove est là, la présence aussi. Alors on savoure ce rock n’roll vintage qui n’a pas prit une ride, excellent donc.

Et puis maintenant nous allons prendre une claque dans la figure, une claque que nous n’avons pas vu venir avec les DEAD KIWIS de Lyon. Le groupe est jeune, les musiciens aussi, mais ils ont tout comprit au film punk/hardcore déjanté « high energy ». Ils se présentent comme un groupe de punk/hardcore qui te défonce la gueule mais sans te faire mal, car ils sont gentils…
Alors, oui, pour te « défoncer la gueule » ils sont là bien présents dans des envois énergiques, puissants, que ne renieraient pas les canadiens de CANCER BATS, COMEBACK KIDS où encore NOFX, vous voyez, où je vous fait un dessin ? Et puis le guitariste au t-shirt de MASTODON se fait remarquer par ses tricotages à la six cordes. Et puis le bassiste s’en va régulièrement dans la fosse, et puis un autre bassiste prend le relais, un autre guitariste aussi sur la reprise de TUSK « From Mars With Love ». Le frontman vocifère sur les retours et va « chatouiller » un public un peu frileux, dommage.
Si leur prestation parait au premier abord « bordèlique », il ne faut pas se méprendre, voilà un groupe qui assure à 100%, je n’en reviens toujours pas. Et vous savez quoi ? Je ne manquerais sûrement pas leur prochaine prestation, juré craché, si je ment je vais en enfer (pourquoi pas en fait !). Bref, ce fut énorme, quelle surprise, un direct « in your face » tout simplement.


Que dire de plus ? Que ces soirée gratuites sur la scène du Ninkasi Kafé sont une bonne idée, c’est certain et que ce soir ça valait le « cou » , excellent donc. Merci aux deux formations pour nous avoir fait passer un mardi soir pas comme les autres.