CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KARMA ZERO
Avec : Livhzuena, Dysilencia, Karma Zero
Date du concert : 21-02-2014
Lieu : Vauban - Brest [ 29 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://destrock.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 11 mars 2014 - Chroniqueur : Gael.Arcana - Photographe : Gael coupeau https://www.facebook.com/coupeaugael


A Brest par un temps froid le soir du 21 février, le cabaret Vauban du centre ville accueil ce soir du beau monde.. pour une soirée placée sous le signe du hardcore métal .. allons dans la salle du bas voir ce qu’il en est …
Petite scène collé au public qui s’amène en masse ce soir. Beaucoup de jeune aux cheveux long, et a la longue barbe, et des filles plus hot que jamais, la soirée s’annonce déjà fort. Avec des amateurs de musique métal allant de 7 a 77 ans dans la salle, il y a plusieurs générations.. Ca promet donc

Le groupe KARMA ZERO tiendra la haut de l'affiche de cette soirée orientée vers le métal et la modernité . Cette formation Nantaise qui a sorti son premier album « Architecture of a lie » .
Ils seront précédés du groupe Brestois DYSILENCIA, bien connu de la scène locale, ce groupe atypique alliant Rock, Metal et Electro a une solide réputation scénique et promet de bien nous faire bouger . Leur premier E.P « Boules à facettes » est sorti en début d'année .

C'est au groupe de Lannion LIVHZUENA à qui il appartiendra d'ouvrir cette soirée . Cette jeune formation prometteuse nous propose un metal résolument moderne avec des touches indus… et dés le début les cheveux long du publique partent dans tout les sens, headbang power.
Les membres de cette formation on d’excellents atouts pour plaire au public car le seul bémol, ils sont sur scène trop statiques.. c’est un tir qui peut très vite être corrigé, et ils seront au top.

La seconde formation DYSILENCIA a commencé avec un public déjà chaud bouillant, ils étaient déjà dans la poche. de lourds riffs alliant a des chanteurs de génie, une batterie parfaitement maîtrisée et une ligne de basse tout aussi croustillante.
Un groupe proche du public comme on aime, avec plein de slams de la part des chanteurs et du public ( sauf pour un qui na pas été rattrapé, il a donc sauté au sol … assez fun dans l’ambiance ).
Un chanteur qui finira sur les genoux adossé contre les amplis, du beau spectacle.

Puis au tour de KARMA ZERO, l’apogée de la soirée sans attendre, Simon au chant a tout déboîté dans cette soirée. Une voix ultra puissante et nette qui nous donne des frissons tant la prestation des membres était parfaite.
La quasi totalité de l’album a été jouée ce soir sur la scène bretonne.
la formation nantaise nous sort d’entrée son puissant « architecture of a lie » titre éponyme de l’album. Le temps passe et le public s’en donne toujours a coeur joie depuis le début.


Un Triple concert qui nous a tenu en haleine pas moins de trois heures avec 3 groupes très doués et sympathiques ( pour avoir échangé quelques mots avec plusieurs membres de chaque groupes ).
Et voila le must de la soirée qui arrive, de l’imprévisible comme tout au long de cette soirée qui a vu plusieurs personnes du public monter sur scène et se la donnait avec les groupes. « Moderne Slavery » aura été le coup de fin de la soirée, jusqu’à ce que les fans en décident autrement.
La quasi totalité du public est sur la scène ( moi même sur la tabouret du batteur ) c’est donc un petit show improvisé par l’ensemble des fans et du groupe, qui eux ( karma zéro ) on fini a jouer hors de la scène, car toute la salle étant dessus, ce qui fut assez énorme comme final avec a la fin des photos de groupe ou tout le monde était sur scène...